Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Bolsonaro ou les termites du Brésil »- Par Frédéric Vandenberghe BOLSONARO JOVENEL même combat ?

Publié par siel sur 29 Mars 2021, 22:22pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Les extraits  publiés de l'article montrent que les stratégies de BOLSONARO ne sont pas différentes de celles de JOVENEL/

L'un et l'autre veulent changer la Constitution liée au passage à la démocratie dans leurs pays respectifs.

L'un et l'autre sont impliqués dans des affaires louches et veulent éviter la case justice à tout prix.

J'ai parlé de pinharas en évoquant l'association des dilapidateurs et voleurs des Fonds Petro Caribe, l'auteur de l'article assimile les tenants actuels du pouvoir au Brésil à des termites.

EXTRAITS

Les plans du président à long terme sont bien connus – abolir la constitution de 1988 et instaurer un régime autoritaire. Ses objectifs à court terme sont plus prosaïques : empêcher l’emprisonnement de sa famille (plusieurs de ses fils et sa femme sont impliqués dans des affaires de corruption et l’un d’entre eux a des liens avérés avec les mafias et les milices de Rio de Janeiro qui ont assassiné la députée Marielle Franco), neutraliser la menace d’un procès en destitution, et gagner, coûte que coûte, l’élection présidentielle de 2022.
 

 

Une analyse scientifique a conclu à l’existence d’une véritable stratégie intentionnelle de propagation du virus.

L’irresponsabilité et l’improvisation dans l’exécution des politiques publiques ont pu occulter que l’installation du chaos est le moyen le plus sûr pour saper les fondements de la république et concentrer, peu à peu, le pouvoir en une seule personne. Le président ne gouverne pas. Il se contente de placer des hommes (et deux femmes) antisystèmes à la tête de son gouvernement. Comme dans une mission kamikaze, les ministres de l’environnement, de la santé, de l’éducation, de la culture, des relations étrangères et des droits de l’homme détruisent de l’intérieur les institutions démocratiques et les politiques publiques. Tout en maintenant la façade de l’ordre constitutionnel, les termites rongent les institutions de l’intérieur. L’insistance sur la thèse que les institutions continuent à fonctionner normalement n’est guère rassurante. L’édifice peut s’écrouler à chaque instant. 

L'article dans le lien.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents