Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Evo Morales en danger

Publié par Elsie HAAS sur 25 Avril 2008, 09:16am

Catégories : #NUESTRA AMERICA 2008

Le 23 avril  s'est déroulé à Caracas, un sommet extraordinaire de l'Alba. La raison de cette rencontre : trouver des solutions aux menaces auxquelles Evo Morales fait face.

Vous avez suivi la fronde des états les plus riches qui veulent faire sécession et organiser dans ce but un référendum le 4 mai.

Un référendum jugé en parfaite violation de la constitution vénézuélienne.

Tiens moi, ça me donne une idée, on pourrait aussi organiser un référendum pour demander l'autonomie de la Grand'Anse.

Etant donné que L'Etat haïtien depuis Duvalier, avec les "vêpres de Jérémie" a mis ce département à l'index, il n'y a pas de raison pour que ses habitants ne fassent pas sécession.

Et vu la décrépitude totale de ce département, ça ne pourrait  qu' aller mieux.

En plus on serait débarassé des  "ethnies"  de l'Artibonite : des Latortue, Lucas et cie. Le rêve !

Tiens, il faudrait en parler à Fignolé. Lui qui est déjà maire du "paradis des Indiens" ferait un très acceptable "cacique" de la Grand'Anse.

Pour revenir aux choses sérieuses, Evo, le premier des chefs d'Etat d'origine amérindienne, est en train de payer le prix de sa réussite exceptionnelle.

Ce qui se passe avec lui, va plus loin, que la simple opposition  traditionnelle des grenn-nanbounda (extrème-droite.) qui veulent , pour faire simple, tout pour eux et rien pour les autres.

Non avec Evo, il y va d'autre chose. On pourrait faire un parallèle avec Haïti en 1804.(et même de nos jours)

Les descendants des colons ne supportent pas pour des raisons racistes d'avoir  à la tête du pays un Indien.
Allons, ne fais pas l'indien !

Bien que le pays soit  peuplé en majorité d'Indiens, ceux-ci sont encore considérés comme des sous-hommes  méprisés et exploités.

Cette situation odieuse des Amérindiens est plus ou mois la même dans l'ensemble des pays d'Amérique Latine.

D'ou la la peur chez les dominants d'une réussite de Morales qui pourrait être contagieuse.

Comme ce fut le cas pour Haïti qui, du jour où elle arrachait son indépendance, était vouée à l'échec par les mêmes revanchards qui considèrent que les peuples non-blancs doivent rester à la place qu'ils leur ont octroyé :celle d'esclaves à vie.

Par les armes ou par référendum.

Evo a la chance qu'Haïti n'a pas eu. Les temps ont changé. Il a  maintenant quelques alliés.

Ce que dit Chavez "Il faut le dire aux autres gouvernements sud-américains. En frappant la Bolivie, c'est à toute l'Amérique du Sud qu'ils s'en prennent, car la Bolivie est le cœur de l'Amérique du Sud. S'ils déstabilisent la Bolivie, c'est toute la région qui s'en ressentira, parce qu'ils freineront les progrès vers l'unité et, pire encore, rompront le fragile équilibre énergétique qui règne dans le Cône Sud grâce à la Bolivie. C'est très grave."

C'est ce que disaient la Caricom et d'autres qui ne se positionnaient pas pro ou contre Aristide mais pour la légalité constitutionnelle afin de prévenir des actions similaires dans d'autres pays de la région.

Les va-t-en guerre, les si bien auto-nommés grenn-nanbounda, ont chosi de suivre les recettes de l'IRI, du NED et de leurs supplétifs locaux avec le résultat  qu'on connait: la régression à l'ordre macoute.

 Article  du Courrier International

BOLIVIE •   Chávez au secours de Morales
http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=85068

Article de Granma
Extraordinary ALBA Summit begins in Caracas
http://www.granma.cu/ingles/2008/abril/mier23/alba.html

Article Le Devoir
En bref - Tous pour Evo

http://www.ledevoir.com/2008/04/24/186585.html

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents