Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Le médecin/écrivain poète Jean METELLUS, natif de Jacmel écrivait dans un petit livre publié en 1999 ceci :

Publié par siel sur 5 Novembre 2021, 22:51pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Le médecin/écrivain poète Jean METELLUS, natif de Jacmel écrivait dans un petit livre publié en 1999 ceci  :

"Aristide a toujours l'oreille du peuple, mais il n'est pas en mesure de gouverner. Cela pose un vrai problème. Un élection démocratique doit être respectée car la décision appartient au peuple. Mais les Haïtiens ne sont pas formés à la démocratie. Plus encore qu'un État-providence, ils attendent un président-papa. On appelait Duvalier " Papa doc", on disait " papa Magloire". On a le Père Aristide. Alors que ce sont les partis et l'effort de tous qui font avancer un pays, le peuple fonctionne sur le mode de l'État-papa."

Extrait de " Sous la dictée du vrai".

Je ne connaissais pas ce texte, quand en 2004, je dénonçais l'infantilisme des intellectuels haïtiens. A cette époque leur discours se résumait à : " S'il vous plaît "papa blan" enlève ce type, fais en ce que tu veux, tu peux  le torturer, le pendre, le hacher en mille morceaux, mais s'il te plaît "papa blan " débarrasse- nous de ce mauvais papa. Et remplace le par un autre, un bon papa : Latortue, Préval, Martelly, Privert, Jovenel, Ariel.

Aujourd'hui, ces éternels enfants,  dans la même recherche de parents, réclament  au même papa blanc  de leur donner une maman. Et quelle maman ...

Ce qui me frappe c'est d'une part que mes considérations ont été faites bien avant par d'autres. A savoir que nombre d'intellos haïtiens ont questionné ce rapport morbide au papa, le fouettard, le baissez les yeux en ma présence, le je sais tout et vous impose mont point de vue.

Et que d'autre part, malgré le boulot remarquable fait par ces intellectuels, l'atavisme qui demeure n'est jamais véritablement questionné. C'est je pédale dans la choucroute. Il faut dire que cette affaire de papa fait le bonheur de plus d'un. A commencer par les 

Quand les lavalassiens veulent faire d'Aristide un roi - avec son consentement je présume- et qu'il m'arrive de les critiquer j'ai droit à toutes les injures

De même quand les tèt kale/tèt pete veulent faire passer un JOVENEL pour un "papa Dessalines" bis et que je leur dis que JOVENEL a trois enfants dont il est le père et qu'il n'est pas plus votre papa que moi je serais votre maman, les grossièretés pleuvent aussi bruyantes que gouttes de pluies sur toits de tôle. 

Donc, d'après ce que je crois comprendre la population haïtienne aime ( ou a été formatée pour aimer, mais au final le résultat est le même) être assujettie à un papa, ça l'emmerde d'être adulte, elle veut un papa qui  lui dise : voici le bien, voici le mal.

Un M comme l'ex-président des USA, W. CLINTON aurait de fortes chances dans cette population à la recherche d'un papa, si le coeur lui en disait, de se retrouver sur SCOOP, la radio du marchand de micro GPPC. En prélude à l'émission on entendrait " Papa Bill ou se van, ou se papiyon..."

Ca vous paraît dingue, mais quand vous avez un secteur de la population qui fait d'un sait, un homme ayant trempé dans toutes les magouilles ( BID, PETRO CARIBE, DERMALOG plus massacres) un saint, qu'est-ce qui empêcherait ce même secteur de transformer en papa bon kè, en papa pèp,  Bill CLINTON, l'homme qui a ruiné les producteurs de riz de l'Artibonite, qui a fait ce dont il voulait des fonds de la CIRH, qui a imposé le voyou MARTELLY à la tête de  la nation?

Quelques gourdes jetées à terre d'une cadillac, comme M. BENETT,  quelques dollars versés aux politiciens comme LAMOTHE l'a fait et, grâce à la vénalité des  marchands de micro et youtubeurs,  M CLINTON, dans le pays sans foi ni loi de  canards sauvages,  se retrouverait " sauveur d'Haïti", roi des Mines. Tout pouvoir vient de dieu serinerait les L. DÉSIR, BOB C   et autres pharisiens.

​​​​​​​Et l'on verrait défiler plus d'un député, un genou à terre, pour rendre hommage à ce nouveau " tout puissant après dieu".

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents