Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


21 "sages" pour une mondialisation moins sauvage, un article du Monde

Publié par Elsie HAAS sur 26 Mai 2008, 09:50am

Catégories : #ECONOMIE

Ce genre d'initiative arrive tard.

Ca fait quand même plaisir.

Même si les raisons pour un tel revirement ne sont pas à mettre sur une quelconque "humanité" retrouvée des économistes.

De gigantesques dégats ont été commis dans les pays qui ont suivi les recettes de la FMI/ BM.

Il va falloir maintenant réparer tout ce gachis.


C'est pouquoi la désignation d'Ericq Pierre
, un promoteur du "Consensus de Washington, Ericq Pierre et l'ultralibéralisme, la suite.

 
comme Premier ministre d'Haïti, pays qui a été totalement ravagé, précisément par l'application  à la lettre de ce "Consensus" pouvait être considérée non seulement comme une erreur mais comme un crime.

On a entendu et lu les idioties habituelles qui émaillent la vie politique haïtienne.

Certains disent, avec une bonne couche de suffisance, que les députés qui n'ont même pas les actes de naissance de leurs parents s'autorisent à demander celui du candidat.

Et alors !


Est-ce qu'ils n'obéissent pas  simplement à la Constitution ?

Bizarrement tous les arguments contre le vote de rejet des députés vont dans le sens d'une violation de la Constitution.

De même que pour l'affaire de la double nationalité, les auto proclamés intelligents, demandent simplement le viol de la Constitution.

D'autres affirment que les  votes des députés ont été achetés.


P'tèt ben qu'oui, p'tèt ben qu'non.

En tous les cas, la messe est dite.

Il ne reste plus qu'à espérer que le Président de la République ne s'entêtera pas à désigner quelqu'un qui dans la conjoncture actuelle ne correspond pas à ce qu'on attend d'un chef de gouvernement.

Un homme capable de repenser  totalement la politique économique du pays.

Un "Gouverneur de la Rosée" qui aura pour agenda de canaliser les énergies plutôt que de diviser pour régner.

 S'occuper réellemnet du problème de l'agriculture en augmentant son budget .

Avec un budget de 4% comme c'est le cas actuellement, il est impossible de faire autre chose que de privatiser.

Peut-être que c'était le but de la maneuvre.

Ils sont tellement malins ces politiciens qu'ils vous disent en toute bonne foi qu'ils ont plein de bonnes intentions mais que voulez-vous on a pas les moyens.

Prendre à bras le corps le système de l'éducation et mettre fin l'anarchie qui y règne.

Bref, la balle est dans le camp du Président,.

 Saura-til tirer profit du rapport de la "Commission des sages ", une commission dixit Le Monde  qui: "
ne peut être suspectée d'altermondialisme".

Il me souvient que M. Ericq Pierre demandait que les antinéolibéralisme lui fasse des propositions.

 Et bien, il suffisait qu'il se renseigne un peu du côté  des pays  à forte croissance qui n'ont pas appliqué sauvagement " la réduction des déficits, des impôts et des dépenses publiques, l'accélération des privatisations et des déréglementations."



Extraits de l'article :

La publication du rapport de la commission Croissance et développement, jeudi 22 mai, sonne la fin du tout-libéralisme en vogue depuis la fin du XXe siècle en matière de politiques de développement économique. Elle annonce un nouveau consensus pour une mondialisation moins sauvage.

 
Cette commission ne peut être suspectée d'altermondialisme : présidée par le Prix Nobel américain Michael Spence, un libéral orthodoxe, elle compte vingt et une sommités, dont un autre Prix Nobel américain, Robert Solow, d'anciens chefs de l'Etat ou premiers ministres, des ministres des finances, des représentants de l'ONU et de la Commission européenne, des gouverneurs de banques centrales, ainsi que le patron de la première banque privée du monde, Citigroup.

Créée en avril 2006 et épaulée par la Banque mondiale, la commission s'est penchée sur un phénomène qui ne s'était jamais produit avant le milieu du XXe siècle : depuis 1950, treize pays ont connu un fort taux de croissance de 7 % par an, pendant au moins vingt-cinq ans d'affilée.

Il s'agit du Botswana, du Brésil, de la Chine, de Hongkong, de l'Indonésie, du Japon, de la Corée du Sud, de la Malaisie, de Malte, d'Oman, de Singapour, de Taïwan et de la Thaïlande.

La commission Croissance et développement a étudié les recettes qui ont permis ces étonnantes success stories où voisinent la petite île de Malte et le géant chinois, un temple du libre-échange comme Singapour et une économie très dirigée telle la Malaisie.

Ils en tirent des conclusions qui vont à l'encontre du "Consensus de Washington", cette théorie adoptée par les institutions internationales et élaborée par l'économiste John Williamson à la fin des années 1980, et qui prônait la réduction des déficits, des impôts et des dépenses publiques, l'accélération des privatisations et des déréglementations.


L'article :

http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/05/22/21-sages-pour-une-mondialisation-moins-sauvage_1048251_3234.html#ens_id=1048343

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents