Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Mise à jour. Le président d'Haïti a déclaré qu'il allait être " kroke nan gòj nou" , qu'il était accroché comme une arête de poisson dans la gorge des Haïtiens. Ce n'est pas la....

Publié par siel sur 7 Février 2021, 20:39pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Maudites arrêtes de poisson. Sources https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2017/04/03/maudites-aretes-de-poisson/

Maudites arrêtes de poisson. Sources https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2017/04/03/maudites-aretes-de-poisson/

... première fois que "Nèg Banann nan" utilise la violence verbale dans sa communication - tout particulièrement quand il s'adresse aux pauvres, Noirs et illettrés.

Ici nous avons droit au zen, en créole de la Martinique  et d'Haïti un "zen " est un hameçon auquel est attaché des vers de terre, servant à attirer les poissons. En créole haïtien, le zen est un ragot, une sorte d'attrape nigaud de ce genre  utilisés par les youtubeurs haïtiens à travers des titres  fracassants pour attirer le client et se faire des abonnés.

Il n'est pas nécessaire de connaître le travail de la philosophe H. Arendt pour comprendre la fonction du langage violent.

Chacun peut le constater dans la vie quotidienne où bien souvent les insultes, les menaces, intimidations conduisent à des actes de violence physique.

A Paris, je suppose qu'à Port-au-Prince également, c'est assez courant de voir un échange d'insultes dégénérer en échange de coups. Les badauds s'en amusent et parfois même contribuent à intensifier la bagarre.

Cependant, il est assez rare de voir un président en fonction - en dehors de TRUMP et de ses suiveurs/admirateurs BOLSONARO du Brésil  et DUERTE des Philippines, faire usage dans leurs discours de manière récurrente de menaces comme le fait l'Homme d'Agitrans.

"Gwo deklarasyon Président Jovenel Moïse fenk fè nan fòlibète maten an e li voye yon mesaj bay tout moun ki anfas li yo poul di yo: Nou egzile prezidan, nou anprizone Prezidan, men pa bliye gen yon denye prezidan ki kroke nan gòj nou mesye. Li ale pi lwen poul di, Nou pap ka touye sa, nou pap ka asasinen sa, nou pap ka anprizone sa, li kroke nan gòj nou" Li di yo konsa, gadel byen pou wè si lap ka rete avèk yo. https://youtu.be/FaLUzMpge8A"

Mensonges, menaces et impuissance

Est-ce qu'il existerait une correspondance entre les trois ?

Disons que les mensonges mettent en évidence l'impuissance et que les menaces/insultes permettent de renverser la situation en arborant un simulacre de force. (Jovenel est l'homme des simulacres.)

Un exemple de choses vues.

Au supermarché une personne est arrêtée parce que soupçonnée de vol. Elle nie, refuse d'ouvrir son sac. Finalement enjointe de le faire et le vol ayant été prouvé, sa réaction est de se mettre à insulter le surveillant- et comme souvent ceux qui surveillent les grandes surfaces commerciales sont des Noirs- ça tourne aux insultes racistes à base de " sale nègre, retourne dans ton pays, je vais te casser la gueule quand tu seras dehors" Etc. 

On voit  dans cet exemple comment pris au piège, incapable d'affronter la vérité, le voleur renverse la situation et tente de se faire passer pour la victime d'un " rest moun" ( courtoisie pitit bondye), escomptant avec ses propos racistes s'attirer la sympathie de la majorité des clients Blancs du magasin.

Cette stratégie marche rarement. Les gens ne sont pas fous, ils savent bien que le surveillant ne fait que faire le boulot pour lequel il est payé. Mais, parfois, il suffit qu'il y ait deux ou trois personnes racistes dans la clientèle pour que d'autres insultes contre le surveillant Noir fusent, du style : Ils viennent chez nous et ils veulent faire la loi et autres imbécilités du même ordre.

Violence verbale et violence physique

En émaillant chacun de ses discours d'agressions verbales ( Son " point barre" en était déjà une), le président d'Haïti, désigne des boucs émissaires  de manière assez vague (serpent à sept têtes, loup garou) pour ne pas craindre d'être poursuivi pour diffamation, mais assez suggestive pour que son auditoire comprenne à qui il fait allusion.

Son lexique d'insultes comprend un vocabulaire qui entre en résonance avec la culture populaire; pour les chrétiens : serpent à sept têtes, pour les vodouisants : lougawou. Ceci accompagné en général de force gesticulations, de pupilles dilatées devant prouver sa détermination à faire la guerre contre ceux qu'ils désignent comme les ennemis du peuple- au nombre desquels n'appartiennent ni les dilapidateurs des Fonds PetroCaribe (mission impossible parce qu'il faudrait qu'il s'accuse lui-même) ni ses amis du G9, -l'a t-on entendu prononcer une seule fois les noms d'Arnel Joseph ou de Barbecue ? - ni ses amis comme Duplan accusé d'être l'instigateur du massacre de La Saline. ETC.

De même que  dans l'exemple cité plus haut du voleur pris la main dans le sac, il  s'agit d'une technique de détournement. Laquelle, dans le cas particulier de JOVENEL, sert à détourner de lui, le président,  les frustrations de son auditoire, vers des ennemis, lesquels sont désignés comme uniques responsables des promesses abracadabrantesques ( courtoisie J. Chirac) non tenues.

Psychopathes et violences.

L'une des caractéristiques  parmi les plus partagées  des psychopathes consiste en cette stratégie de se faire passer pour une victime ( J'ai été forcé de nommer 50 juges corrompus) et de manipuler les foules pour qu'elles s'en prennent à ceux et celles désignées comme leurs ennemis : les parlementaires alors qu'il avait la majorité aux 2 Chambres.

On l'a vu récemment avec TRUMP qui, dans son dernier discours, enjoignait ses partisans à  "donner une leçon" (courtoisie pitit bondye: Jovenel Moïse a donné une leçon aux parlementaires en gouvernant par décrets) aux membres du Congrès, démocrates et républicains- (le fidèle Mike Pence étant assimilé à un traitre) pour n'avoir pas reconnu qu'il était le président élu.

Ses partisans, l'ayant pris au mot, ont assailli le Capitol où ils se sont mis à la recherche des "anti-nationalistes" les traites au programme MAGA( redonner sa puissance aux USA). Certains de ces "terroristes " locaux, lors de leur arrestation ont déclaré pour leur défense qu'ils n'avaient fait qu'obéir à TRUMP, leur président.

Ici nous avons une illustration du comportement des psychopathes consistant à exciter les foules à partir du langage, à se cacher derrière elles et à les entraîner à accomplir des actes de violence - parce que jusqu'à présent ceux qui encourent amendes et peines de prison ce sont ces gens-là, mais pas TRUMP qui pour l'instant vit tranquillement en Floride avec sa famille. 

 Finalement, la vraie question à se poser serait pourquoi " Aprè dye"  utilise  constamment cette stratégie de violence verbale, et se dit prêt à rester accrocher à la gorge des Haïtiens -ceux qui se réclament de l'opposition et ceux qui ne veulent plus de lui au pouvoir-  pour rester président une année de plus ?

Première  raison  qui a  à voir avec son élection par qui et pourquoi faire.

 Parce que faire obstacle au procès PETROCARIBE : dilapidation et vols des 4.5 milliards de dollars.

Deuxième raison le bilan de son mandat.

Parce que massacres : La Saline Carrefour, Cité Soleil et autres.

Parce que G9 Barbecue, Arnel Joseph, Chris-la et Cie.

Parce que assassinats ciblés : Rospide Pétion, Néhémy Joseph, Me Dorval.

Troisième raison  l'obéissance au diktat de la CI/USA

Il s'agit d'imposer une nouvelle constitution que les canards sauvages- sans même avoir une idée de ce qu'elle contient-  croient aller dans l'intérêt du pays mais en réalité sert ceux de l'étranger. 

Dans cette cette nouvelle constitution, selon ce que lu ici, les pouvoirs du président sont renforcés. Or, pour la CI, obtenir d'un président corrompu qu'il lui obéisse, sans avoir à passer par le Parlement est un atout majeur. Je vous donne un exemple : à un moment donné de sa présidence Martelly voulait passer une loi pour autoriser la double nationalité. Aussitôt que le clan Clinton l'a appris, il a fait pression sur lui pour qu'il la retire ( sources Wikileaks). On voit en fait que donner plus de pouvoir au président c'est donner plus de pouvoir à la CI qui l'aura fait auparavant élire. D'où ces cris de sots qui se répandent sur le net : élection, élection -sachant parfaitement qu'elles sont truquées( dans l'état des choses) et que ce sont les USA et le secteur privé ( comme pour Martelly et Jovenel) qui placent les présidents.

 Quatrième raison  l'immunité à vie du président qui devrait permettre à lui-même au premier chef de ne pas être tenu comptable des vols, des détournements d'argent qui pourraient lui être imputés au cours de son mandat.

Dans sa nouvelle constitution écrite par ses complices en corruption,  l'homme aux 14 comptes en banque, le "pur produit du secteur privé" a inscrit qu'aucun cher d'Etat ne pourrait être poursuivi pour des actions commises au cours de son mandat,  ni après.

Voici une clause que M. Sarkozy, M. Chirac et M. Trump  auraient  rêvé  de voir inscrite  dans les Constitutions de la France et des USA.

La cinquième raison est celle liée à l'aménagement du territoire et aux mines convoitées par les entreprises étrangères.

Il s'agira de partager le territoire en sorte de bantoustans.  Une loi a été déjà votée à la Chambre des députés  sous Martelly concernant la surveillance des "frontières intérieures"( sic) dont le but est de réduire la circulation des citoyens à l'intérieur du pays. La milice de l'ANI créée par JOVENEL devrait faire ce boulot de surveillance du déplacement des citoyens à l'intérieur du pays, façon DUVALIER, mais ici les raisons ne sont pas politiques mais économiques.

Dr. King stated: « We must learn to live together as brothers or perish together as fools. » Martin Luther King Jr. US black civil rights leader & clergyman (1929 – 1968)

TRAD : "Nous devons apprendre à vivre en frères et soeurs ou nous attendre à périr comme des fous"

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents