Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Est-ce qu'on doit comprendre que la génération 2004 avait pour mission d'humilier Haïti aux yeux de...

Publié par siel sur 16 Octobre 2021, 14:16pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Cheryl Mills et Lamothe.

Cheryl Mills et Lamothe.

... toutes les nations dirigées par des Africains et des descendants d'Africains en boycottant la commémoration du bicentenaire et autorisant les troupes françaises à fouler le sol du territoire national pour la première fois depuis 200 ans. Puis par la demande de LATORTUE de faire entrer les troupes de la MINUSTHA - lesquelles on le sait on apporté le choléra que lONU s'était empressé de clamer sur toutes les tribunes internationales qu'il était dû aux mauvaises conditions d'hygiène des Haïtiens.

Avec ça, il faut ajouter les viols et/ou les pratiques connues ailleurs ( notamment dans les 2 CONGO) sous l'appellation  de sexe contre nourriture. Nourriture pouvant être un paquet de spaghetti.. Et les bordels où des enfants sont forcés à se prostituer, fréquentés aussi bien par des membres de l'ONU que par des nationaux. Bordels dont l'existence a été dénoncée par une enquêtrice sous contrat avec l'ONU. Dénonciation restée sans réaction du régime tèt kale.

L'humiliation s'est poursuivie avec l'imposition par le couple CLINTON comme président d'un type qui se qualifiait lui-même de voyou. Pour Mme H.  Clinton  il était un con artist( en français un escroc),  parole dite à BELLERIVE et enregistrée alors qu'ils se trouvaient tous les deux dans une voiture ).

Les Haïtiens s'en foutent complètement que Mme CLINTON ait imposé à la tête de leur pays quelqu'un qualifie elle-même ( les archives sont là) d'escroc, de magouilleur. Et BELLERIVE qui était son Premier ministre et parent a avalé l'humiliation sans tiquer.

Pour son époux WIlLIAM CLINTON, MARTELLY était " le président haïtien le plus intelligent qu'il ait rencontré ( déclaration à la presse)

Je laisse à votre jugement l'appréciation de ces remarques sur MARTELLY faites par le roi et de la reine d'Haïti. En tous les cas, vous comprendrez que tous deux savaient parfaitement bien qu'ils mettaient à la tête du pays un "intelligent' au sens haïtien et un escroc au sens universel.

En même temps que l'humiliation dans l'esprit et les chairs était menée l'opération prédation qui s'est vue -miraculeusement( hum) aidée par le tremblement de terre. Rappelez-vous que le MERTEN qui est de retour en Haïti, avait dans un email suite au séisme  écrit : " La ruée vers l'or a commencé"

Il s'agissait d'ouvrir "Haïti au business", slogan de LAMOTHE, ce qui signifiait l'ouvrir aux entreprises minières et à celles de l'Agro Industrie ( ce que JOVENEL avait commencé à faire en cédant à APAID des terres ( soi-disant appartenant au descendant de Louis DEJOIE associé au projet- lequel n'a jusqu'à présenter les preuves justifiant cette prétention).

LAMOTHE qui a très bien réussi son ouverture au business, puisqu'il est cité dans les Pandora Papers pour évasion fiscale.

Quant aux mines on connait le deal dans lequel le frère de Mme CLINTON , M. RODHAM aujourd'hui décédé,  était mêlé pour la cession d'exploitation de l'une d'elle. On connait également l'appétit des compagnies canadiennes pour exploiter des mines d'or et autres métaux précieux  dans les pays où les Etats sont fragilisés. Le CANADA, d'ailleurs, faisait partie de l'équipe des trois pays ( FRANCE , USA, CANADA) qui avaient programmé de chasser ARISTIDE du pays, précisément en 2004. La date ayant été choisie dans le cadre d'une opération de guerre psychologique commencée dès 2002, avec la propagande outrancière des zentelektyel et par la suite appuyée par GUY PHILIPPE, lequel opérait de  la RD avec la complaisance du pouvoir de l'époque ( Leonel FERNANDEZ) et la complicité de son armée et de sa police.

Ensuite, une autre mission était de casser les institutions démocratiques du pays de manière à ouvrir Haïti aux , de les crever comme on crève le pneu d'une voiture.  Crever le parlement en introduisant dans les 2 Chambres, une bande de gens illettrés, semi-illettrés et/ou des opportunistes, cupides et délinquants.

Poursuivant leur mission d'étranglement d'Haïti - les outils étant différents qu'à l'époque des chantages consistant à menacer les gouvernements d'une opération militaire - les "amis d'Haïti" se sont fédérés en un syndicat composé des anciens pays colonialistes en charge d'orienter la politique du président/marionnette placé par eux.

Quel autre pays au monde a  à sa tête un COREGROUP ? Même pas ceux  qui collaborent  à la FRANCE/AFRIQUE.

C'est ici aussi une gigantesque humiliation, acceptée par les dirigeants haïtiens, la classe politique, les media, les intellectuels, les artistes, la dite société civile,  tous ayant été formatés dans la culture dominante sadomasochiste initiée par les colons esclavagistes et réactivée par le régime des 2 DUVALIER en charge de reformater une population fière  de son indépendance et rebelle  en un groupe de moutons,  mendiants,  stupides et apeurés par M leblan.

L'humiliation et le mépris ce sont aussi  le fait donner à un président d'Haïti, le nom "L'homme Banane", alors que ceux qui ont mené  cette opération de "marketing"  ( A. SOLÀ)savent parfaitement la connotation raciste qu'il comporte.

C'est ainsi que ceux qui se dénomment Jovenelistes, à savoir ceux qui ont joui de  privilèges   au cours de son mandat ( et auparavant celui du bandi legal)- ont lancé une propagande pour  pour transmuter l'Homme Banane en un second DESSALINES.

Cette nouvelle opération de vente d'un produit ( après les bracelets roses et la banane)  met en évidence l'état de voracité ( ils sont prêts à tout) et de méchanceté de ces dirigeants jovenelistes et martellystes corrompus. Mais surtout l'absence de respect qu'ils ont pour eux-mêmes et la population d'Haïti en diffusant de telles bêtises.

Ma mère m'a racontée une anecdote dont elle a été témoin,  se passant avant l'arrivée en 1957  de la horde des  vandales "noiristes".

Sur la route de LABOULE, des touristes blancs américains arrêtent une paysanne sur sa "bourik"  qui s'en va vendre ses produits à Port-au-Prince pour faire une photo. La dame sans complexe d'infériorité, sans peur, leur dit en créole dont voici la traduction en français : "  Blancs, écartez-vous de mon chemin, je n'ai pas de temps à perdre avec vos simagrées."

C'est cet esprit de dignité, de respect de soi-même, d'indépendance que, dans un premier temps les DUVALIER avaient eu pour mission d'écraser  par un matraquage systématique des Haïtiens  :  Fort-Dimanche, macoutes, vente des Haïtien à la RD, massacre des mulâtres et tapis rouge offert aux hommes venus du Moyen Orient, exil forcé de la minorité intellectuelle et des artisans, absence d'éducation,  criminalité d'ETAT. 

C'est cette même criminalité d'État qui, à partir de 2004 , est introduite par G. LATORTUE, financée par la CI/USA et l'élite répugnante laquelle,  de 2004 à 2021, va opérer  et démolir totalement les institutions, créer, organiser, financer les bandi legal et ceux  tout aussi legal, les BARBECUE, TI GRÈG, IZO et autres ( sans compter les marchands de micro alliés à la fois au pouvoir et aux chefs de gangs.)  

J'entends les TT, les F. ESTIMÉ, les MORVAN, les Pierre-Richard MIDY, les AZAEL et ceux dont je ne cite pas le nom parce qu'ils vivent en Haïti pour ne pas leur attirer des ennuis- du genre de ceux arrivés à ROSPIDE PÉTION-  analyser, dénoncer,  exposer les turpitudes des dirigeants tèt kale , ce qui est impontant, mais qui oublient de décortiquer la dépendance totale /capitale depuis 2004 des dirigeants haïtiens, de la société dite civile, des intellectuels au programme de recolonisation d'Haïti.

Les ennemis des Haïtiens ne sont pas à proprement parler  les Haïtiens, mais la CI/USA/CIA /OEA/ONU qui utilisent aujourd'hui  comme  auparavant les " konze" contre Charlemagne Péralte,  les  duvaliéristes filles et fils de duvaliéristes,  les tèt kale promotteurs du "kaka land", les  Jovenelistes du "Banana land", pour établir leur programme de recolonisation d'Haïti dans le but de  s'accaparer les ressources de son sous-sol et de ses terres.

De sorte que si on fait le bilan des actions terroristes des APAID, EVANS PAUL, G. BODEAU, ABEL DESCOLLINES, Magalie COMEAU DENIS, Michèle  PIERRE-LOUIS, Laennec HURBON et autres membres de l'organisation dess intellectuels infantilisés et aliénés, de  l'ensemble des membres du G 184, on se rend compte que l'objectif était de conduire Haïti dans cette horreur actuelle.

Tout ceci accouchant du couple de l'homme d'affaires  LAMOTHE et de l'avocate   Cheryl Mills , une "pitit" Hillary CLINTON, en train de " grinye" leurs dents, satisfaits, heureux,  d'être arrivés à berner et soumettre les Haïtiens à l'ordre des bandi legal.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents