Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


HAÏTI ou quand les Piranhas prennent le pouvoir. Puisque les Haïtiens en majorité sont illettrés ou ne lisent pas...

Publié par siel sur 17 Mars 2021, 01:52am

Catégories : #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

... ou bien n'ont pas accès aux livres. Est-ce qu'il existe une émission littéraire dans les media haïtiens ?

Je ne parle pas de celles qui éventuellement feraient la promotion des romanciers haïtiens, mais de présentation et de discussions autour de livres ayant trait à des sujets divers tels que l'économie, le changement climatique, l'énergie, l'aménagement urbain,  l'agriculture biologique, les mines...et quantité d'autres sujets qui devraient intéresser la société haïtienne et offrir au public des éléments de réflexion par rapport à la conduite des affaires de leur pays et à son avenir.

Donc, tout se passe en audio, d'où l'importance déterminante des radio et le rôle joué par les marchands de micro, youtubeurs et les auto-proclamés directeurs d'opinion utilisés par le pouvoir réactionnaire pour désorienter, entrainer vers le bas, leur remplir la tête de fatras et de sensationalisme ( dont les hurlements affreux de celui-ci),tromper leurs auditeurs.

 COLUCHE disait "SSi la méchanceté suffisait pour faire fortune, il y a beaucoup de journalistes qui seraient célèbres."

 

Donc je prends l'exemple de ce film, "les Piranhas" qu'éventuellement vous pourrez aller visionner.

Comme le dit le synopsis, il s'agit d'une bande de jeunes fascinés par la criminalité et dont les valeurs sont l'argent et le pouvoir.

Ils ont entre dix et quinze ans - ce qui correspond à l'âge réel des dirigeants bandi legal (Martelly et Jovenel et acolytes) vu leur déséquilibre mental. 

Le synopsis dit également que ces jeunes veulent occuper la place laissée vacante par les anciens mafieux.

Les dirigeants tèt kale et leurs partisans ont pris le pouvoir avec une intention similaire : remplacer les anciens militaires connus pour leurs exactions, les politiciens duvaliéristes et lavalassiens liés au trafic de la drogue, les gens du FHRAP et les macoutes connus pour leur violence aveugle et leurs pratiques inhumaines.

Il faut ajouter que leur tâche a été facilitée par deux facteurs :

- le mépris de la CI pour les Haïtiens dans leur ensemble pauvres et riches, peaux claires et peaux noires.

-le mépris des Haïtiens pour leur propre personne et celle de leurs concitoyens. Mépris enveloppé dans un papier cadeau aux couleurs du drapeau.

Ainsi quand j'entends Fernando Estimé ici relever le comportement  irrespectueux des "zotorite" face aux parents des policiers assassinés par la bande à IZO, il me semble qu'il n'a pas bien mesuré l'ampleur des dégâts provoqués depuis 10 ans par l'absence de valeurs prônée par les tèt kale.

Il faut être naïf ou aveugle pour s'étonner de ce comportement de la part d'une bande qui a dilapidé les Fonds PetroCaribe privant en toute conscience les bénéfices en santé, en éducation, en emplois  que ces sommes auraient du apporter à la population.

Ce coup d'Etat, via des élections frauduleuses, des bandi legal et le saccage de la nation qui en est la conséquence a été rendu possible par la culture sadomasochiste dominante dans la société haïtienne- regardez de quelle manière les policiers ont été tués.

Plus près de nous quand JOVENEL avait donné l'ordre de détruire les maisons des habitants pauvres de Pèlerin qui dominaient sa résidence  sise au fond d'une ravine, avez-vous une réaction de la société critiquant cet abus manifeste de pouvoir ? Des marchands de micro ?

Et quand les enfants sont morts brûlés dans l'incendie d'un orphelinat, JOVENEL avait-il écrit un tweet pour exprimer ses sympathies aux parents des victimes ? Non. Par contre il s'était empressé d'en faire un pour féliciter Naomi OSAKA, une façon de se mettre en avant, de tirer la couverture à lui, en prenant une roue libre sur le popularité d'une sportive ayant un père haïtien.

Et ainsi de suite. Au cours du mandat de JOVENEL marqué par assassinats ciblés, massacres, accidents divers provoqués par les cortèges des "chefs" ( courtoisie V. Numa) l'homme banane n'a jamais fait preuve de considérations. Ni lui, ni les élites, ni les marchands de micro , youtubeurs et autres joueurs de l'équipe.

Ce que ces Tartuffe, comme celui qui adore utiliser le terme fourre-tout briganday" , sur quoi ils attirent l'attention de leurs auditeurs, ce sont les actions de ceux qui s'opposent au club des PIRANHAS. Systématiquement, ils prennent comme boucs-émissaires ceux qui ne gouvernent pas, ceux qui ne gèrent pas le Trésor public, ceux qui ne possèdent pas la force légale, ceux qui ne gèrent pas les douanes, le fisc, la justice.

Comme on le voit ici, ce youtubeur de l'équipe, après avoir pris comme boucs émissaires tour à tour les parlementaires (en majorité alliés du pouvoir) l'opposition (sans pouvoir effectif), s'en prend maintenant à la justice- comme si les juges en majorité n'étaient pas des alliés du pouvoir, comme si l'homme banane n'avait pas déclaré qu'il avait été forcé ( soit-disant) de nommer 50 juges corrompus.

Pendant 10 ans, grâce à l'argent débloqué pour payer les propagandistes, grâce à la pratique de propagande sale prônée par A.Solà, les réseaux sociaux ont été pris d'assaut par des illettrés/arriérés qui diffusent saletés, ordures et menaces. Mais, pire, cette violence verbale a eu une répercussion dans les moeurs en entretenant et légitimant la culture sadomasochiste.

Brûlez-les, tuez-les, pendez-les, souffletez-les, écrasez-les, ratissez-les, sont parmi les mots d'ordre qu'on lit dans les commentaires des émissions des marchands de micro et youtubeurs de l'équipe.

Pourquoi d'après vous ? Parce que ce que  les analyses et les propos de ces gens-là véhiculent portent  ceux qui les écoutent à ces réactions stupides et violentes.

Et qui sont ces "les" dont ils parlent ?  Ceux qu'on leur a appris à considérer comme leurs ennemis principalement la majorité pauvre et inéduquée( comme eux par ailleurs),  les militants et leaders de l'opposition.

Mais surtout pas ceux qui ont dilapidé les Fonds Petro Caribe, ceux des taxes sur la diaspora, ceux qui ont fait les deals Dermalog, des blindés inopérationnels, des génératrices achetées aux enchères incapables de fonctionner.

Non ceux-là ne sont pas responsables. Les responsables seraient ceux qui depuis 25 ans...et patati et patata. Et surtout pas ceux qui depuis presque 10 ans sont au pouvoir, s'enrichissent, s'allient à des gangs et font régner misère et terreur dans le pays.

 

 

 

 

 

 

HAÏTI ou quand les Piranhas prennent le pouvoir. Puisque les Haïtiens en majorité sont illettrés ou ne lisent pas...
HAÏTI ou quand les Piranhas prennent le pouvoir. Puisque les Haïtiens en majorité sont illettrés ou ne lisent pas...
HAÏTI ou quand les Piranhas prennent le pouvoir. Puisque les Haïtiens en majorité sont illettrés ou ne lisent pas...
HAÏTI ou quand les Piranhas prennent le pouvoir. Puisque les Haïtiens en majorité sont illettrés ou ne lisent pas...
HAÏTI ou quand les Piranhas prennent le pouvoir. Puisque les Haïtiens en majorité sont illettrés ou ne lisent pas...
HAÏTI ou quand les Piranhas prennent le pouvoir. Puisque les Haïtiens en majorité sont illettrés ou ne lisent pas...

Et ils ont l'audace, de répéter JOVENEL CHANPYON... Champion en quoi exactement ? En inhumanité, ça oui, sans conteste. Et sa couronne de roi en mensonges, il ne l'aura pas déméritée, en vérité.

De même que ceux  sans scrupules qui s'acharnent activement à tromper la population n'ont pas démérité de  la couronne de roi des "collabos"  des Piranhas et des fossoyeurs de la nation.

Ci-après le résumé du film " Piranhas." 

PIRANHAS

 

 

 

 

 

SYNOPSIS ET DÉTAILS

Interdit aux moins de 12 ans
Nicola et ses amis ont entre dix et quinze ans. Ils se déplacent à scooter, ils sont armés et fascinés par la criminalité. Ils ne craignent ni la prison ni la mort, seulement de mener une vie ordinaire comme leurs parents. Leurs modèles : les parrains de la Camorra. Leurs valeurs : l’argent et le pouvoir. Leurs règles : fréquenter les bonnes personnes, trafiquer dans les bons endroits, et occuper la place laissée vacante par les anciens mafieux pour conquérir les quartiers de Naples, quel qu’en soit le prix.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents