Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


F.ESTIMÉ. A propos de l'embrouille de l'assassinat de JOVENEL, les liens supposés avec la drogue à partir de l'article du NYTimes

Publié par siel sur 22 Août 2021, 18:44pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Deux agents de la DEA  EN HAÏTI ( M. NICHOLS ET M. GREGO) témoignent de l'ampleur de la corruption en Haïti, comparable à "'un sport national ".( Courtoisie F.ESTiMÉ)

Et des liens de certains agents de la DEA avec des présumés trafiquants de drogue ( le nom du frère de Sophia MARTELLY, Kiko Saint Rémy est cité).

Dimitri HÉRARD serait intervenu dans l'affaire du bateau d'ACCRA, le MANZANARES, et se serait emparé d'une partie de la drogue.

MARTELLY aurait bloqué l'enquête sur Dimitri HÉRARD refusant une demande de la DCPJ d'interroger Dimitri HÉRARD sur l'affaire MANZANARES,  responsable de sa sécurité à l'époque.

Ces révélations du NY Times sur la collusion entre des agents de la DEA et les trafiquants de drogue ne sont pas inconnues de celles et ceux qui suivent les affaires d'Haïti depuis le "plasaj" de MARTELLY au pouvoir par les époux CLINTON, roi et reine du chaos en Haïti.

JOVENEL avait déclaré dans son point de presse de retour d'un voyage en RD, avant son "intronisation", qu'il ne voyait aucun problème à rencontrer ACRA, un Haïtien comme un autre, selon le" pur produit du secteur privé", bien que cet Haïtien était recherché par la police et avait quelques questions à répondre à la DCPJ sur son bateau sucré à la cocaïne.

Bref, un assassinat dont les relents ne devraient pas étonner les Haïtiens conséquents et avertis qui ont pu suivre les nombreux scandales, les massacres, la casse des institutions publiques, la prise en otage d'une population par une association de malfaiteurs en bande organisée, laquelle sans scrupules, sans états d'âme, sans remords, sans honte a dilapidé et volé les milliards de PetroCaribe.

Et si nous ne parlons pas de l'argent de la reconstruction de M. CLINTON, c'est tout simplement parce que cet argent n'était pas géré par des Haïtiens- à quelques exceptions près, les contrats signés par BELLERIVE avec des entreprises dominicaines, dont certaines venaient juste d'être créées pour l'occasion, dépourvues des années d'expertise exigée par les lois de passation de marché.

LAMOTHE avait déclaré que tout sénateur et député avait un prix. Il était bien placé pour le savoir ayant été désigné Premier ministre en  infraction  avec les requis de la constitution du pays.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents