Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Le candidat socialiste Pedro Castillo a remporté les élections au Pérou au terme d’un suspense dû à un décompte des votes qui s’est étalé sur plusieurs jours.

Publié par siel sur 14 Juin 2021, 11:25am

Catégories : #NUESTRA AMERICA, #AYITI ROSE RAKET, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

EXTRAITS

1-La victoire de Castillo est remarquable non seulement parce que c’est un enseignant de gauche, fils de paysans illettrés, et que sa campagne était largement moins bien financée que celle de Fujimori, mais aussi parce qu’il y a eu des attaques incessantes de propagande contre lui, qui touchaient à des craintes historiques de la classe moyenne et des élites péruviennes. C’était similaire à ce qui s’est passé récemment pour le candidat de gauche Andrés Arauz, qui a perdu de justesse les élections en Équateur, mais en plus intense.

Le Grupo El Comercio, un conglomérat médiatique qui contrôle 80 % des journaux péruviens, a mené la charge contre Castillo. Ils l’ont accusé d’être un terroriste lié au Sentier lumineux, un groupe de guérilleros dont le conflit avec l’État, entre 1980 et 2002, a fait des dizaines de milliers de morts, avec un lourd traumatisme de la population à la clé.

2- Parallèlement, Fujimori a été traitée avec des gants de velours par les médias pendant la campagne, l’un des journaux (photo ci-dessus) affirmant que « Keiko garantit l’emploi, la nourriture, la santé et une réactivation immédiate de l’économie. »

Son passé de première dame pendant le règne brutal de son père Alberto Fujimori est largement ignoré par les médias grand public. Elle peut prétendre que « le fujimorisme a vaincu le terrorisme » sans se voir contestée sur les horreurs que le fujimorisme a infligées au pays, notamment la stérilisation forcée de plus de 270 000 femmes et 22 000 hommes, pour laquelle son père est en procès. Il est actuellement en prison pour d’autres violations des droits de l’homme et pour corruption, bien que Keiko ait promis de le libérer si elle gagnait. A également été ignoré le fait que Keiko elle-même est en liberté sous caution depuis l’année dernière, dans le cadre d’une enquête pour blanchiment d’argent, et que, sans immunité présidentielle, elle finira probablement en prison.

Les médias étrangers n’ont pas fait mieux dans leur couverture de Castillo et Fujimori, Bloomberg avertissant que « les élites tremblent » à l’idée que Castillo soit président et le Financial Times titrant « L’élite péruvienne panique à la perspective d’une victoire de la gauche due aux élections présidentielles ».

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents