Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


La Loi de ma Bouche. Il était une fois Dimitri Hérard - Par Patricia Camilien (juin 2020)

Publié par siel sur 11 Février 2021, 12:05pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Dimitri Hérard, dont la sœur, Elodie Hérard, est, avec Carl-Frédéric Martin et Patrick Ganthier, porte-nom propriétaire de l’ex-nouvelle fabrique d’armes de la République, n’est pas avare de stupeur. Le chef de l’Unité de Sécurité Général du Palais National (USGPN) semble plutôt les cultiver. C’est ainsi que, il y presqu’un an, à la stupeur générale et celle du chef de la police en particulier, il avait décidé de déguerpir les propriétaires de voiture et petits marchands de la rue MonseigneurGuilloux.

 

 

Dimitri Hérard, dont la sœur, Elodie Hérard, est, avec Carl-Frédéric Martin et Patrick Ganthier, porte-nom propriétaire de l’ex-nouvelle fabrique d’armes de la République, n’est pas avare de stupeur. Le chef de l’Unité de Sécurité Général du Palais National (USGPN) semble plutôt les cultiver. C’est ainsi que, il y presqu’un an, à la stupeur générale et celle du chef de la police en particulier, il avait décidé de déguerpir les propriétaires de voiture et petits marchands de la rue MonseigneurGuilloux.

Dans cet avis d’une grande brièveté, monsieur Hérard donne aux contrevenants un délai de 72 heures pour vider les lieux. Ni la Mairie de Port-au-Prince, ni la Direction générale de la Police Nationale d’Haïti n’en savent pas plus. Comme le Ministère du Commerce, ils avaient été réduits, eux aussi, au constat.

Quinze jours plus tôt, le 10 juin 2019, le même Dimitri Hérard était accusé d’avoir, à la grande stupeur des manifestants, tiré à hauteur d’homme et causé la mort d’un motard ainsi que de nombreux blessés. Une plainte a été déposée mais la PNH ne semble pas y avoir donné d’autre suite qu’une “forme d’arrestation” à préciser.

 

En 2018, c’était la rumeur de son arrestation par l’agence américaine de lutte contre la drogue, la DEA, qui causait la stupeur sur les réseaux sociaux. L’information, vite démentie par la police, plaçait l’arrestation dans le cadre de l’affaire du bâteau Manzanares où, sous le sucre importé de la Colombie par la famille Acra, se trouvaient cachés 100 millions de dollars de cocaïne et d’héroïne, sur fond de scandale et d’accusation de collusion entre des membres de la DEA américaine, de la brigade de lutte contre les stupéfiants (BLTS) haïtienne et de cartels de la drogue colombien.

SUITE dans le lien

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents