Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


L'écrivain Fernand Hibbert a t-il une statue, une rue, une bibliothèque à MIRAGOANE ? C'est sa...

Publié par siel sur 25 Novembre 2021, 20:37pm

Catégories : #CULTURE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Fernand Hibbert, l'une parmi nos gloires nationales

Fernand Hibbert, l'une parmi nos gloires nationales

... ville de naissance.

Né à Miragoâne, ville de la côte nord du département du SUD, le 8 octobre 1873, Pierre Fernand est le fils aîiné de la progéniture de Julie Wiener et Cadieu Hibbert, riche commerçant ruiné par les luttes entre libéraux et nationaux. Il fait ses études primaires et passe une bonne partie de son enfance dans sa ville natale. En 1883, suite au débarquement des partisans du leader libéral Boyer Bazelais, il se réfugie avec sa mère à Port-au-Prince, où ilss'établissent . Il y poursuit pendant cinq ans ses études secondaires au collège Saint-Martial. En France, il fait des études supérieures à la faculté de Droit de Paris, à l'École des Sciences Politiques et au Colège de France. De retour en Haïti en 1894, il travaille comme comptable au département des Finances. En 1904, il est nommé professeur au Lycée Pétion de la capitale. En 1912, il est nommé chef de division au Département des Relations Extérieures. De 1916 à 1920, il est ambassadeur à La Havane. Plus tard, il est secrétaire d'État de l'Instruction Publique. Il  meurt à Port-au-Prince le 19 décembre 1928.

J'entends les Haïtiens parler de réconciliation. Réconciliation avec qui ? Peut-on se réconcilier avec ses bourreaux quand ceux-ci nient les faits et refusent de s'excuser ? Au contraire, ils s'en vantent avec leur sempiternelle litanie à base de " Si Divalye te la".

Il ferait quoi le DUVALIER F ? Lui,  dont une note de la CIA rapportait qu'il savait parfaitement que sa politique était défavorable à l'économie du pays (et par conséquent au bien-être de la population) mais qu'il considérait que c'était pour lui le seul moyen de garder le pouvoir.

En réalité, il s'agirait plutôt de mettre la main dans le cambouis pour réparer les pièces et recoller les morceaux qui peuvent l'être;  de  jeter à la poubelle l'ensemble des produits périmés, nocifs, ne pouvant être recyclés ,cancérigènes introduits dans la société avec la dictature.

La tendance générale particulièrement chez les jeunes est de clamer bêtement " depuis 1804 nous n'avons rien fait". ( Rien que je déteste plus que le jakorepetisme des Haïtiens )

Faut-il rappeler à ces têtes creuses que la CITADELLE a été construite après 1804 ?Pendant deux siècles, des hommes et des femmes ont lutté, ont été emprisonnés, tués, massacrés pour s'être engagés aux côtés des plus démunis.

L'offensive de DUVALIER F contre la nation. avec son faux mysticisme, ses " diables", ses délires métallo, sa méchanceté, ses missionnaires protestants made in US, ses macoutes dont il disait aimer la sauvagerie - à mon avis il serait hyper content de constater celle actuelle des IZO, Ti La Pli, BBQ et consorts - belle transmission à travers des générations de la "diablerie" -   les paysans vendus à la RD, les plus formés exilés, la fermeture des ports faisant d'Haïti une sorte de cluster, le résultat a été, comme dit feu H TROUILLOT : le saccage d'une nation.

Saccager la nation c'est ce qu'ont réalisé les " grenn nanabounda" les G184 et les tèt kale tous alliés ( et aliénés ),  subordonnés aux intérêts américains et à ceux du secteur privé des affaires.

Un petit rappel des réflexions de F. HIBBERT  dans son roman "SÉNA": 

( ...) HIBERT présente dan Séna le portrait de la bourgeoisie commerciale haïtienne du début du XXème siècle : peu développée, peu intéressée à  la croissance de l'économie nationale, ignorante et hédoniste, plongée dans une ambiance sociale marquée par l'égoïsme; une bourgeoise dont les aspirations d'investir des capitaux pour industrialiser le pays sont bridées par la pénétration systématique des capitaux étrangers  et les privilèges exorbitants dont elle jouissait. Ces hommes d'affaires influaient directement sur la vie économique  politique du pays,  à tel point qu'ils contrôlaient les importations, les exportations, la banque, le financement des dettes, le commerce de gros, voire de détail. Ils soutenaient des gouvernements, finançaient des révoltes pro-oligarchiques, intronisaient et destituaient des présidents. " Emilio Jorgue Rodrigues dans Haïti et l'identité trans-caribéenne.

Le paysage actuel est-il différent ? Qui était derrière le  massacre de la ruelle Vaillant lors des élections de 1987 ? Qui était derrière le coup d'État contre MANIGAT, celui de MICHEL FRANÇOIS (   trafiquant de drogue et parent de JEUDY le maire de DELMAS- si vous ne me croyez pas, informez-vous auprès de la DEA/CIA/FBI) et Raoul CÉDRAS ? Qui était derrière le boycott de la comméoration des 200 ans d'indépendance d'Haïti en 2004 ? Qui était derrière l'expulsion du président Aristide du pays ? Qui était derrière les élections de PRÉVAL,MARTELLY  et JOVENEL ? Qui apporte son soutien à Ariel HENRY, représentant de la famille des tèt kale : martellystes, jovenelistes ?

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents