Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Concertation pour Haïti. Bulletin d'information du 15 au 28 février 2021

Publié par siel sur 2 Mars 2021, 19:21pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Concertation pour Haïti. Bulletin d'information du 15 au 28 février 2021
 

15 au 28 février 2021

 

La Concertation pour Haïti a pris le relais de l’Entraide missionnaire et produit mensuellement (10 nos par an) le bulletin Info-Haïti, depuis juin 2018.  Pour s’abonner à Info-Haïti, prière d’envoyer une demande par courriel à communications@aqoci.qc.ca
 
Deuxième quinzaine de février 2021

 
La fin du mois de février a été marquée par de gigantesques manifestations à Port-au-Prince et dans les principales villes du pays pour dire oui à la vie, non à la dictature et aux kidnappings. Il est à espérer que ce soit le début de la fin de la grave crise institutionnelle ouverte au début du mois : l’opposition estime que le mandat du président de la République a pris fin le 7 février, tandis que Jovenel Moïse, lui, se dit légitime jusqu’en 2022. Au cours du mois, des manifestations contre le président ont été réprimées par la police à Port-au-Prince, la capitale. Assassinats et kidnappings se sont poursuivis.  Et Jovenel Moïse a continué à démolir tranquillement les institutions de la république, y compris le système judiciaire (y compris la Cour de cassation) et la police.
 
La mise en place d’un pouvoir de transition apparaît de plus en plus comme un passage obligé qui devrait obtenir le soutien des vrais amis du peuple haïtien qui veulent voir un rétablissement des institutions démocratiques et un changement durable dans la façon de conduire les affaires politiques dans le pays. Une transition de rupture car, « ... l’ampleur d’une catastrophe n’élimine pas les causes profondes d’une situation dans l’impasse. C’est vers ces causes qu’il faut se tourner » (M. Maesschalck).

Tous les acteurs haïtiens se sont positionnés contre Jovenel Moïse, et ont expliqué leur position mais la communauté internationale fait encore la sourde oreille.  L’Union européenne et la Canada notamment, restent alignés sur la politique de Washington où des voix de plus en plus fortes réclament l’adoption d’une nouvelle approche. Les actuels tenants du pouvoir avaient beaucoup critiqué l’attitude de l’administration Trump dans le dossier d’Haïti.
Sur le terrain, ces marches du 28 février montrent clairement l’isolement du pouvoir.
 
 
Jean-Claude Icart
1er mars 2021

1.  Le fil des évènements

1.1- « Une dérive dictatoriale, avec un président corrompu, qui a mis la police à son service » 

Haïti est au bord de l’implosion. Le président, Jovenel Moïse, refuse de quitter le pouvoir.

1.2- À Port-de-Paix, Jovenel Moïse prévient, menace et désigne de nouvelles cibles 

Habitué des discours musclés, le président Jovenel Moïse a récidivé ce week-end à Port-de-Paix, à la veille du lancement officiel du carnaval national.
 
Voir aussi :  Gonaïves : Affrontement entre supporteurs du régime Tèt Kale, le président Moïse met en garde ses adversaires 


1.3- 2.5 millions d’Haïtiens risquent de ne pas figurer sur les listes électorales, selon l’ONU 

Tandis que les préparatifs des élections vont s’accélérer, il restera très difficile de créer un environnement politique et des conditions de sécurité suffisamment favorables en surmontant les difficultés logistiques et financières », a avancé le secrétaire général de l’ONU dans son rapport devant le Conseil de sécurité.


1.4- Le silence honteux du « secteur des affaires »

Les plus intelligents d’entre eux doivent pourtant réaliser que la demande de changement social est dans une nette adéquation avec la demande de démocratie réelle que même Jovenel-qui-se-prend-pour-Fran-Claude est obligé d’y faire référence.

1.5- L’opposition écrit à la Présidente du conseil de sécurité des Nations-Unies

La mise en place d’un pouvoir de transition est un passage obligé qui devrait obtenir le soutien des vrais amis du peuple haïtien qui veulent voir un rétablissement des institutions démocratiques et un changement durable dans la façon de conduire les affaires politiques dans le pays.


Rezo Nodwes

1.6- Des dizaines de milliers d’Haïtiens dans les rues pour dénoncer leur ras-le-bol du régime de Jovenel Moise

Les manifestants ont exigé que la communauté internationale retire son soutien au président de facto, qu’ils accusent également de violation des droits humains, de corruption, de mal gouvernance et de diriger un gouvernement autocratique sans égard aux lois et à la Constitution.


Rezo Nodwes

1.7- Haïti: dérive totalitaire ou agonie ?

... l’ampleur d’une catastrophe n’élimine pas les causes profondes d’une situation dans l’impasse. C’est vers ces causes qu’il faut se tourner.

1.8- Une foule imposante en démonstration et en colère, contre la dictature et contre le kidnapping en Haïti

 

« Trop de sang a coulé. Il faut procéder à l’arrestation de Jovenel Moïse. Ils ont fermé les tribunaux, ils ont libéré les kidnappeurs. Jovenel Moïse doit partir... »
 
Voir aussi : Démonstration de force pacifique contre Jovenel Moïse, la dictature et les kidnappings


 

2. Justice et droits humains
 
2.1- Élections, kidnapping, dysfonctionnement de la justice, l’ONU fait son rapport sur Haïti
 
La situation des droits humains en Haïti est restée marquée par l’activité des bandes organisées et l’incapacité persistante des autorités de l’État à bien protéger le droit des citoyens à la vie et à la sécurité. De plus, les conditions de détention, que le Comité des droits de l’homme a déjà qualifiées de traitement cruel et inhumain, demeurent très préoccupantes.


JUNO 7
 
2.2-  Le président Moïse accusé de mettre en danger les journalistes

Des associations de journalistes haïtiens ont dénoncé mardi les propos tenus la veille par le président Jovenel Moïse, dans lesquels le chef de l’État contesté a évoqué des membres de gangs « déguisés » en représentants des médias

2.3- Sa fillette de cinq ans kidnappée puis tuée, Nadège St-Hilaire crie à l’aide 

« Lors des échanges, ils m’ont demandé 4 000 dollars américains afin de libérer ma fille tout en me menaçant de la tuer. Mais je n’avais pas l’argent. Je n’ai personne pour m’aider. Alors, j’ai essayé de les raisonner pour qu’ils prennent conscience mais ma petite fille a été assassinée » (Nadège St-Hilaire, marchande de pistache grillée).
 
2.4-  25 personnes tuées lors de la mutinerie suivie de l’évasion à la prison civile de Croix-des-Bouquets
 
... sur un total de 1542 personnes gardées en détention à la prison civile de la Croix-des-Bouquets, 1542 répondent à l’appel. 60 évadés ont été rapatriés par les forces de l’ordre, plusieurs centaines sont activement recherchés par la police.


Vant Bèf Info
 
2.5- Le Chef de Gang Anel Joseph tué par la police
 
Anel Joseph a été atteint de plusieurs projectiles lors des échanges de tirs avec des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH). Une information confirmée par le Porte-parole de la PNH...
 
2.6-  Libération deux ressortissants dominicains enlevés en Haïti !
 
Les deux techniciens dominicains enlevés en Haïti le week-end écoulé, ont été libérés par leurs ravisseurs, selon le quotidien dominicain, Listín Diario. (...) Maicol Enrique et Antonio Gerer Campusano Feliz sont attendus chez eux et devraient retrouver leur famille incessamment.




 
3. Solidarité
 
3.1- Le Collectif Haïti de France demande à Paris de modifier sa position « par rapport à la situation actuelle en Haïti qui s’apparente à une dictature » 

Il faut que les pays amis de Haïti et le « Core Groupe » tirent les conséquences du cycle qui s’achève et mettent fin au soutien complice à ce régime plus soucieux de son maintien au pouvoir et de son impunité que de l’intérêt général.
 
3.2-   Les États-Unis préoccupés par la situation politique en Haïti 
 
Dans une tribune publiée dans le Miami Herald en date du 17 février, la représentante américaine Maxine Waters a dénoncé le président Jovenel Moïse qui, d’après elle, semble prendre la non-intervention du président Biden comme un feu vert pour poursuivre son assaut contre la démocratie.

3.3-  Il faut cesser de soutenir Jovenel Moïse en Haïti 

Le gouvernement canadien doit mettre fin à l’appui qu’il donne à un président haïtien répressif, corrompu et dépourvu de légitimité constitutionnelle.

3.4-   La coupable passivité du Canada 

Entre les États-Unis où Joe Biden qui, venant d’arriver, s’accommode de Jovenel Moïse et la France dont on dit qu’elle manifeste de légers signes d’impatience, il serait utile que le Canada sorte de son aveuglement volontaire. Qu’il secoue son cynisme. Et qu’il utilise à meilleur escient son influence en Haïti.

3.5-  Haïti : le silence assourdissant de l’Europe 
 
L’alignement de la diplomatie européenne sur la politique de Washington et le fétichisme électoral – dans un pays où le taux d’abstention aux dernières élections avoisinait les 80% – constitue la double camisole de force mise sur la soif de changement des Haïtiens. La défiance et la prétention de régler le problème pour et à la place de la population ont fait le reste.


La Croix
 
3.6-   Plus de 800 organisations et personnalités aux États-Unis demandent à Biden de mettre fin à son soutien au régime brutal de Jovenel Moïse
 
Alors que Joe Biden et les démocrates ont condamné l’attitude de Trump pour ne pas avoir respecté les résultats des élections, ils soutiennent le refus de Jovenel Moïse de quitter ses fonctions après la fin de son mandat présidentiel le 7 février 2021. Moïse a déchaîné des gangs violents, la police et l’armée contre les manifestants qui lui demandent de respecter la Constitution et de démissionner

.
Rezo nodwes

 3.7- Des écrivains de langue française demandent à l’OIF de ne pas soutenir les projets de Jovenel Moise
                       
« Madame la secrétaire générale, n’apportez pas votre soutien à la folie dictatoriale dont est victime le peuple haïtien, il y va de votre crédibilité personnelle comme de celle de l’OIF. Ne donnez pas raison à celles et ceux qui voudraient voir en l’OIF un fonctionnariat indifférent aux problèmes réels des peuples constituant les cinq continents de la francophonie »
 
3.8-  La CARICOM profondément préoccupée par la crise haïtienne 
 
Les chefs de gouvernement (...) ont souligné l'importance du respect de l'Etat de droit et des processus constitutionnels tels qu'énoncés dans la Charte de la société civile de la CARICOM, et la responsabilité première du gouvernement à cette fin.
 
 

 

4.Situation socio-économique

4.1- Le président de facto met le territoire au service de Coca Cola 

Il donne en cadeau à la bourgeoisie locale une bonne partie de la réserve foncière agricole du pays, environ 8600 hectares de terre agricole dans les départements de l’Artibonite et de Plateau central. (...) Pour opérationnaliser le tout, le gouvernement Moise octroie à la famille Apaid, contractante auprès de la compagnie, une somme de 18 millions de dollars américains.
Voir aussi : -  Batay ouvriye se prononce contre la nouvelle zone franche de Savane Diane

Note de protestation de la SOFA contre le projet de zone franche à Savane Diane

 
5. Migrations

5.1-  États-Unis : 12 vols de déportation vers Haïti entre le 1er et le 15 février2021 
 
Plus de 500 immigrants haïtiens expulsés au cours des deux premières semaines de ce mois de février, ont calculé les défenseurs des droits des migrants tout en soutenant que ces déportés n'ont pas eu la possibilité de demander l'asile politique.
 
5.2- Des centaines de migrants pour la plupart des haïtiens interceptés à la frontière Brésil-Pérou
 
Les soldats péruviens les empêchent de franchir le pont d’intégration d’Acre en raison du fait qu’au Pérou depuis fin janvier l’entrée de voyageurs en provenance du Brésil, du Royaume-Uni et d’Afrique du Sud, pays où de nouvelles souches plus agressives de covid-19 ont été détectées, a été interdite.


Vant Bèf Info

5.3-  Brésil : arrestation de 27 Haïtiens entrés illégalement à partir de la Guyane
 
L’Unité des Douanes et des Stupéfiants de Guyane (CANU) a annoncé samedi l’arrestation à Bonfim au Brésil de 27 ressortissants Haïtiens et d’un Cubain qui ont séjourné auparavant clandestinement à Lethem, une localité de la Guyane, située à la frontière guyano-brésilienne.

6. Environnement 


6.1-  Aux premières loges du dérèglement climatique
 
Haïti ne contribue pratiquement pas aux changements climatiques, mais le pays en mesure les conséquences au quotidien. Des saisons des pluies... sans pluie. Des récoltes perdues. Des exportations menacées. Et une population encore plus vulnérable. 
 
Voir aussi : Catastrophe écologique en zones côtières

 
Bulletin préparé par J-C Icart, avec l’appui de Marie Marsolais 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents