Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


MEXIQUE/Le modèle qu'ils veulent imposer à Haïti pour les élections organisées par la CI.Au moins 64 responsables politiques ont été assassinés au cours des six derniers mois...

Publié par siel sur 5 Mars 2021, 12:13pm

Sources La Croix. Déchainement de violences au Mexique

Sources La Croix. Déchainement de violences au Mexique

...au Mexique avant les élections parlementaires et régionales de juin, a annoncé jeudi le gouvernement."

C'est dans ce pays, notez-le, où A. Solà a fait ses classes.

 

"La violence au Mexique qui précède des scrutins, surtout au niveau local, est généralement le fait des cartels impliqués dans le trafic de drogue qui opèrent dans la région.

"Le crime organisé essaie d'influer sur le cours de ces élections", a déclaré la ministre de la sécurité, Rosa Icela Rodriguez."

Les Haïtiens rigolent, prennent tout à la légère comme des gamins et, encore une fois, sont incapables de s'organiser pour stopper ce qui, si pour leur malheur l'association des malfaiteurs en bande organisée sous protectorat de la CI  organise des élections, leur arrivera.  

Ils assistent tous aux actions criminelles d'une mafia en prélude à ce qui les attend. Ce n'est pas un Me DORVAL, un Dr Pady, Un Grégory SAINT HILAIRE, un Rospide PÉTION, un Néhémy JOSEPH, une enfant de 5 ans étranglée, un enfant des rues assassiné, mais des dizaines de personnalités que ces gens-là s'apprêtent à tuer.

Les Haïtiens ne se rendent pas compte des enjeux de cette bataille contre les tèt kale/Bouclier, G9, BSAP. Ils refusent de voir le danger qui plane sur leur pays, sur l'avenir de leurs enfants.

Ils font comme si les 4 milliards dilapidés, les crimes financiers et les assassinats ciblés, les accointances avec les trafiquants de drogue, ne représentaient pas pour ces pintades maquillées en rose des raisons déterminantes pour aller jusqu'au bout de leur projet de se maintenir au pouvoir à tout prix.

Ils ne comprennent pas que la déconstruction de l'Etat et l'alliance avec des gangs représentent une stratégie bien calculée. Ils préfèrent croire qu'il s'agit d'incompétence, que les joutheries de JOUTHE, les délires de toute puissance de JOVENEL ne sont que macaqueries pour amuser la galerie et satisfaire leurs ego de petits chefs à la solde des Blancs. 

Or, il s'agit -avec marchands de micro, youtubeurs de l'équipe, et tous ceux payés sur les réseaux sociaux pour mentir- de préparer la population à accepter le pire à venir.

Chacun connaît l'expérience de la grenouille qui s'accommode de l'eau tiède, dont au fur et à mesure on augmente la température jusqu'à un degré insupportable qui provoque sa mort.

Est-ce que ce processus n'est pas en marche depuis l'arrivée des tèt kale en 2010 ?

Les Haïtiens ont intérêt à sortir de la cécité, de l'irresponsabilité, des jérémiades , zen et querelles stériles afin d'agir afin de stopper cette machine de guerre contre la nation qu'est le PHTK.

L'heure est au rassemblement général dans le pays et dans la diaspora pour contrer ce programme de l'extrême droite alliée aux gangs, aux trafiquants de drogue et à la CI pour déshumaniser les Haïtiens et faire la chasse à ceux qui résistent. Chacun, jeunes et vieux, pauvres et aisés est concerné. 

Que M. Jean Charles MOÏSE, s'il se trouve pour des raisons x ou y dans l'incapacité de lutter avec la population prenne sa retraite. L'heure n'est plus aux prétextes fallacieux, au drapeau rouge et noir, à grimper sur les épaules de ses fanatiques. L'heure est grave et demande des leaders qui ont la tête sur leurs épaules et ne se complaisent pas dans un one man show.

Les écervelés comme celui originaire de Thomonde, adeptes de  la servitude volontaire propagent qu'il n'y a pas de dictature parce qu'il est possible de s'exprimer et de manifester.

Ils font semblant d'ignorer qu'avant les élections de 1957 à la suite desquelles DUVALIER F. a été élu, il était possible de s'exprimer, mais les manœuvres d'intimidation étaient déjà présentes.

Une fois DUVALIER au pouvoir, manifestations et lberté d'expression ont été au fur et à mesure interdites.

Les opposants assassinés, incarcérés et/ou forcés à l'exil avec le concours du corps des macoutes qu'il a mis en place. Corps de macoutes auquel les membres de l'ANI ressemblent comme deux gouttes d'eau. Le pays a pendant 29 années stagner ce qui veut dire régresser puisque dans le même temps d'autres nations, comme par exemple la RD, s'activait pour réparer les dégâts de la dictature de TRUJILLO.

Après ces 29 années gaspillées en répression et promotion de l'obscurantisme, les mêmes forces d'extrême-droite coalisée avec la bourgeoisie locale, dont les originaires des pays arabes, ont massacré la transition démocratique qu'aujourd'hui ils font semblant de rendre responsable de l'état d'Haïti afin de bananer la population et de lui faire avaler que démocratie est égale au mal et dictature au bien.

Celui qui ne connaît pas son histoire,  qui la nie, la déforme, l'enjolive( nan tan lontan et patati et patata) est condamné à la répéter, à nager dans les mêmes eaux puantes de la bouffonnerie, de la répression et de la misère matérielle, intellectuelle et morale.

​​​​​​​Encore une fois l'heure n'est plus à se plaindre, à se complaire dans la dénonciation des bourgeois et de la CI alliés des tèt kale, mais à l'action.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents