Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Dans le texte de Frédéric Thomas, j'ai relevé deux phrases qui me paraissent apporter des pierres au ...

Publié par siel sur 19 Janvier 2022, 18:44pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Les veines ouvertes de l'Amérique Latine

Les veines ouvertes de l'Amérique Latine

... débat autour du rôle des USA en Haïti.

Les voici :

"Le parcours de « Whiskey » illustre le tropisme international de cette élite, dont le pouvoir et les ressources proviennent prioritairement de ses relations avec les États-Unis. Il témoigne surtout de la perméabilité des frontières publiques et privées, légales et illégales au sein de ce milieu, où politique, affaires et détournements se confondent. "

 

Il existe une pensée admise par la majorité des Haïtiens que les USA refusent tout développement en Haïti pour des raisons liées à l'histoire singulière du pays qui a lutté victorieusement contre l'esclavage à un moment où il était une source  primordiale de revenus pour ce pays (  et ceux d'Europe).  En même temps,  cette victoire mettait à mal l'idéologie justifiant l'esclavage des Noirs s'appuyant sur la Bible et des pseudo recherches scientifiques tendant à démontrer leur infériorité génétique.
 
Azael dans sa dernière émission ici, exprime fortement cette idée : " Les Américains haïssent Haïti".
 
On entend également dans la même ligne un MORVAN déclarer sa haine contre les mulâtres, qui, selon lui, représenteraient une " race" ( sic) diabolique qu'il faudrait exterminer (un peu à la manière dont les suprémacistes blancs des USA prônent l'extermination des non-Blancs). En mettant de côté son assertion un peu simpliste  en matière de crimes que ceux qui s'opposaient publiquement à Jovenel seraient responsables de son assassinat. Mais passons...
 
L'ignorance n'est pas la bêtise. Elle renvoie à un manque d'informations et de connaissances sur les domaines abordés. Elle devient de la bêtise quand elle s'accompagne de suffisance.
 
Or, la politique des  USA n'est pas différente dans l'ensemble des Amériques ( du sud, centrale, Caraïbes). Il faut connaître l'histoire de leurs interventions dans ces pays visant à défendre leurs intérêts ( celles de leurs compagnies de productions de bananes, de mines, et autres investissements de leurs hommes d'affaires ).
 
Ce pourquoi, afin de mieux comprendre cette politique des USA, je vous recommandais récemment de lire le livre d'Eduardo Galeano " Les veines ouvertes de l'Amérique Latine" qui compile, années après années,  les interventions négatives des USA dans tous les pays ( dont bien évidement Haïti).
L'histoire implacable du pillage d'un continent,  sous titre du livre, dit tout.
 
Le racisme anti-Noirs dont on ne peut ignorer le poids ( il suffit de voir comment il pèse sur la vie des Africains-Américains, leur développement personnel et économique), est présent  également dans les pays d'Am. du sud, peuplés de métis, premiers habitants, les autochtones dit Amérindiens( Mexique, Salvador, Honduras,  Nicaragua, Pérou, Colombie, Bolivie, Chili).
 
 Le coup d'Etat contre Morales  démontre  ces deux composantes de la politique des USA : racisme contre les Indiens représenté par Evo, et pillage du pays via  l'élite ( en majorité blanche) " dont le pouvoir et les ressources proviennent prioritairement de ses relations avec les États-Unis. 
 

Selon le rapport de OXFAM "Desterrados: tierra, poder y desigualdad en América latina", la région possède la répartition de terres la plus inégalitaire au monde. Le coefficient de gini atteint 0,91 au Chili. Lorsque OXFAM évalue le poids du 1% des plus grandes exploitations, le Pérou est en tête: elles y contrôlent 77% des terres.

Pour lire le rapport, suivez ce lien.

 
Si l'Amérique du Sud est la région la plus inégalitaire au monde, alors qu'elle jouit de ressources énormes c'est précisément parce que les USA avec leur doctrine de Monroe " L'Amérique aux Américains" ont exercé une politique systématique de prédation encourageant le racisme des élites souvent d'origine européenne, la formation de gangs en vue de créer une instabilité favorable à la préservation de leurs intérêts.
 
Le gangstérisme d'État en Haïti n'est pas différent de celui en Colombie, au Mexique et dans les pays d'Amérique centrale. Ce gangstérisme résulte d'une politique délibérée, où l'on voit comme en Haïti que les services de renseignement  US( CIA et autres ) ceux de lutte contre la drogue ( DEA) ferment les yeux sur les corrompus et leur apportent leur soutien. MARTELLY et JOVENEL sont des exécutants de cette politique- qui peuvent d'ailleurs être exécutés uand leurs "parrains" décident de fermer les yeux ( comme JOVENEL) 
 
Ce n'est pas un hasard non plus si dans toute l'AM du Sud on a une montée du protestantisme. Cette religion ( telle que pratiquée dans ces pays) favorise le conservatisme et encourage ses fidèles à voter pour les candidats de droite et d'extrême droite (Ex: MARTELLY en Haïti, BORSOLANO au Brésil catholique converti au rite évangélique).
 
Ces églises protestantes locales amplement financées par celles des USA ont eu pour mission de lutter contre la théologie de la libération de l'Eglise catholique qui, précisément au Brésil et en Haïti tendaient à mener une lutte contre la prédation des élites.
 
Vous avez pu remarquer cet envahissement  du protestantisme dans la société haïtienne avec sa présence dans la sphère politique : pasteurs/députés, pasteurs/sénateurs, pasteurs/maires,  pasteurs/chefs de partis, pasteurs/prophètes;  dans la sphère médiatique pasteurs/journalistes et marchands de micro en majorité protestants - donc tous formatés dès l'enfance dans la même école (la Bible) produisant une pensée unique, le créationnisme, négation totale des sciences  et encourageant toutes les superstitions, lesquelles engendrent bêtise, terreur et  criminalité.
 
Quand dans Gouverneurs de la Rosée Manuel désigne les cinq doigts de la main pour montrer leur complémentarité et l'importance du collectif. Les protestants donnent cette différence comme symbole de l'inégalité entre les hommes. 
 
Ce pourquoi, vous remarquerez que l'enrichissement personnel ( quels que soient les moyens pour y parvenir, d'où plusieurs chefs de gangs sont des protestants), la compétition ( et non le travail d'équipe) la délation ( et non la solidarité) le culte du chef, le paternalisme (autorisant tous les abus)  la misogynie (infériorité des femmes) sont des caractéristiques dominantes dans la société haïtienne, avec des habitants piégés comme des rats dans les sous terrains obscurs de l'ignorance où les ont enfermé les USA via leurs kyrielles de sectes protestantes. (Il y en a pour tous les goûts.)
 
 
 
 
 
 
 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents