Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Moment Vérité.Une deuxième partie intéressante avec Myrtha GILBERT et pour une fois la présence d'un autre géologue que le "pa ka pa la" Préptit. Vous avez constaté...

Publié par siel sur 11 Septembre 2021, 20:00pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ECONOMIE, #AYITI SEISME, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

... que j'ai une dent contre PRÉPTIT. Et c'est gentiment dit,  parce que je ne le supporte pas du tout, pas plus que les marchands de micro, le G4 ( GPPC, BOB C, L. DÉSIR, GUERRIER H.) 

D'abord parce que j'éprouve une grande méfiance par rapport aux fonctionnaires - comme SUPPLICE - qui ont servi  la dictature, assisté aux arrestations arbitraires, aux abus des militaro/macoutes sans broncher pendant les 29 ans de ce régime qui n'a RIEN apporté à Haïti; qui, au contraire, l'a fait régresser. Car un pays qui ne progresse pas, vit dans la stagnation, puis dans la régression.

Ensuite le coup de PRÉPTIT annonçant un "séisme imminent", n'est jamais passé. Selon moi, il s'agissait d'une attaque frontale contre les Haïtiens, considérés comme des moins que rien. 

 Comment un scientifique peut-il  se permettre de déclarer qu'il lui est possible de prévoir un séisme ? Et comment les media haïtiens, les intellectuels ont pu relayer cette conte vérité scientifique ? - à croire qu'il n'existe  plus une seule  personne qui sache lire et faire marcher ses synapses dans ce pays, depuis le "plasaj" de MARTELLY au pouvoir, l'homme qui "déteste la lecture plus que tout."

Il y a une différence entre qq.chose de prévisible, qui peut être prévue et qq.chose de prédictible, qui peut être annoncé par avance.

Pour mieux comprendre la différence de sens entre prévisible et prédictive, je vous cite cet extrait tiré  d'une documentation sur les séismes, tiré du site de l'Assemblée Nationale française

 "3-3 - la prévision à court terme ou prédiction

La prédiction sismique consiste à tenter de prévoir le lieu et l'instant d'un futur séisme destructeur. La prédiction à court terme devrait permettre d'évacuer les populations et donc de préserver des vies humaines. Or, le temps de retour moyen d'un séisme destructeur est très variable, de plusieurs dizaines d'années à plusieurs millénaires !

Les cycles sismiques d'une région ne sont pas forcément réguliers, loin s'en faut. Il est donc impossible à partir d'une simple analyse historique de prédire un séisme. Les sismologues doivent donc baser leur prévision sur d'autres observations : celles des phénomènes précurseurs."

 Or, pour observer les signes précurseurs cités dans la documentation, il faut des experts et du matériel. Toutes choses qu'Haïti ne possède pas, parce que l'État ne s'est jamais donné les moyens de former des géologues et à fortiori de créer un observatoire qui aurait permis de détecter ces signes.

Si dans certains cas ( en Chine en 1974) cette observation a permis de se préparer et éviter une mortalité élevée, elle reste  aléatoire (également en CHINE le séisme de 1976 qui fit 240 000 victimes, chiffre approchant celui du séisme d'Haïti en 2010) :

"La Chine développe des études de comportement des animaux ; en 1974, le séisme de magnitude 7.4 dans la province de Liaoning n'a fait que quelques milliers de victimes sur les 3 millions d'habitants grâce à une évacuation programmée à la suite de l'observation de ces comportements animaliers anormaux. Par contre, en 1976, rien ne permit de prédire le séisme de Tang-Shan qui fit officiellement 240 000 victimes et certainement beaucoup plus en réalité (3 fois plus ?).

Rien non plus ne permit de prédire le séisme de Mexico (Michoacan le 19 septembre 1985, magnitude 8.1, 20 000 morts, 50 000 sinistrés et 4 milliards de dollars de pertes directes), ni celui d'Arménie (7 décembre 1988, magnitude 6.9, plus de 25 000 morts, 31 000 blessés, 500 000 sinistrés et 14 milliards de dollars de pertes directes), pas plus que celui du Nord-Ouest de l'Iran (21 juin 1990, magnitude 7.7 et 50 000 morts).

Le séisme de Northridge (17 janvier 1994, magnitude 6.7, 61 morts, 8 700 blessés, 12 000 bâtiments endommagés ou détruits, 16 000 maisons et appartements inhabitables, 40 000 personnes sans abri, 60 kilomètres de routes inutilisables, et 20 milliards de dollars de dégâts) n'a pas été prédit, pas plus que ne l'a été celui de Kobe (17 janvier 1995, magnitude 7.2, 5 493 morts, 26 000 blessés, plus de 60 000 habitations endommagées et de 500 à 1 000 milliards de francs de dégâts, chaque jour apportant son lot de constructions inutilisables bien que d'apparence extérieure satisfaisante et dernière estimation de l'ensemble des pertes pour le Japon à 10 % de son PNB)."

S'ajoutant à fonctionnaire duvaliériste, scientifique prédisant un "séisme imminent",    les déclarations antérieures de ce PRÉPTIT  sur l'inexistence de mines en Haïti  n'ont  foait que renforcer mon  rejet de ce personnage super médiatisé parce qu'il enfonce des portes ouvertes. 

Aujourd'hui son langage a changé, il ne dit plus qu'elles n'existent pas mais qu'il n'y a pas eu de recherches suffisantes pour démontrer qu'elles étaient exploitables, c.a.d rentables pour les compagnies minières.

J'ai consacré de nombreuses pages sur le blog à ce que j'appelle "l'escroquerie PRÉPTIT" pas si différente de celle de "l'ingénieur JOVENEL."  C'est véritablement une honte nationale de voir des amateurs/improvisateurs être présentés et admis comme des personnes sachant ce dont elles parlent et les limites de leur savoir.

Mme M. GILBERT  a fait un bref exposé sur le concept de liberté  divergent des Haïtiens au sortir de l'indépendance, dont une grande partie des combattants n'était pas née à Saint-Domingue , et celui des élites adaptées au fonctionnement du régime esclavagiste.

Elle a montré comment les appels à la prévention de M.PRÉPTIT étaient une mascarade( le mot mascarade est le mien dans la mesure où Mme  GILBERT est trop bien imbue des moeurs  violentes des dirigeants haïtiens pour s'exposer à utiliser un tel vocable) dans un pays où la principale préoccupation des habitants était de  se débrouiller pour survivre au jour le jour.

Le géologue  haïtien dont je ne me souviens pas du nom qui intervenait des USA a apporté des informations nouvelles sur différents points jamais abordés par PRÉPTIT. Malheureusement la communication étant mauvaise, il était difficile de le suivre.

Espérons que la direction de la radio pensera à  faire appel à lui dans une autre émission qui serait consacrée aux richesses potentielles du sous-sol haïtien.

Mais, please, que la radio nous fasse grâce de PRÉPTIT - est-il allé se former au JAPON, en CHINE, en ITALIE depuis le nombre d'années qu'il se présente comme la seule voix autorisée pour parler de séisme ? - et recherche d'autres géologues haïtiens et/ou étrangers sans connexion avec les régimes duvaliéristes et tèt kale.

PRÉPTIT qui devrait être à la retraite depuis longtemps  si dans ce pays on s'occupait de former des jeunes à la science, si dans de pays réactionnaire on ne prenait pas toujours les mêmes pour recommencer et patauger dans le même irrationnel afin que rien ne change.

Le cas de PRÉPTIT proposé comme expert en sismologie  illustre la volonté des  "élites haïtiennes " à promouvoir la médiocrité -l'inverse de ce que prétend défendre  Marcel JOSEPH- dans une sorte de mollesse, de paresse intellectuelle, de lutte soi-disant contre un système, tout en mettant en avant ceux-là même qui en sont les acteurs.

 

 

 


 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents