Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Le journaliste et le sénateur.

Publié par Elsie HAAS sur 24 Janvier 2008, 21:42pm

Catégories : #REFLEXIONS perso


Il y a quelques temps de cela, un journaliste fort connu a déclaré qu’il avait entendu de ses oreilles, un sénateur  également fort connu; répondre :" américaine" à la question que lui posait une employée de compagnie d'aviation.

Un type devient sénateur  de la République bien qu’il ait un passeport des USA. D’après lui, il peut être citoyen haïtien et  des USA. Or l’article 15 de la Constitution haïtienne le lui interdit. Mais il est au dessus des lois.

Qui oserait se mesurer à lui ?


Il y a deux ans de cela, un autre type voulait présenter sa candidature à la présidence. Celui-là était riche également, vivait aux  USA et était citoyen US. On lui a dit qu’il fallait qu’il retire sa candidature parce que la Constitution ne reconnaît la double nationalité, en aucun cas. Le type a crié qu’il n’avait jamais renoncé à sa nationalité haïtienne. On lui a dit non. Par ce que même s’il n’est pas écrit dans le texte, acquérir une autre nationalité c’est renoncer à sa nationalté d’origine. Le type a supplié, il a dit qu’il  était un natif natal de l’Artibonite et que s’il avait dû quitter son pays c’est parce qu’il ne pouvait y survivre. On lui a dit non.
Le type, à bout d’arguments, a dit qu’il était un « pitit soyèt», un enfant de pauvre qui avait fait un énorme chemin et qu’il méritait d’être candidat. On lui a dit non. Ce type là n'avait pas un nom en os mais un nom en us, qu’est ce qu’il pouvait faire ?


Le journaliste  en question a dû s’enfuir du pays à la suite de menaces de mort. Il n’est revenu qu’après que le président du pays lui ait promis une protection rapprochée.

Aujourd’hui le sénateur  a été élu vice-président  du Sénat.

Une promotion ?

Le journaliste qui avait dû se  mettre momentanément à l’abri et qui est président d’une commission de journalistes devant œuvrer à faire la lumière sur l’assassinat de Jean Dominique (un autre journaliste), ne comprend pas pourquoi le  même sénateur refuse de répondre aux convocations du juge dans le cadre de l’enquête liée à ce meurtre.

Le sénateur de son côté, aurait déclaré selon l’AHP « "Mon avocat est actuellement en contact avec le juge d'instruction en vue de chercher à clarifier certains points dans la mesure du possible".

Le journaliste insiste avec courage. Pour lui, il est  tout à fait normal que le sénateur soit interrogé. Il pense que nul n’est au-dessus de la loi.

 Le sénateur l’entend-t-il  de cette manière ?

Le journaliste vient d’être proposé par le ministre de la Culture comme candidat pour le prix mondial de la liberté de la presse décerné par  l'UNESCO.

Récompense  ou protection ?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents