Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Que faisait dame Martine avant de se retrouver femme de président ? Mme OBAMA était une grande avocate. Idem pour...

Publié par siel sur 12 Octobre 2021, 21:02pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Que faisait dame Martine avant de se retrouver femme de président ? Mme OBAMA était une grande avocate. Idem pour...

... Mme CLINTON.

Michèle BENNETT, Sophia MARTELLY et Martine MOÏSE sont les trois femmes de présidents qui ont utilisé le titre de Première dame pour profiter de l'argent de l'Etat.

La fonction de Première dame n'existe pas en Haïti pas plus qu'en France.

C'est encore un produit importé des USA que, comme vous le savez, les dirigeants haïtiens s'empresse toujours d'imiter, surtout quand il s'agit de choses niaises, sans intérêt,  relevant du paraître  et non de l'être qui ouvrent la porte à la corruption.

ABINADER lequel, ne l'oublions pas, son nom a été cité  dans les Pandora Papers parmi les dirigeants voulant échapper au fisc, a, dès son arrivée au pouvoir,  supprimer  la coutume de la photo du président dans les bureaux des fonctionnaires et cette affaire de bureau de la Première dame- lequel existe en France où les femmes de présidents ont droit à un budget pour gérer un secrétariat  ( pour répondre aux centaines et ses oeuvres de charité.)

En Haïti est-ce que les Martine Moïse, les Sophia Martelly ( je ne parle pas de Michèle Bennett puisqu'elle officiait sous un régime dictatorial) avaient un budget et donc une obligation de reddition de comptes ?

Donc que faisait dame Martine avant de se retrouver femme de président ?

A l'inverse de ce qui se passe dans les autres pays, les journalistes scrutent les parcours  des  présidents et de leurs épouses. 

Et, vu l'assassinat de son époux dans des conditions particulières, vu qu'elle est la seule témoin du meurtre, il serait temps que les journalistes s'intéressent à son passé. 

Voici un travail journalistique sur la famille d'ABINADER, ce qu'aucun journaliste haïtien n'a jamais été capable de réaliser ni sur la famille de PRÉVAL (bien peu de gens savent que son père a été Ministre) la famille de MARTELLY ( qui était son père, sa mère ? ETC). Quant à la famille JOVENEL MOÏSE, c'est l'Omerta la plus complète ( ce n'est qu'à sa mort que son premier fils a été sorti du placard et personne ne connaît sa mère.)

Personne ne sait quelles études a faites JOVENEL ( à part D'MEZA qui dit avoir été son prof- en quoi ? nul ne le sait). Un de ses camarades à parler de lui comme travaillant avec lui dans un garage... Il n'existe pas une information sur JOVENEL qui relève d'un fait vérifiable et vérifié.

Les journalistes membres du G4 ( GPPC, L. DÉSIR, BOB C., GUERRIER H.) , alliés au G9, soutiens des tèt kale MARTELLY et JOVENEL pendant 10 ans, qui ont choisi de ne pas faire le minimum syndical qui serait d'informer la population sur le background économique, politique et familial des candidats, pour se faire bien voir, s'excitent sur des questions qu'ils ont sciemment mises sous le tapis. 

" Les cabris sont sortis, ils crient fermer la barrière".

Infantilisation, manipulation, arrogance et corruption. sont parrmi quelques-unes des caractéristiques des journalistes commerçants,  les "intelligents" (au sens haïtien du terme) membres du G4 qui critiquent la pérennité des politiciens tout en représentant le même cas de figure. Ca fait combien d'années qu'ils sont derrière leurs micros à défendre les saletés des tèt kale ? 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents