Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Dominica: The Caribbean’s Next “Terror Island”?/ La Dominique : la prochaine " île terroriste" de la Caraïbe ?

Publié par Elsie HAAS sur 5 Mars 2008, 10:35am

Catégories : #NUESTRA AMERICA 2008

La Dominique est une  des petites  îles de la  Caraïbes. C'était (c'est ?) une des dernières îles où  habitaient encore des Indiens de la Caraïbes , un petit groupe qui a survécu au génocide de la "conquista" européenne.
Les Indiens de la Dominique sont connus pour avoir opposé une résistance farouche aux colons.

Le pays est très pauvre. Et, à l'instar des Haïtiens sa population émigre pour  aller checher la vie à l'étranger et notamment dans les Antilles appartenant à la France. Rappelons au passage que tout comme les Haïtiens les Dominicains (à ne pas confondre avec les  citoyens de la République Dominicaine) ont  eu à souffrir des pousées de xénophobie des habitants des départements français d'outre-mer. Ils ont été (ils sont ?)  désignés à de nombreuses occasions comme les principaux responsables de la délinquance locale.

Dans cet article de COHA, on apprend avec stupéfaction qu' après la Grenade  présidée par  Maurice Bishop à l'époque et  l'Haïti d'Aristide, c'est au tour de La Dominique de se retrouver dans le " colimateur" de l'administration républicaine. La Dominique a eu le tort de rejoindre les signataires de l'Alba, (Alliance bolivarienne pour les Amériques), une structure de coopération sud/sud créée par le Président venezuelien Hugo Chavez. Cette initiative déplaît au plus haut point à  Washington qui pense à  "punir" la petite île  jugée trop proche du régime venezuelien.

En effet après une période d'application des mesures du FMI- réduction des salaires des fonctionnaires, augmentation des taxes, réduction des dépenses publiques d'éducation et de santé, augmentation de la durée du travail,  en 2005 le parti au gouvernement est battu et arrive M. Skerrit, un Premier ministre qui établit des relations étroites avec Cuba  et le Venezuela. Pour répondre à une pénurie de personnel médical, Cuba a envoyé à La Dominique des douzaines de professionnels de la santé et a également accepté de créer un service de soins  dans le principal hopital de La Dominique. En 2006 dans un discours Skerrit a déclaré : "Je voudrais remercier la population de Cuba. C'est grâce à leur important travail en faveur de l'humanité qu'ils ont pu apporter de l'aide à un certain nombre de gens à travers le monde."

De plus Skerrit a établi des relations diplomatiques et économiques intenses avec le Venezuela.  Une des intitiatives intéressantes est programmé  à l 'aide aux Indiens de la Dominique. 4,5 million de dollars ont été offerts pour construire des maisons et des écoles sur les terres appartenant à cette communauté.

Selon les chiffres du gouvernement dominicain  70% des Indiens vivent dans la pauvreté

Le Venezuela a offert de construire une raffinerie de pétrole de manière à ce que l'économie du pays soit moins dépendante du pétrole venant d'autres pays. Pour l'instant le Premier ministre  et son gouvernement s'octroie un temps de réflexion. L'installation d'une raffinerie a été critiquée, jugée incompatible à  un programme d'écotourisme.

Il ne faut pas oublier aussi que Chavez a été le premier à apporter de l'aide aux sinistrés du cyclone qui a récemment frappé  La Dominique.

Cette politique du gouvernement de La Dominique risque de provoquer une animosité encore plus grande de Washington au cas où le nouvel hôte de la Maison Blanche serait  le Républicain MC Cain qui considère,  sans état d'âme aucun, les Caraïbes et l'Amérique du Sud comme l'arrière cour des USA.

L'article à :


http://www.coha.org/2008/02/26/dominica-the-caribbean’s-next-“terror-island”/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents