Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


La face cachée du succès indien/ le suicide des paysans en Inde

Publié par Elsie HAAS sur 26 Février 2008, 10:01am

Catégories : #INTERNATIONAL

Dans cet article vous apprendrez que 150 000 fermiers indiens se sont suicidés entre 1997 et 2005 (soit 2 à l'heure).
Ces paysans sont victimes de la mondialsation. Vous connaissez ? C'est l'agenda des pays sans matières premières pour les pays avec matières premières qui remplacent la colonisation et la néocolonisation avec toujours le même refrain "je te plumerai..." La moitié des 86 millions de paysans  de l'Inde sont endettés.
"Le nombre des ruraux sans terre a bondi à 55% en 2005. Alors qu’un quart à peine des paysans indiens étaient endettés avant 1991, aujourd’hui 70% des fermiers d’Andhra Pradesh, 65% au Penjab et 61% au Karnataka croulent sous les dettes. "

http://www.lautjournal.info/default.aspx
/ le suicide des paysans en Inde

Les "gens de bien" en Haïti lisent très peu comme le faisait remarquer déjà à son époque Jacques Roumain. Ou bien quand ils sont des fana de lecture, leur choix va aux auteurs français de préférence du XVIII siècle ou du XIXème qu'ils aiment à citer.
Pour le reste, quelques uns se plaisent à lire les nombreux ouvrages, romans, essais politiques et poèmes produits par des Haïtiens.
Quelques étudiants se targuent de lire des contemporains et ils ont les plus mauvaises lectures dont Alexandre Adler. Par contre ils n'ont jamais entendu parler d'Eduado Galeano qui lui, dans "Les veines ouvertes d'Amérique Latine " accorde une grande place à Haïti.
Leur environnement proche : Caraïbes, Amérique Latine, les intéresse peu ou pas.
Quant à l'Afrique, l'Asie , le Pacifique c'est comme si on leur parlait de la planête Mars.
D'ailleurs quand ils pensent voyage c'est l'Europe ou l'Amérique du Nord dont ils rêvent.
Au lieu de s'enrichir à la culture d'autres peuples qui partagent un destin similaire au leur, ils n'ont d'yeux que pour l'Europe qui formate leurs esprits  et y plante définitivement l'idée d'une culture occidentale supérieure à toute autre.
Edward Said, décédé en 2003,a raconté ceci dans un livre : Culture et Impérialisme paru chez Fayard
Un autre livre passionnant  :  Des intellectuels et du Pouvoir que les  zen-tellectuels haïtiens supplétifs des  "freedomfighters" auraient eu intérêt à lire avant de se lancer dans leur opération de désinformation en 2004.
Et puis un entretien Cultures and Resistances (en anglais )  dont on peut trouver quelques extraits sur le net.
http://books.google.fr/books?id=rVxWOkkkFMwC

Mais voici une phrase de M. Saïd qui illustre  sa personnalité
I have been unable" Edward W. Said writes " to live an uncommited or suspended life : I have not hesitaded to declare my affiliation with an extremely unpopular cause"

"J'ai été incapable de vivre une vie non engagée,;je n'ai pas hésité à déclarer  mon attachement à une cause extrèmement impopulaire."

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents