Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Incendie du "Marché en fer": article de l'AHP

Publié par Elsie HAAS sur 3 Juin 2008, 08:53am

                                                            Photo anonyme, provenance web


Des centaines de milliers de gourdes de marchandises disparaissent dans les flammes dans l'incendie du Marché Hyppolite: disparition d'une partie d'un patrimoine historique de 119 ans

Port-au-Prince, le 30 Mai 2008-(AHP)- Des centaines de milliers de gourdes de marchandises ont disparu dans les flammes dans un incendie qui a consumé vendredi matin une partie importante du Marché Hyppolite ou marché an fer, dans le centre commercial de Port-au-prince.

L'incendie s'est déclaré vers les 6 heures du matin dans l'aile nord du marché qui était encore fermé à cette heure.

C'est une partie importante d'un patrimoine historique qui a disparu. Le Marché Hyppolite, une structure en fer et fonte fabriquée en France était destinée à un pays du Moyen Orient, mais a finalement été acheté par l'Etat haïtien et installée en 1889 sous le gouvenement du président Florvile Hyppolite qui s'était specialisé dans les constructions en structures metalliques dont les ponts.

Le feu a pris dans la partie qui était visitée autrefois par les touristes.

Si l'origine exacte du sinistre n'est pas encore connu avec certitude, mais les dégats sont considérables

Produits mahogani et artisanaux, bijoux de fantaisie, peintures, produits touristiques, vêtements en Karabela et produits pour magie: tout a volé en fumée.

L'aile du marché incendié présentait à la mi-journée un spectacle de désolation avec partout des carcasses de ferrailles, poutres brûlées, mare d'eau et piles de cendres.

De nombreux petits commerçants sont aux abois avec la disparition de leurs seules sources de revenus en cette période de crise alimentaire et de flambée des prix.

Avant le marché Hyppolite, plusieurs autres marchés ont été incendiés au cours de ces dernieres années, entre autres le Marché Tête Boeuf, le marché du Port, le marché de la cathédrale (Port-au-prince) et un Marché situé à Petion-Ville.

Les victimnes obtiennent rarement des dédommagements, et quand ils en obtiennent, ils sont toujours nettement en decà des pertes subies.

Le maire de Port-au-Prince, Jean-Yves Jason, a fait savoir que les dégats matériels n'ont pas encore eté quantifiés mais ils sont énormes: il annonce qu'une rencontre sera organisée avec les victimes pour voir comment l'Etat et la mairie peuvent leur venir en aide.

M. Jason appelle dans le même temps à la sécurisation permanente des marchés publics.

La police a fait savoir pour sa part que les premiers éléments d'une enquête ouverte sur le sinistre, laisse croire qu'il pourait être d'origine crimnelle ..

Des employés revoqués par l'administration du marché avaient proféré des menaces, a revélé le porte-parole de la police, Frantz Leurebourg.

Le marché Hypolite, une structure pourvue d'un ornement islamique, avec 4 tours en forme de minaret, était considéré dans le temps comme l'emblème de modernité de la ville de Port-au-prince.

Mais cette structure s'est gravement deterioré dans l'indifférence des autorités et de l'Institut de sauvegarde du Patrimoine national (ISPAN).

AHP 30 mai 2008 5 :20 PM

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents