Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Bonne nouvelle, Au Guatemala La gauche triomphe

Publié par Elsie HAAS sur 6 Novembre 2007, 01:22am

Catégories : #REFLEXIONS perso

guatemala001-1.jpg


Les Guatémaltèques appartenant au monde rural ont assuré la victoire du candidat  de gauche  du parti de l’Union nationale de l’espérance. Le vaincu, M. Molina,  est  un ancien général des renseignements militaires à la retraite.
Dans un pays habité en majorité par des Indiens Mayas,  depuis toujours considérés comme des "chimères", M. Alvaro Colom qui est un spécialiste de la culture maya, et qui par ailleurs est un des rares Blancs a avoir été initié aux rites religieux mayas et à avoir reçu le titre honorifique de chaman a su parler à ceux qui attendent la justice sociale et le respect.
« Il faut rappeler que l’ex-général  Molina a été à la tête de l’armée dans la période la plus sanglante de la guerre civile. Alavaro Colom lui a été marqué par  Alvaro Colom, lui, a été particulièrement marqué par l'assassinat de son oncle, Manuel Colom Argueta, tué en 1979 par les militaires alors qu'il entrait en campagne pour la présidentielle »
http://www.letemps.ch/template/international.asp?page=4&contenuPage=&article=218699&quickbar=

Les gren-nanbounda" (droite extrême) représentés par le général Molina ont fait campagne pour plus de répression pour lutter contre l’insécurité, une méthode à la généraux brésiliens. Pourtant,  le courant de droite dont  l'ex-général est issu , se trouve  aux commandes du pays    depuis  cinquante ans  et a utilisé sans discrétion  et sans résultat les méthodes musclées  promues par M. Molina. M. Alvaro Colom a mis, lui, l’accent sur les réformes socioéconomiques.
Colom356469.jpg                                                                Le nouveau président du Guatemala, Alvaro Colom

"Nous avons eu une main forte pendant cinquante ans et cela a donné plus de 250.000 victimes d'une sale guerre", a souligné Alvaro Colom. "C'est un 'non' à l'histoire tragique du Guatemala", a ajouté le président élu après sa victoire.


Commenter cet article

P
C'est une très bonne nouvelle, pour ce pays magnifique, mais à l'histoire tragique.
Répondre
E
Pierre, je vois avec plaisir que tu es toujours fidèle au poste. Haïti aussi est un magnifique pays mais à l'histoire tragique mais peut-être moins violente que celle du Guatemala. Cest pourquoi je taquinais, M. Mullet, d'origine guatémaltèque et  jusqu'à récemment responsable civil des troupes de l'ONU en Haïti en disant que sa place était plutôt au pays où il y avait de quoi faire.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents