Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Le pacte de la veuve noire - Par ERNO RENONCOURT

Publié par siel sur 19 Juillet 2021, 20:17pm

Catégories : #E.Renoncourt chroniques

 Extraits

Et c’est en revenant sur les errances que les stratèges et les exécutants du crime ont laissé glisser dans leur théorie que la vérité se précise par-delà l’écran d’opacité qu’ils ont mis en place, avec leurs relais d’enfumage habituels, pour brider l’intelligence collective. Mais il semble aujourd’hui évident pour tout esprit lucide qu’il y a trois certitudes qui se dégagent comme des boucles structurantes de rétroactions dans les milliers d’incertitudes qui entourent l’assassinat de Jovenel Moïse. Et c’est là l’avantage qu’offre la modélisation complexe sur la pensée analytique cartésienne. En effet, la modélisation complexe nous invite à ne pas rechercher La Cause d’un événement en suivant une linéarité de cause à effet par décomposition en éléments simplifiants, mais à se focaliser sur le faisceau de causes probables pour mettre en évidence les boucles de rétroaction permettant de révéler la trame de la structure. Car certains évènements de la nature se présentent dans une structurale fractale (comme une spirale chargée des mêmes motifs) et il n’est pas nécessaire de remonter à l’origine des causes de ces évènements pour les comprendre, il suffit de se situer sur une boucle qui contient le code génétique de sa constitution. C’est pourquoi, le vrais data scientistes savent que l’intelligence est dans les boucles. Et c’est du reste pourquoi, l’écosystème informationnel haïtien est un foutoir, car les informaticiens pensent qu’il suffit de savoir programmer, les statisticiens pensent qu’il suffit de connaitre les grandes lois statistiques, de savoir faire une analyse de variance ou de régression pour modéliser une architecture de données. Mais cela est une autre histoire, et nous y reviendrons. Car je sais de quoi je parle quand je dis que la majorité des diplômés haïtiens travaille dans une incompétence réelle qui ne se ressent pas, car elle est atténuée par le contexte systémique de la corruption. C’est d’ailleurs l’une des boucles structurantes de l’indigence.

Mais pour revenir à l’assassinat de Jovenel Moïse, je disais qu’il y avait trois certitudes qui se dégageaient comme boucles de rétroaction qui peuvent nous guider dans l’océan d’incertitudes dans lequel nous baignons.

  1. La première est la certitude que l’assassinat de Jovenel Moïse est une mise en scène mafieuse et macabre pour assurer la succession du régime PHTKiste.
  2. La seconde est une conséquence de la première : cet assassinat a reçu la bénédiction de tous les acteurs diplomatiques, économiques et politiques du régime en place.
  3. La troisième est une conséquence de la deuxième : c’est la certitude que le PHTK se confirme de plus en plus comme une plateforme politique criminelle qui livre Haïti à la grande criminalité financière internationale pour le succès personnel de ses membres.

 

 

Suite dans le lien

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents