Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


WASHINGTON POST. Les USA poursuivent leur politique de soutien au régime anti-démocratique tèt kale ,confirmée par la nomination de MERTEN (en anglais)

Publié par siel sur 24 Octobre 2021, 21:57pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Démocrates (CLINTON/OBAMA) Républicains ( TRUMP) Démocrates ( CLINTON. BIDEN) prétendent que leur soutien aux régimes anti-démocratiques en Haïti s'explique par le fait que ces régimes apportent la stabilité et que de ce fait empècheraient  les Haïtiens de fuir pour se rendre aux USA.

Ne croyez pas un mot de ce qu'ils disent. Ils donnent une bénédiction aux régimes fascistes parce que ceux-ci servent leurs intérêts et ceux du secteur privé haïtien.

Les faits démontrent le contraire.

Sous le  régime fasciste des  2 DUVALIER, les Haïtiens de l'intelligentsia, des classes moyennes et des milieux populaires ont fui le pays pour se rendre soit aux USA, soit au CANADA, soit en FRANCE métropolitaine et d'outre-mer( GUYANE, MARTINIQUE, GUADELOUPE) . D'autres se sont rendus aux BAHAMAS et aux îles TURCOS and CAICOS.

Sous le régime fasciste de CÉDRAS/MICHEL FRANCOIS, un grand nombre d' Haïtiens ont  été sadiquement torturéss, d'autres ont fui le pays.

Sous le régime anti-démocratique des tèt kale, les Haïtiens ont été encouragé à fuir le pays ( MARTELLY et JOVENEL ayant décidé de les expédier au BRÉSIL  et au CHILI (venez faire vos passeports, vendez vos biens, et foutez le camp. Le pays ne peut rien vous offrir , je suis prêt à vous prêter de l'argent,  dixit G. FORTUNÉ le défunt tèt kale maire des CAYES.

Bien entendu cette appel à migrer ne concernait pas les USA, dont l'administration était toute heureuse de voir ces " déportés"- ben oui, il s'agit de gens déportés de leur pays, comme DUVALIER F. l'a fait avec la RD- qui grâce à un arrangement avec Mme BACHELET, à l'époque présidente du CHILI, ne foulaient pas leur sol. ( Un semblable arrangement a été  fait vec les autorités et hommes d'affaires brésiliens.)

Ne croyez pas un mot de ce que disent les autorités US. Les gouvernements d'extrême droite qu'ils ont toujours soutenus n'ont apporté que paix des cimetières, corruption, et misère pour la majorité. 

MERTEN qui parle le créole, qui est un habitué de Haïti, qui connait personnellement les membres de l'élite la plus dégoutante au monde, sait parfaitement qu'il est employé pour sécuriser les intérêts des USA, dont le dap piyan an qu'ils envisagent de faire sur les ressources du sous-sol.

MERTEN n'est pas un innocent, de mêmee feu COLIN POWELL avec ses preuves d'armes de destruction massives de S. HUSSEIN, il a fait une démonstration de la nationalité haïtienne de Martelly. De même que COLIN POWELL il ment outrageusement  parce qu'en mission pour son gouvernement.

Ne pensez pas une seconde que l'homme qui twittait après le séisme de 2010 : " la  ruée vers l'or a commencé". Ruée vers l'or qui s'est matérialisée par la gestion  désastreuse des Fonds de la reconstruction gérés par les époux CLINTON.

Libre à ceux qui appartiennent à la secte des tèt kale/tèt pete, enfants des DUVALIER,  de croire que les USA sont soucieux du bien être des Haïtiens.

 

 

Libre aux membres de la secte des bandi legal, de l'association des malfaiteurs en bande organisée tèt kale,  des marchands de micro et des youtubeurs arrogants, vulgaires, illettrés et cupides de collaborer et participer à la faillite d'Haïti, mais qu'ils ne viennent pas  emmerder les Haïtiens avec leur slogan idiot " Nous sommes tous responsables" .

Eux seuls sont les responsables parce qu'ils font partie de l'association des malfaiteurs en bande organisée tèt kale qu'ils ont imposée au peuple haïtien sous les ordres de la CI..

 

 

EXTRAIT 1

U.S. policy makers have apparently learned nothing from the former diplomat Daniel Foote, who resigned his senior post last month with a blistering indictment of America’s role in Haiti. On October 7, Foote appeared before a House foreign affairs subcommittee to elaborate on his critique. Veteran Haiti watchers were astonished by his candor. He blamed the U.S. for manipulating Haiti’s politics, for imposing the current “de facto” prime minister, Ariel Henry, and for propping up the ruling party, the PHTK, which he said is “blamed by Haitians for putting Haiti where it is today.”

Haitians who know Merten, Foote’s replacement, tell me he is pleasant, and fluent in Kreyol, the national language. But they have bad memories of his previous role there. In 2016, for instance,  as special coordinator for Haiti, he vigorously pushed for Haitians to swallow the results of the October 2015 presidential election, which was widely regarded as rigged. Haitians resisted but held a questionable re-vote later that year in which the ruling party won again. One well-placed Haitian source told me the episode was “an electoral coup d’etat.” In recent days, old photos circulated on social media showing Merten beaming alongside the corrupt previous president, Michel Martelly; in one, the U.S. diplomat is even pictured wearing a pink wristband, the PHTK’s color.

EXTRAITS 2

Over the years, apologists for the U.S.-Haiti policy argue, usually discreetly and sometimes with embarrassment, that the State Department supports undemocratic governments there because it craves stability, which it believes will prevent Haitians from fleeing to the United States—its number one concern. Daniel Foote demolished that view in his resignation letter: “I do not believe that Haiti can enjoy stability until her citizens have the dignity of truly choosing their own leaders fairly and acceptably.”

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents