Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Samedi : Baron Samedi

Publié par Elsie HAAS sur 10 Novembre 2007, 02:36am

Catégories : #REFLEXIONS perso

Quand je vous disais que la vie n'est pas un long fleuve tranquille, mais faite de correspondances et de chemins de traverses....
Voici que, par hasard, je tombe sur ce blog dont l'auteur fait un portrait de M. Kouchner en, en... Baron Samedi !
Voici l'adresse du blog qui est une mine d'infos intelligemment analysées.
http://socio13.wordpress.com/

 Donc Kouchner et Haïti... toute une histoire ( il y a aussi Alexandre Adler, le mec de Reporters sans Frontières Robert Ménard, et un tas d'autres personnages  qui gravitent autour d'Haïti)
Au même moment j'apprends également, que hop! c'est parti à nouveau pour un tour  mon kiki: l'assimilation de Haïti avec le Sida.
Oyez, d'après les dernières études scientifiques (du même ordre que celles du Prix Nobel de médecine qui vient de déclarer que le Noir est moins intelligent que le Blanc ?) le Sida serait arrivé via UN Haïtien qui de retour d'Afrique.
C'est un texte de la BBC. Nous en reparlerons plus tard.
De là à laisser entendre que ces Haïtiens auraient copulé avec des singes....un tout petit pas à franchir.
J'en suis encore après tant d'années à  me creuser les méninges pour essayer de comprendre pourquoi ces gens s'acharnent contre les Haïtiens.
Pourquoi tant de haine ?
Est-ce vraiment à cause de cette raclée donnée au corps expéditionnaire français  en1804 ?
Ils ne s'en sont toujours pas remis ?
Le mythe de l'invincibilité des guerriers Blancs  mis en danger ?
Ou bien il y aurait dans ce pays des trésors cachés que certains convoitent méchamment ?
Comme en Irak ?
M. Mathurin, un chercheur haïien, a déclaré  récemment sur Radio Métropole (une antenne haïtienne) que les réserves de pétrole en Haïti seraient 2 à 3 fois supérieures à celles du Venezuela.
Si l'information était exacte, les événenements de 2003/2004, la stigmatisation du pays -systême qui consiste à inférioriser, désorienter les gens pour mieux les dépouiller, sorte de Schok Therapy comme le montre Naomi Klein (ne pas oublier de lire son livre, les anglophones) pourraient s'expliquer.
Parce que,moi, je n'arrive pas à croire à cette histoire d'une France tellement ulcérée par les réclamations de réparations financières d'Aristide qu'elle l'aurait virer.
Ca me semble du pipeau. Ya comme  anguille sous roche. Ca sent le coup monté.
Par contre si pétrole il y avait, on pourrait comprendre que les trois grâces, USA, France,Canada, se soient penchées sur le berceau du petit Aristide et lui aient sursurré à l'oreille: Dégage vite fait ou tu es fait !
On pourrait  mieux s'expliquer  la comédie sur-jouée des zen-tellectuels,( zen = ragot en langue haïtienne) les déclarations hypocrites des ONG, l'intervention sanguinaire des "combattants de la liberté" sauce Latortue, l'aide financière  des big bosses,Apaid, Baker, Boulos et cie, les razzias dans les bidonvilles.
Et puis ce serait normal que le mandat de la Minustah soit renouvellé  pour 2,3,10 ans voire pour toujours.
Parce que faut pas oublier que la Minustah  est venue en Haïti parce que  les zen-tellectuels (j'ai les K7) sur toutes les radios  d'Etat (RFI, France Info, France Inter, France Culture) de France et de Navarre criaient au futur génocide , Haïti était devenu le Rwanda, le Darfour, une guerre civile était en place, les Noirs allaient massacrer tous les Syro-Libanais, les mulâtres et les Blancs. l'ombre terrifiante de Dessalines, le général qui a dirigé la bataille pour l'indépendance, planait sur le pays.
Quelle mascarade !
A mon avis les services de renseignements canadien, français et étatsunien savaient bien que tout ça c'était du bidon.
Mais le mensonge leur allait comme un gant. Surtout qu'ils n'avaient rien à faire. Ce sont les Haïtiens eux-mêmes, l'élite, la crême des crêmes, qui venaient les supplier de prendre leur pays en main, de s'occuper de leurs affaires, puisque eux pauvres "Noèr" n'en étaient pas capables.
(Ceci dit vu la situation au Guatemala -combien d'assassinats pendant les élections ?-  la Minustah aurait été bien plus nécessaire là-bas.)
Autre question : pourquoi ces gens dépensent-ils tant d'argent en Haïti ?
Vous avez vu le montant des contributions des pays à la Minustah ?
Vous  n'allez pas me dire que tout ça c'est juste pour être gentils avec le peits groupe de  commercants qui tient le haut du pavé ?
Franchement qu'est-ce que les USA, la France et le Canada ont en à faire de cette petite poignée de  petits businessmen haïtiens ?
Bref. Le tout dernier choc qui nous est infligé, c'est le sida qui  vient d'un Haïtien.
Au moment où on commençait à souffler, à se dire:  "Bon, ils nous ont pourri notre bicentenaire, mais retroussons nos manches, resserrons les liens et mettons nous au travail."
Bang, bang deux directs et nous voici KO à nouveau, humiliés, impuissants et fous de rage à entendre ces conneries partout divulguées que la corruption c'est Haïti, l'insécurité, c'est Haïti,  le pays le plus pauvre de l'hémisphère ouest, c'est Haïti et maintenant le Sida.
Que nous veulent ces Occidentaux ?
Mais revenons à B. Koucner avec l'article ci-après.

riz1.jpgBaron samedi est un personnage du vaudou Haïtien, un homme terrible qui fait beaucoup songer à l’abominable Duvalier qui ensanglanta ce pays avec la complicité des Etats-Unis et de la France, un jour je vous parlerai de ce pays qui mérite tant non seulement notre compassion mais notre admiration.

Haïti, le baron samedi, rien que ce pays pourrait établir le plus grand réquisitoire contre l’hypocrite conception des droits de l’homme occidentale.

Aujourd’hui , le baron samedi du vaudou haïtien a pour moi le rictus de Bernard Kouchener. Il pose sur le peron de l’Elysée, Le journal Libération le montrant au milieu des ministres titre: braconnage à gauche. Quelle gauche?

Alors écoutez vous dont l’oeil étincelle, écoutez une histoire encore, elle pourrait s’intituler :

Le Bon docteur Kouchner, Total et le travail forcé en Birmanie

L’actualité a des coïncidences, tandis que Kouchner monte au firmament de l’Etat sarkozien, Total l’entreprise pétrolière connue pour la pureté de ses mœurs, l’absence de corruption de ses dirigeants, bref son altruisme, pour éviter un procès accepte de verser 10.000 euros à chacune des sept Birmans qui l’accusent de l’avoir contraint à travailler gratuitement pour elle sous la menace de l’armée birmane en 1995. Cet esclavage militaro-entrepreneurial a eu lieu en 1992-1998 sur le chantier du gazoduc yadana construit par Total et une compagnie etasunienne pour relier la Birmanie à la Thaïlande. Total accepte aussi de consacrer 5,2 millions d’euros à l’indemnisation d’autres personnes qui pourraient justifier d’un emploi comme travailleur forcé et à des « actions humanitaires collectives pour l’habitat, la santé et l’éducation ».

Quel est le rapport entre le bon docteur Kouchner, la caution humanitaire de Sarkozy et cette indemnisation, simplement que le dit docteur kouchner toucha à la même époque 25 000 euros de Total pour blanchir dans un rapport la junte narco fasciste de birmanie qui employait le travail forcé des prisonniers birmans.

Militant de la guerre en Irak et du PS, Kouchner était, le 29 septembre 2003, à la soirée anticubaine organisée par l’officine « Reporters sans frontières » au théâtre des Champs-Elysées. Il fait partie de ce réseau que la CIA active quand elle veut que les exactions nord-américaine soient couvertes par le manteau des droits de l’homme, par un « droit » devenu « devoir « d’ingérence qui n’est comme l’a dit Hubert Vedrine que du colonialisme. En bonne logique donc au moment même où il répondait à la CIA ou ce qui revient au même à Robert Ménard, et à ses pipoles de Publicis sur Cuba en toute logique quelques mois plus tôt, empochant 25 000 € versés par Total, il avait pondu un rapport affirmant que ce groupe pétrolier ne pouvait aucunement être mis en cause pour son comportement en Birmanie.

Il soutenait la Birmanie qui massacre le peuple, le soumet en esclavage et attaquait Cuba, contribuait aux mensonges sur ce pays dont le peuple est digne et debout. Ce peuple qui non content d’assurer l’éducation et la santé de ses enfants envoit des médecins partout dans le monde pour soigner la souffrance des pauvres, à Haïti comme au Pakistan.

Défendre Total, la Birmanie et attaquer Cuba, appeler de ses voeux la criminelle invasion d’Iran, couvrir le martyre palestinien, Voilà le programme qui le relie à Sarkozy, défendre les multinationales, et leur bras armé les Etats-Unis, avec aussi un soutien inconditionnel aux dirigeants israéliens contre le peuple palestinien. On le voit il n’y a pour cet homme aucune contradiction à participer au gouvernement du Berlusconi français.Ce n’est pas Sarkozy qui possède un empire de presse, qui est directement lié à la mafia comme l’italien, il n’en est que le valet. Par parenthèse une fois n’est pas coutume je vous recommande le numéro du Nouvel observateur consacré à Sarkozy et l’argent. le fond en est assez déplaisant, l’écume de la jet société et l’avidité de Cecilia, mais on y glane des renseignements utiles sur les liens entre le Capital et Sarkozy.

Mais revenons à Baron Samedi…

On pourra compter donc sur des médias soumis à des propriétaires de multinationales de l’armement comme Lagardère, Dassault, à Bouyghes, à des annonceurs touts puissants comme Publicis (principal fournisseur l’armée nord-américaine), Havas (Bolloré qui a déjà prêté son yacht), etc… de voir le bon docteur passer et repasser devant les caméras un sac de riz avantageusement posé sur l’épaule… C’est ça l’humanitaire et le dreoit de l’hommisme de Kouchner : dur aux faibles et servile devant les puissants, en soignant l’emballage médiatique….

Danielle BLEITRACH

P.S. Sur cette question et celle de la situation Birmane voir le site http://www.birmanie.net/birma/11_presse_birmanie.html

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents