Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Une Canado-Haïtienne vice-présidente de la Banque de Montréal

Publié par Elsie HAAS sur 6 Juin 2008, 09:14am

Catégories : #OCHAN

 LU sur Media Mosaïque

Nadine Girault, 1ère vice-présidente noire à
la Banque de Montréal
Média Mosaïque, 5/29/2008
Montréal

Nadine Girault, vice-présidente, région centre-ville de Montréal (BMO)
 À titre de vice-présidente de BMO 
(région centre-ville de Montréal),
Nadine Girault est la première femme
noire à occuper un tel poste au
Québec dans l’une des cinq plus
grandes banques canadiennes.
Nadine Girault, vice-présidente, région centre-ville de Montréal (BMO)

 Titulaire d’un baccalauréat en administration (BAA-HEC) et d’une maîtrise en 
administration des affaires (MBA-UQAM), Mme Girault a rapidement gravi des échelons
au sein du secteur bancaire.

Avant d’être nommée vice-présidente de BMO (région centre-ville de Montréal),
Nadine Girault a occupé des fonctions importantes au cours des 12 dernières années
notamment à la Banque Royale du Canada, à Desjardins Sécurité Financière.

En tant que VP, Mme Girault «supervise toutes les opérations au niveau finances
personnelles de la région du Centre de l’Ile de Montréal, secteur qui constitue un
de celui où la concurrence est la plus forte au Canada et où se concentre
l’ensemble des clients majeurs», lit-on dans une fiche la présentant récemment à
l’occasion du Mois de l’Histoire des Noirs.

Son ascension est digne de mention. Toutefois, elle ne veut pas être la seule de sa
communauté d’origine (haïtienne) à détenir un tel palmarès, même si elle dit noter
que les jeunes noirs sont peu nombreux à postuler dans le secteur bancaire.

Citant notamment le cas de la communauté noire, Mme Girault estime que le cas est
plus frappant. «Je ne sais pas s’il s’agit d’un héritage culturel, parce que mes
parents me poussaient beaucoup plus vers les professions libérales (médecine,
droit)», a-t-elle analysé en entrevue à l'agence de presse «Média Mosaïque».

C’est un paradoxe, a-t-elle toutefois relevé. Car, a observé Nadine Girault, on les
voit à l’université, aux HEC, à l’UQÀM en administration, mais ils vont plus
chercher des diplômes en comptabilité, en finance…»

Mis à part son souci pour sa carrière personnelle Nadine Girault porte aussi un vif
intérêt pour les causes sociales. Elle a siégé, avions-nous appris dans plusieurs
conseils d’administration. Elle a été, entre autres, administratrice de la
Fondation de l’hôpital Jean-Talon et de l’organisme Sports Montréal.



*«Média Mosaïque» a visité Nadine Girault en ses bureaux (IMAGES)

*«BMO: une banque excessivement pro-diversité», dixit Nadine Girault

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents