Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Entendu dans une émission du G4, un de ses membres dire : "Pourquoi ces gens viennent à la radio pour...

Publié par siel sur 14 Octobre 2021, 22:52pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Entendu dans une émission du G4, un de ses membres dire : "Pourquoi ces gens viennent à la radio pour...

... se plaindre du kidnapping, qu'est ce que ça leur apporte ?"

Il faut dire que cette remarque a été faite par le même journaliste commerçant qui, sur SCOOP, déclarait qu'il n'était intéressé ni par l'histoire, ni par les sciences humaines, ni par la philosophie.

On ne s'étonnera pas que ce journaliste défenseur pendant les 10 années passées de la politique des tèt kale MARTELLY/LAMOTHE/JOVENEL, ne s'intéresse pas à des domaines qui constituent la base même des études journalistiques ailleurs.

Pourquoi la base ? Parce que sans connaissance de l'histoire ( pas seulement celle de votre pays) il est difficile de comprendre les enjeux économiques nationaux et internationaux. 

Or, l'économie détermine le politique. Parce que si les paroles anpil et tèt an ba des journalistes commerçants, sonneurs de cloche, aboyeurs et tartuffes  orientent l'opinion des politiciens et de la société civile c'est parce que ceux qui détiennent les moyens de production, les finances et les media leur dictent leurs discours, analyses, réflexions, en gros contrôlent leur communication.

Il est certain que n'étant intéressé par aucune des disciplines qui en quelque sorte font la différence entre l'humain et l'animal, ce journaliste n'a jamais entendu parler de la catharsis. Il ne peut pas comprendre que ce récit fait par les parents des kidnappés représente une forme de thérapie.

Dans les pays organisés et qui respectent les humains, il existe des cellules psychologiques qui prennent en charge les traumatisés et les aident- via la parole- à traverser les moments difficiles qui mettent en péril leur équilibre psychologique.

Ce journaliste qui se positionne comme supérieur - il rigole  bêtement à la dame MARTINE, à la  DORÉ, à la Juriste bo katedral sis en France, bref comme tous les prétentieux qui prétendent être au-dessus de la mêlée et détenir la vérité -  à ceux qui dans les radio trouvent un espace pour exposer leur détresse. 

Depuis 2006 que j'écoute avec attention - un truc infernal plus que décourageant - les journalistes en Haïti et les youtubeurs sévissant aux USA/CANADA/FRANCE, j'ai toujours été étonné par leur absence de culture générale et leur manque d'intérêt sur ce qui se passe ailleurs et qui pourrait, soit leur offrir des solutions, soit leur montrer que le problème n'est pas l'Haïtien mais le fonctionnement d'un système.

Je vous donne deux exemples :

1- La méthode utilisée au CHILI pour changer la Constitution du pays. Aucun de ces marchands de micro et youtubeurs alliés aux tèt kale,  n'a été capable d'en parler et de la comparer à celle adoptée par JOVENEL.

2- La situation au LIBAN, qui devrait tout particulièrement interpeller ces journalistes. Vu que la communauté libanaise a le monopole de l'économie en Haït, vu que le Liban comme Haïti est un pays en faillite, n'importe quel journaliste devrait s'intéresser  à faire un parallèle entre la corruption en Haïti et celle au Liban. S'interroger si la culture de division ethnique et religieuse, de milices armés du LIBAN n'a pas quelque-chose à voir avec la situation de gangstérisation de l'ÉTAT, de corruption généralisée et de mépris des pauvres qui est celle du LIBAN.

Pour arriver à faire cet exercice, il faudrait des journalistes éduqués- quand je dis éduqués ça ne veut pas dire qui sont allés à l'école- mais qui comprennent que l'histoire( pas uniquement celle d'Haïti) , les sciences humaines, la philosophie sont des  outils nécessaires et indispensables pour  comprendre le monde tel qu'il est et agir pour sortir de la stagnation de " di tan Divalye" et de la répétition ad nauseam.

Or, la majorité des journalistes, sont comme celui de SCOOP et du G4  : L. DÉSIR, GUERRIER H, GPPC, BOB C, et alliés ( V. NUMA)   des personnes sans culture,  dépendantes du secteur privé ( publicités et privilèges) - Voir  comment BOB C , le dit "papa pèp" se comporte face à un homme kidnappé exprimant ses griefs à l'égard de  l'entreprise La Couronne et son arrogance , sa mauvaise éducation, face aux "pauvres" sans noms. 

Ce pourquoi je dis et répète que les marchands de micro et youtubeurs défenseurs des dilapidateurs et voleurs des Fonds PetroCaribe, - de par leur dépendance au secteur privé, leurs accointances avec les Tèt kale et leur absence de culture générale, sont responsables au premier chef - plus que les politiciens- de la situation  catastrophique dans laquelle les Tèt kale ont plongé le pays d'Haïti.

Et,  comble de la perversité, c'est qu'ils (les G4 et alliés) laissent croire à la population  qu'ils défendent leurs intérêts ( à la MARTELLY/ LAMOTHE/ JOVENEL.

Un journaliste qui déclare qu'il ne s'intéresse ni à la philosophie( qui ne commence pas avec ARISTOTE) ni à l'histoire, ni aux sciences sociales ne saurait être un journaliste.

Mais comment la majorité des Haïtiens enfouis dans le bon dye bon (les Québequois ont vécu cette emprise de l'église dont ils se sont débarrassés à travers la "Révolution tranquille" à laquelle, paradoxalement,  ont participé des Haïtiens virés du pays) dans les " zotorite" qui ont droit de vie et de mort sur eux ( de même que pendant le système esclavagiste qui a perduré pendant des siècles) pourraient ne pas être soumis à  cette guerre psychologique ?

Bon, je parle des marchands de micro, mais les zentelektyèl, primés, surprimés, déprimés, ne font pas mieux dans l'absence de culture générale et dans les références abusives à la bible et à la non demande de la reddition des comptes des Fonds PetroCaribe.

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents