Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


On aura tout vu. La RD veut devenir le grenier d'Haïti

Publié par Elsie HAAS sur 25 Mai 2008, 09:58am

Catégories : #AYITI-RD relations


Leonel Fernàndez veut faire de son pays le "grenier" d’Haïti

Le Président dominicain va défendre ce projet à la conférence de la FAO sur la sécurité alimentaire.

Titre découvert sur Radio Kiskeya.

C'était à prévoir dans le concept de la division des tâches des FMI/BM

La République Dominicaine a tout à gagner en obtenant le plus grand marché de la Caraïbe.

Haïti c'est 9M d'habitants pauvres, certes, mais 9M quand même.

Du gouvernement Préval/ Alexis on attendait qu'il fasse redémarrer l'agriculture.

On pouvait s'attendre à ce qu'avec deux agronomes à la tête de l'Etat dont l'un s'occupe tout particulièrement de culture de bambou à Marmelade, la question agricole serait une priorité.

En fait pas du tout.

Pas de leur faute.

Consensus de Washingon exige que le budget de l'agriculture ne dépasse pas 4%.

Combien au fait pour la santé ?

Précédemment, je vous avais raconté, comment ce "Consensus de Washington" imposait une sorte de division du travail aux pays du Sud.

Pourquoi planter du riz, celui des USA subventionné par Washington est moins cher ?

Faites plutôt des industries d'assemblement.

Votre potentiel : une main d'oeuvre à bon marché, pas qualifiée, pas syndiquée.

Les investissements étatsuniens pour fabriquer des balles de base ball, des T shirts, des jeans..etc,

C'est ça votre avenir.

Vos lendemains qui chantent.

C'est ce mantra qui a été repris par tous les, excusez-moi pour les guillemets, "économistes" haïtiens, à la suite des Chicago boys du style Delatour, Bazin, Ericq Pierre et celui dont j'oublie le nom  désigné  récemment "trésor vivant" d'Haïti.

Dans cette division du travail version FMI, la République Dominicaine, fine mouche, n'a pas du tout envie de se voir coller la production d'agrocarburants,comme préconisé par Bush et Lula.

Ca c'est bon pour les  Haïtiens qui, de toutes les façons, n'ont pratiquement plus de terres arables.

Comme c'est tout déboisé et pelé, le jatropha, ce sera parfait pour eux.

A quoi ça servirait d'investir dans  plantation de vivres, légumes et fruits, reboisement et  réforme agraire ?

Alors que la RD peut tout fournir.

Non seulement les produits.

Mais résoudre en partie le problème du chomage en faisant travailler des paysans haïtiens dont le savoir faire en agriculture est hors pair.

Comme c'est une main d'oeuvre bon marché et exploitable à souhait, les coûts de production  seront moindres.

Et on est assuré de l'écoulement de la marchandise : les consommateurs haïtiens.

Ainsi la boucle serait bouclée.

Une agriculture  haïtienne totalement ruinée par le "Consensus de Washington"

Un peuple qui ne peut plus s'alimenter qui crie au "grangou klorox" (pas de traduction)

Un voisin "généreux " qui vient à son secours en devenant son "grenier".

Belles foutaises.

Tout ça c'est du planifié à l'avance.

Se rappeler que contrôle de la nourriture = contrôle du peuple.

Le sous-texte de Leonel Fernandez, c'est  : "nous allons contrôler Haïti pour vous, les Occidentaux."

En fait, c'est Haïti qui peut et doit se battre pour devenir le grenier non seulement de Haïti mais de la Caraïbes.

Elle en a toutes les capacités.

Le savoir faire de ses paysans.

Sa main d'oeuvre pas cher.

Sa géographie et son climat extrarordinaires qui lui permettent de cultiver aussi bien des pêches et des fraises que des ignames et  du riz.

Haïti peut développer une agriculture bio  de qualité exceptionnelle du fait même, qu'à l'inverse de la République Dominicaine et d'autres îles de la Caraïbes, elle n'a pas encore été infestée par l'usage abusif et généralisé d'engrais chimiques.

Quoique,  ô enfer et damnation, il semblerait que Préval veuille se lancer dans l'achat d'engrais chimiques au lieu de fabriquer des engrais naturels.

Il veut aussi acheter des tracteurs.

Il va payer avec quoi le gasoil ?

Et les pièces de rechange ?

Et les réparateurs ?

Avec l'argent emprunté au FMI ?

C'est totalement stupide mais ça suit une ligne politique axée sur le mot d'ordre obsolète:

importation oui/ exportation non.

Il faudrait que les "tontons"  au pouvoir et leurs copines et copains se réveillent.

Mais comme ça paraît absolument impossible, suite à 50 ans de coma pratiquement post mortem.

Qu'ils laissent  donc la place à celles et ceux qui ont la capacité, de créer, rêver, de résister et  construire.

La Nation leur en sera éternellement reconnaissan
te.





Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents