Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Le géologue français Eric CALAIS enfonce des portes ouvertes. Car, des menaces sismiques il en existe partout...

Publié par siel sur 17 Septembre 2021, 20:10pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ACTUALITES, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

... dans le monde.

Comme il est impossible de les prédire - malgré les dires de son collègue l'inamovible PRÉPTIT lequel devrait, entre nous soit dit , en profiter pour se recycler dans la prévention. et non faire dans la prédiction ce qui est une attitude totalement a-scientifique généralement et plus précisément concernant  la survenue d'un séisme.

Il n'y a qu'en Haïti qu'un géologue puisse annoncer un "séisme imminent" et que ce non-sensé soit diffusé sur les media comme .

 Il n'y qu'en Haïti  parce que c'est le pays où les géologues doivent se compter sur les doigts d'une main ( et encore); qu'en Haïti parce que c'est le pays où en 2021 des gens peuvent lapider 5 femmes sourdes-muettes qu prétexte qu'elles seraient des diables.

Lapider hein... Ce qui veut dire tuer à coups de pierre... Quand je vous dis société sadomasochiste, en voici un exemple. Le sadisme des gens ordinaires, celui des dirigeants est le même.

On pourrait s'attendre à que des gens plus ou moins lettrés éviteraient de tomber dans ces fables de diable, de sorcières dignes de l'époque des atrocités de l'inquisition en Espagne et en Allemagne où ils ont fait bien plus fort dans la cruauté que les Espagnols.

Décidément à croire que cette culture germanique aime faire dans les tortures, un héritage du temps où les tribus germaniques dévalaient sur l'Europe, pillant et tuant .

Bref, pour en revenir à M. CALAIS qui a en commun avec son collègue haïtien de travailler également dans le secteur des mines, il enfonce une porte ouverte quand il dit, pontifie même :

"Face à la menace sismique, il faut construire la résilience. « La résilience se construit. Il n'y a aucun projet  de 3 ans, 5 ans qui arrivera au bout de ce problème. Il faut le faire dans la durée. Sur le plus long terme. Rien de tout cela ne peut se faire en économisant sur la connaissance scientifique. S’il n’y a pas une connaissance scientifique locale qui est développée en même temps qu'une capacité de recherche sur ces questions on n’avancera pas non plus ».  « Il faut mettre tout en œuvre de manière conjointe entre les scientifiques, les ingénieurs et le gouvernement. Il faut engager une véritable réflexion sur ce sujet », a avancé le sismologue.  "

Si les quelques Haïtiens lettrés et informés ne savent pas que seule la formation de géologues et la participation des dirigeants - pas ceux qui font dans les bracelets roses et les bananes vertes- sont aptes à diminuer les dégâts en pertes humaines et en biens provoqués par un séisme, c'est qu'ils ne sont ni lettrés, ni informés mais de simples " patatistes" (un patatiste étant un individu qui quand il a une patate chaude dans les mais, la refile vite fait à son voisin, lequel fait de même)

Ou bien c'est que CALAIS pour x raisons prend ces lettrés pour des cons auxquels il faut rabâcher des données que chacun peut trouver sur le net.

En tant que scientifiques les dénommés PRÉPTIT  et CALAIS devraient savoir qu'il n'existe pas de problèmes sans solutions. Ils devraient savoir que les solutions sont d'ordre politique.

Aussi pourquoi ces deux ingénieurs n'utilisent pas leur " génie" depuis 10 ans  pour dialoguer avec l'ÉTAT TÈT KALE, plutôt que de passer leur temps à affoler une population, lui faire peur tout en sachant qu'elle n'a ni le savoir, ni les capacités économiques pour faire face seule à la construction de bâtiments anti -sismiques. 

Les messages de PRÉPTIT relayés par Radio Kiskeya,  sont de la poudre aux yeux, des parodies qui ne riment à rien face à une population qui vit au jour le jour. Ce que Mme M. GILBERT avait démontré ici. 

Lisons ce que disent les sismologues avertis :

 

"Mais dans le domaine de la prévision sismique, rien n’est jamais certain. « Prenons un tas de sable : si on y ajoute du sable grain par grain, comment savoir lequel provoquera un effondrement de ses flancs ? C’est la même chose pour la croûte terrestre, estime Jean Paul Montagner, elle est toujours au bord de la rupture, car perpétuellement en mouvement et sous tension. Les forces s’y accumulent, mais on ne peut pas prévoir le moment exact de sa rupture, et encore moins la magnitude du séisme que celle-ci provoquera. »

En attendant, les populations doivent se tenir prêtes. Depuis la catastrophe sismique de Sumatra, en 2004, et les 250 000 morts du tsunami consécutif, les systèmes d’alerte ont été améliorés. Cependant, ils ne peuvent toujours rien anticiper. Ce n’est qu’une fois les premières secousses détectées, que les alarmes s’activent. Les sismographes identifient deux types d’ondes : les moins destructrices, les ondes P (primaires), sont repérées avant les ondes S (secondaires), les plus dévastatrices. Un SMS est alors envoyé pour prévenir les habitants des zones concernées. "

Et lisons - ceux qui ne sont pas allergiques à la lecture et donc à la connaissance comme MARTELLY et son poulain JOVENEL- ce que disent les sismologues comme Jean-Paul MONTAGNER  sur les menaces qui pèsent sur la CALIFORNIE :

« Mais le cycle sismique n’est pas parfaitement régulier, précise Jean Paul Montagner, on ne peut donc pas prédire si le phénomène se produira demain ou dans 50 ans sur chacun de ces segments. »

LISONS, lisons, faisons travailler nos méninges,  parce qu'à l'inverse de ce prôné par les tèt kale/tè anba /tèt pa dwat, psychopathes et sociopathes soi -disant détenteurs de vérité, c'est avec l'écriture que des  philosophes, scientifiques, chercheurs dans tous les domaines  et même romanciers, nous ont appris à appréhender le monde tel qu'il est dans ses particularismes et  son universalisme commun à tous les humains ( noirs, blancs, jaunes, verts et roses) qui de l'homo sapiens à aujourd'hui habitent la planète terre.

Ne nous laissons pas abuser, endormir, exploiter, berner par les sonneurs de cloche, les  Ti-Jean, les BOB C, les barons des me(R)dia qui parce qu'ignorants et avides font la promotion de l'ignorance- question de formater la population à leur image.

Allez, Haïtiens conséquents, prenez votre courage à deux mains et montrez-vous  dignes du combat mené par vos ancêtres contre les chaines de l'esclavage mental et physique.

Comme dit par notre regrettée TOTO BISSAINTHE, la route est longue. Comme celle des TAÎNOS,  comme  celle des MARRONS avec les chiens des esclavagistes à leurs trousses. Comme celle de tous les peuples dans le monde qui se refusent d'être considérés comme des chiens, en fait pire que des animaux.

Les TAÎNOS ont été exterminés.

Les Haïtiens  en hommage à ces premiers habitants de l'île dont ils sont aujourd'hui les dépositaires se devraient de leur rendre justice, de poursuivre leur combat contre les sadiques, masqués en rose qui promettent monts et merveilles à la population, mais qui dans les faits ne sont que des agents exécutifs intérimaires de la MAISON BLANCHE, de l'administration US : CLINTON/OBAMA/ BIDEN

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents