Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Les "salmanaza" de D'MEZA :" Jovenel s'est laissé envahir par les piranhas" Ce que ne dit pas D'MEZA c'est que personne n'avait...

Publié par siel sur 22 Octobre 2021, 00:44am

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

JOVENEL et MARTELLY   se maras disaient leurs partisans.

JOVENEL et MARTELLY se maras disaient leurs partisans.

... forcé JOVENEL à aller se baigner dans un bassin de piranhas.

Pour résumer.

En gros

D'MEZA nous trace un portrait de JOVENEL pris au piège par ce qu'il appelle le clan MARTELLY, mais dont il se garde de citer les noms (bravoure quand tu nous tiens) . JOVENEL aurait été l'otage de ce clan qui finalement se serait arrangé pour l'assassiner. On se demande d'ailleurs pourquoi, alors que selon D'MEZA, le défunt président ne prenait aucune initiative si elle n'était pas approuvée par le clan MARTELLY.

 En détails.

JOVENEL a été président d'une Chambre de commerce.

Le type n'est pas passé de mécanicien à président, comme disons ARISTIDE est passé de prêtre à président sans avoir une expérience de l'intérieur du fonctionnement des bourgeois.

D'abord pourquoi est-ce seulement maintenant qu'il est  dit que JOVENEL était un mécanicien qui avait fait ses études à CANADO ?

Pourquoi JOVENEL se présentait-il comme un homme d'affaires ?

Et AGITRANS ?

Ce sont les bourgeois qui l'ont empêché de mener à bien son projet d'exportation de bananes qui s'est soldé par l'expulsion des paysans qui auparavant travaillaient ces terres ?

D' MEZA nous dit que JOVENEL avait abandonné tous ses amis,( ce que son frère avait mentionné dans son intervention chez le journaliste commerçant L. Désir)  qu'il ne prenait pas conseil de ses anciens profs, que le JOVENEL qu'il avait connu était un homme souriant, aimable et patati et patata...

Admettons.

D'MEZA pour, disons, absoudre ( un truc encore bien chrétien) JOVENEL et expliquer un comportement qui l'aurait surpris  dit  : (une tarte à la crème) que le pouvoir pourrit.

Admettons.

Mais comment se fait-il que dès son arrivée au pouvoir - même avant d'être intronisé - JOVENEL comme on le voit ici lors de son voyage de retour de la RD se montre arrogant et totalement antipathique ?

Est-ce que ça signifierait qu'il aura suffi du moment où le M. ait été fait-président pour qu'il switch de personnalité ?

A d'autres.

Je maintiens que la raison pour laquelle MARTELLY a mis la main sur JOVENEL c'est qu'il  le connaissait - bien mieux que D'MEZA qui parle du temps où le M. était étudiant- et qu'il savait parfaitement que celui-ci était faible. Et avait quelques dossiers sur le dos.

D'MEZA qui parle de JOVENEL comme son fils dit : " On dit qu'il était dans la drogue, je ne sais pas"

Qui "on" ? Le rapport de l'UCREF, le détail de ses manipulations d'argent : 100 000 $  déposés le matin  à la banque et retirés l'après-midi par un anonyme avec un chèque signé par JOVENEL portant la notion " à qui de droit" ou "au porteur" ? Je voudrais que l'un de vous aille dans une banque dans n'importe quel pays au monde retirer de l'argent avec un chèque sans mention d'identité. C'est absurde, dingue. Mais dans ce pays sans foi ni loi, ça parait normal.

Comment comprendre que D'MEZA ne sache pas si oui ou non son " fils" était dans la drogue ? Il est vrai que certains enfants dissimulent soigneusement leurs vices à des parents qui les prennent pour des "pitit bondye."

Comment comprendre que, selon D'MEZA - ce qui ne joue pas en faveur de la personnalité de JOVENEL- ce dernier se serait laissé aller à "baiser" avec les femmes et filles de bourgeois ? Ce qu'a toujours déclaré MORVAN J. COLEM d'ailleurs.

Et dame MARTINE dans tout ça ?  Il me semblait que toute cette clique  défendait l'institution de la famille qu'elle présente comme menacée  par les "ennemis de l'extérieur"?

Comment analyser le fait que H. REBU ait donné à JOVENEL, selon ce qu'il dit, les noms de personnes impliquées dans le trafic d'armes qui feraient partie de ses amis, et/ou  que JOVENEL n'ait jamais demandé de voir la liste des 11 familles que DORCENAT prétend avoir remis au bureau du Premier ministre de l'époque, M. LAPIN ?

Il n'avait pas le choix, avancerait D'MEZA, pour lui donner l'absolution (du genre du fameux" allez et ne recommencez pas ")

Cependant, il avait le choix d'accepter ou pas d'être le candidat des tèt kale, d'être le poulain de MARTELLY, oui ou non ?

Le plaidoyer pro-JOVENEL de D'MEZA se transforme en un réquisitoire contre JOVENEL, présenté comme un homme acceptant toutes les humiliations et psychologiquement faible ( Ce que j'ai toujours affirmé sans autres preuves que ses incohérences, ses mensonges et ses menaces faites pour séduire les tèt pete.)

JOVENEL a été assassiné. 

Cependant la première victime est la population haïtienne qui s'est retrouvée prise en otage par les gangs, à la merci de politiciens véreux, subissant les effets d'une corruption généralisée parce que JOVENEL qui aurait dû savoir qu'il n'avait pas les compétences pour devenir président, ni les moyens pour faire face au clan MARTELLY a, dans son délire de tèt pa byen,  fait porter à tout un pays les conséquences de sa folie.

Tout ce que dit D'MEZA  apparait comme une sorte de règlements de comptes avec le clan MARTELLY ( JOVENEL devait faire de lui un Ministre et il semblerait que le clan ait refusé sa nomination) ; avec le Dr LARGE dont il ne cite pas le nom,  (le M.,  dit-il, qui était aussi président d'une Chambre de commerce et qui se répand dans les media). Ce qui montre son absence de responsabilité et de maturité parce que vaut mieux un vrai débat que de lancer des piques.

D'MEZA, à l'inverse de la propagande des journalistes commerçants et des Youtubeurs  mercenaires/ idiots sonores, ne présente pas l'opposition comme une force qui aurait empêché JOVENEL de matérialiser sa "vision".

Ceci chacun pouvait s'en douter, sachant que JOVENEL était le chouchou du CORE GROUP/USA/OEA/ONU/SECTEURPRIVÉ, qu'il avait ses gangs, ses media, disposait de l'argent de l'ÉTAT,    et que  l'opposition n'avait aucunement la force de le faire plier face à cette union.

​​​​​​​Enfin, JOVENEL ne s'est pas "laissé envahir par les piranhas" mais a choisi de devenir un piranha ( en admettant la thèse de D'MEZA qu'il était un gentil garçon auparavant contaminé par les méchants ) et de  se baigner dans les mêmes eaux qu'eux.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents