Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Réapparition du sieur DORCENAT celui qui discute avec les bandits, du sénateur Kédlaire AUGUSTIN, celui qui...

Publié par siel sur 14 Octobre 2022, 16:33pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI ECONOMIE, #PEUPLE sans mémoire..., #DUVALIER

L'invraisemblabel DORCENA roi du désarmement des gangs

L'invraisemblabel DORCENA roi du désarmement des gangs

... avait accepté 100 000 $us en échange de son vote pour un autre individu, candidat au poste de PM, aussi corrompu que lui. Ce M. MICHEL,  surnommé "nèg kabrit amelyore"  parce qu'ayant obtenu un contrat léonin avec l'Etat pour l'achat  de cabris au Texas  alors qu'il était fonctionnaire de l'État.
Le même Kédlaire AUGUSTIN avait été arrêté au volant d'une voiture sans plaque d'immatriculation et avec une arme de guerre à l'intérieur. C'est cet homme louche à tous égards qui est invité à donner son avis sur la décision du gouvernement de demander une aide armée à la CI.

Un autre coquin, DORCENAT ,se retrouve sur toutes les radio à ce moment précis. Mais  on est habitué à que ce Dorcenat sorte de son trou à des moments où les bandits deviennent agressifs. Ce Dorcenat si vous suivez bien son parcours depuis que JOVENEL l'avait mis à la tête d'une institution censée être un couloir permettant un dialogue entre le gouvernement et les bandits ne fait que pédaler dans le vide, répéter les mêmes dires : à savoir les bandits sont des victimes et c'est au gouvernement de se plier à leurs réclamations. Depuis sa nomination ce DORCENAT n'a pas cessé de dire n'importe quoi ou bien d'esquiver les réponses aux questions sous prétexte de secret professionnel ou de réunion qui l'attend. 

De plus, ce que aucun journaliste ne rappelle par rapport à DORCENAT dans ses déclarations sous JOVENEL qu'il disait n'avoir jamais rencontré ( le type a été nommé par le chef d'ÉTAT), qu'il disait n'avoir pas de budget, pas de véhicules, ( bon comment vous chargez quelqu'un d'une mission aussi importante qui consiste à négocier un désarmement des bandits et vous ne lui donnez pas de moyens.)

​​​​​​​Quand on entend Edmond de Matin Caraïbes et sa bande parler de " secret défense" dans le cas de Dorcenat on se rend compte à quel point le " zanmitay' ( Edmond dit que Dorcenat est son pote.) peut court-circuiter les synapses d'un journaliste et influencer son jugement jusqu'à le rendre idiot.  Ces manquements des journalistes, leurs "zanmitay"  sont en grande partie - je le dis depuis 2006- responsables de la corruption et de la gangstérisation de l'État via des aventuriers/affairistes tels que DORCENA.

Un commentaire qui va dans ce sensyo konnen dorcena SE MANM Gang nan dorcena federe gang yo Pou jovenel epi ou we jounalis jovenelis yo SE LI yap rele

Car cette histoire de DORCENAT qui est invraisemblable depuis que ce type existe ( on se demande d'où il sort) aurait dû être évacuée, tuée dans l'oeuf.

Un autre commentaire : "pa janm bliye Dorcena se AK gang yo lap travay e si gang yo pa egziste li pap Gen plas li nan figu nou."

Notez que la tournée médiatique de DORCENA s'est faite dans les media woz/rakèt : "Li TE nan gran boulva Li TE nan henry geurier nan scoop jounalis system nan PHTK JOVENELIS G9 ap fe dosena pase Pou bon moun"

 

Les journalistes haïtiens sont pitoyables avec leurs complaisances, leurs compromissions, leurs zanmitay avec la classe politique, économique, les milieux mafieux et religieux. A vomir.
 
Et si vous voulez mon avis, DORCENA est lié à Mme La LIME, ce qui explique qu'il ait été l'agent de la Fédération de gangs G9 et qu'il vende cette histoire de couloir humanitaire que GUTERRES lui-même a vendu devant l'ONU. Ce qui fait que sa vente d'une amnistie  et del'intégration des criminels dans le gouvernement, n'est pas différente de ce que l 'ONU a fait dans des pays en Afrique genre Sierra Leone, Liberia, où des chefs de gangs sont devenus sénateurs par exemple,  et ont entraîné leurs pays dans plus de corruption et de pauvreté. C'est cette formule qui conforte le statu quo que Mme La LIME voudrait imposer au pays

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents