Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Voici qu'on apprend que le président " tèt grenn", le "ti-rest pou pèp la" louait avant d'être président 15 000$ par mois...

Publié par siel sur 29 Mars 2022, 14:36pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

Le président exécuté jouant avec ses amis.

Le président exécuté jouant avec ses amis.

... la résidence sise dans une ravine, propriété de M. Léonard  qui n'aurait jamais dû construire sur ce site et qui , on peut le présumer,  n'a jamais eu de permis de construire parce que ce genre de bandi legal se passe d'autorisation et que peut-être qu'en Haïti dont j'ignore s'il y a un code de la construction, peut-être que n'importe quel " gwo zouzoun" ventru bardé de breloques et à la mine patibulaire façon macoute , peut construire où il veut comme il veut.

Les pauvres bien sûr le font n'ayant pas le choix dans la mesure où aucun logement social n'a été construit pour eux nulle part sur le territoire depuis au moins ces dix dernières années - à part bien entendu le marché de  Fontamara de LAMOTHE (ironique) dans lequel ils se sont réfugiés depuis un an.

Vous comprendrez pourquoi il est aussi important de dénoncer les bandits en possession d'armes à feu que ceux armés de paroles meurtrières.

 Ces affreux jojo, ces réactionnaires populistes et démagos comme Wendy PHÈLE qui se présentent comme des innocents ( je hais littéralement cette posture hyppocrite  à la BOB C. lequel a participé grandement au pouvoir tèt kale, il était même soi-disant conseiller d'un député.), comme des journalistes crédibles mais ne font jamais d'enquêtes, se contentent de répéter le script qui a été écrit pour eux en l'agrémentant de quelques fioritures personnelles, grimaces, professions de foi, fausse indignation, remerciements, radotes. Cette pratique détestable agit sur les Haïtiens sensibles de par leur culture sadomasochiste à ce type de manipulation( exactement la même avec des vernis différents que celle utilisée par SOLÀ  pour vendre MARTELLY et JOVENEL)

Tous ces Haïtiens  se réclamant de l'élite, tous ces fake journalistes  sont vendus par des Blancs comme l'étaient leurs ancêtres en Afrique.

La différence c'est que ces esclaves du XXIième siècle sont d'accord pour être vendus, d'avoir un prix.(Une fois qu'ils ont été achetés, ils se retrouvent dans une position confortable pour vendre leurs concitoyens à leur tour. DUVALIER les vendait à la RD,  sous son régime leur sang était vendu.)

MARTELLY/LAMOTHE, MARTELLY/JOVENEL ont monté une vaste opération de vente au BRÉSIL, au CHILI de leurs concitoyens. Parce que comme l'avait dit l'homme déjà acheté qui vantait les mérites exceptionnels de MARTELLY, le baron DUVAL du Nouvelliste, il fallait les vendre par milliers pour qu'ils transfèrent de l'argent en Haïti afin d'aider soi-disant l'économie du pays.

Je dis "soi-disant" parce qu'en réalité il s'agit d'une vaste arnaque consistant à la captation de l'argent des transferts par le secteur privé qui fait exclusivement dans le commerce d'importation.

Pour que ces commerçants écoulent leurs marchandises importées en RD et aux USA,  il faut que les captifs du CHILI, BRÉSIL, USA, CANADA,  FRANCE, BAHAMAS envoient du fric à leur famille.

Autre intérêt de  ces envois de transferts, celui-ci psychologique : les captifs qui vivent en Haïti deviennent des assistés. Il s'agit de créer chez eux une culture de parasites, de mendiants, de résignés attendant la manne des transferts. 

Les marchands de micro de l'émission du matin de grand Boulevard sont tous trois des  petits commerçants, des mecs qui comme les grands commerçants font dans l'importation. Ils ont donc un intérêt direct dans le maintien du statu quo.

La  vilaine quincaillerie que BOB C porte sur lui ( bagues, bracelets, montres) comme publicité  vivante pour une compagnie, vient de l'étranger.

Pendant ce temps, j'entendais à la radio un Français dire qu'enfant vers l'âge de 12 ans il était tombé gravement malade et, au sortir d'une opération difficile, on lui a montré une reproduction d'un tableau du peintre haïtien Préfète DUFFAUT et que la contemplation de cette peinture lui aura permis de lutter pour reprendre goût à la vie.

Il y a un livre qui étudie la connerie : "Que faire des cons ? Pour ne pas en rester un soi-même" écrit par le philosophe Maxime Rovere.

A mon avis en Haïti, la recette  pour éviter d'être con est très simple. Il suffirait d'écouter les propos abscons et insignifiants de BOB C pour se dire que penser le contraire de ce qu'il affirme est le meilleur moyen de se protéger de la connerie, de la fatigue et du désespoir.  C'est l'anti-modèle par excellence. Ne parlez jamais devant un micro avec un chewing gum dans la bouche. Car c'est déjà un premier pas pour éviter la laideur et pour montrer votre respect envers ceux qui vous regardent.

Parce que comme a écrit M. Audiard : "Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait" a écrit Michel Audiard.. .

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents