Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


COLUCHE : "Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent ! C'est pire !" Donc ...

Publié par siel sur 18 Mars 2022, 00:21am

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

COLUCHE : "Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent ! C'est pire !" Donc ...

... j'ai vu - ben oui je  jette un coup d'oeil  sur son live comme  sur ceux des autres youtubeurs réactionnaires et  sur les émissions des marchands de micro, parce qu'on apprend beaucoup sur leurs pratiques de propagande, les éléments de langage qu'ils utilisent, leur gestuelle, les expressions du visage, le ton et le débit de la voix, les mots sur lesquels ils mettent l'accent.

Donc, j'ai aperçu un clip de JOVENEL diffusé par le "juriste bò katedral" sis en FRANCE, M. W. PHÈLE.

Dans ce clip on pouvait voir JOVENEL jouant l'un parmi ses nombreux rôles.

Celui-ci était celui de  la victime innocente, du "nèg tèt grenn" qui  a passé sa vie à jouer au foot dans  sa ville de province, ignore tout de la capitale et  à fortiori ne pourrait  rien connaître des gangsters qui y habitent.

M.PHÈLE répète à plus  soif : "Ou konnen mwen se an moun twè credib" (Il n'est pas le seul, c'est le refrain de presque tous les youtubeurs qu'ils soient pro ou contre JOVENEL et  des marchands de micro proches de l'association des malfaiteurs  en bande organisée tèt kale. Malfaiteurs en bande organisée parce qu'il faut être  très bien organisé pour arriver à faire disparaître 2 milliards de dollars et à dilapider les autres 2 milliards des Fonds Petro Caribe et rester impunis.

Donc M.PHÉLE  diffusait ce clip pour démontrer à ses nombreux abonnés tèt pete et semi-illettrés l'impossibilité de liens entre JOVENEL et des gangsters ; il ne vivait pas dans  la capitale

Or, comme vous le savez, dans l'enquête du NY TIMES, dans laquelle les auteurs sont allés regarder le passé de JOVENEL, ils ont découvert qu'il avait migré très jeune avec sa mère à Carrefour. Ce qui a été confirmé par un de ses proches  avec lequel il travaillait comme mécanicien dans un garage.

Ensuite ils ont démontré les liens entre JOVENEL et E. DANIEL, un présumé trafiquant de drogue, également ami de Martelly, disparu sans laisser de traces autres qu'un véhicule garé du côté des Gonaïves dans lequel a été retrouvé une somme en dollars US. Ne me demandez pas où est passé cette somme. On n'en saura pas plus que  sur la disparition de l'argent destiné à créer une banque selon  M. LUBÉRICE, trouvé dans la résidence sise dans une ravine occupée parJOVENEL.

Dans le même article,  on apprend que le même JOVENEL avait travaillé avec le dénommé KIKO Saint-Rémy, beau-frère de MARTELLY. dans une affaire de pêche et d'exportation d'anguilles. Un secret bien gardé.

Ajouté à cela que  le "tèt grenn", le "ti peyizan",  JOVENEL avait été président d'une  Chambre de Commerce en 2003. Ce pourquoi, je suppose, il avait clamé ( à qui veut l'entendre ?) : je suis un pur produit du secteur privé.

Est-ce que  le JOVENEL vivant à Carrefour, travaillant dans un garage, ami d'E.DANIEL, partenaire  de KIKO St Rémy, président d'une Chambre de Commerce, n'aurait pas eu l'occasion de rencontrer et bandits aux pieds-nus, et bandits à veste, et trafiquants de drogue ?

L'article du NYTimes, au contraire, nous montre qu'il avait des liens avec eux bien avant d'accéder à la présidence.

De qui se moque M.PHÈLE  en utilisant ce clip dans lequel JOVENEL se présente comme un type passé de "habitant" à président ?

Il faut faire preuve d'une absence totale de jugeote, être complètement à l'ouest, ignorer le fonctionnement socio/économique/mafieux haïtien pour penser que cette ascension aurait pu se faire sans connections.

Par ailleurs, toute enquête sur un crime débute par une recherche sur la victime, son passé, ses relations, ses activités et un examen de son ou ses comptes en banque  en Haïti comme l'étranger, afin d'en apprendre les montants, la provenance des avoirs et les mouvements de fonds. Les mouvements de fonds sont particulièrement intéressants à examiner, comme on l'avait  vu lors de l'enquête de l'UCREF parce que donnant des indications sur les individus où les banques  bénéficiaires des transactions.

Puis on interroge les bénéficiaires, on enquête sur eux... Par exemple DORCENAT a déclaré que JOVENEL lui avait donné de l'argent pour acheter  trois "ti aparey" de surveillance des appels téléphoniques. Lui a t-il versé l'argent cash ou fait un chèque, un virement  ? D'où examen du ou des comptes en banque de DORCENAT.

En même temps on interroge les témoins : femme, enfants et tout pareillement on examine leurs comptes en banque. Puis les proches, amis, conseillers... ETC

Ce travail aurait dû être fait en concomitance avec les interrogatoires des Colombiens, des membres de la sécurité du président, du directeur de la police, de celui de l'ANI, de celui de l'aéroport, de l'immigration. Bref de toutes les personnes ayant une responsabilité dans la sécurité du pays et celles ayant des liens  avec la victime: Martelly, son épouse, le frère de celle-ci.

Vous voyez que ce n'est pas du tout facile. Seul un travail méthodique peut démêler les fils de la pelote  de manière à remonter aux causes de l'assassinat et aux auteurs.

Et c'est bien pour cela que, et du côté des tèt kale martellystes et de celui des tèt kale jovenelistes personne n'a intérêt à ce que cette enquête soit faite sérieusement, parce que personne n'a envie qu'on aille examiner son ou ses comptes en banque. Ni KIKO Saint Rémy, ni LUBÉRICE, ni  LALEAU, ni LAMOTHE, ni aucune des personnes, Haïtiens et étrangers, ayant collaboré de loin ou de près  pendant ces 10 années  avec le PHTK.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents