Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Lu dans le Monde Diplo, sur la gestion publique de l'eau

Publié par Elsie HAAS sur 15 Juin 2008, 08:57am

Catégories : #DLO- L'EAU

Mes amies et amis.

Il faut sans cesse  et sans découragement  aucun revenir sur la question de l'eau.

Il s'agit d'un problème international.

Partout les multinationales veulent s'accaparer la gestion et la distribution d'un bien collectif.

En Haïti, comme déjà signalé, ce processus est en marche.

Ca commence par fermer les points de distribution d'eau potable gratuits

Puis, on envoie des camions qui la vendent aux plus malheureux.

Puis, on laisse à l'abandon l'ensemble du système : tuyaux crevés, gaspillage, pannes diverses...

Puis, sur les média, on donne de la voix sur l'incapacité de l'Etat,

Et, peu à peu, petit à petit, on  laisse pointer qu'il n'existe qu'une seule solution pour qu'enfin les malheureux aient accès à l'eau courante : la privatisation.

Et ça y va.

Un vrai lavage de cerveaux qui marche si bien que finalement ce sont les malheureux eux-mêmes qui réclament la privatisation.

D'où l'importance qui tient au civisme de rappeler à toutes occasions que l'eau comme l'air qu'on respire est un bien collectif auquel chacun doit avoir accès quelles que soient ses ressources.

L'exemple du Cambodge dont j'avais parlé ici offrait quelques pistes
S'ils le font au Cambodge nous pouvons aussi le faire en Haïti. N'acceptons pas comme incontournable, la privatisation de l'eau qui doit rester un bien collectif.

 Et aussi :


Réflexions à partir de l’article sur la privatisation de l’eau au Honduras
Privatisation de l'eau (suite) Parole de bloggeurs


Le gouvernement, le chef d'Etat seraient plus avisés d' envoyer en mission des ingénieurs et  pourquoi pas des employés pour étudier la réussite cambodgienne plutôt que de financer  avec l'argent du contribuable des commissions à droite et à gauche;

Ou bien de catapulter une chargée de mission pour  la création d'une " Maison de la Culture d'Haïti a Paris qui coordonne l'action culturelle a travers l'Europe et renforce les services culturels des ambassades d'Haïti dans le bloc Europe. "

Alors qu'il existe déjà à Paris, une modeste Maison d'Haïti, portée à bout de bras par quelques individus, qui fait, compte tenu de ses moyens -de leurs moyens-, un travail remarquable et qui aurait eu besoin d'un coup de pouce financier du gouvernement pour  fonctionner dignement.

Mais non.

Le chef de l'Etat préfère une inconnue qui ne connaît rien ni personne de la diaspora haïtienne à Paris.

Un cas typique de non respect du travail accompli pendant de nombreuses années par des  citoyens patriotes.


Toujours cette folie de  vouloir bâtir sur du sable au lieu d'utiliser les acquis, les expériences, les ressources humaines qui ont fait leurs preuves sur le terrain.

Une statégie de l'échec programmé.

Mais revenons à l'eau.

Aqua publica europea : un réseau pour la gestion publique de l’eau


dimanche 8 juin 2008, par Marc Laimé


http://blog.mondediplo.net/2008-06-08-Aqua-publica-europea-un-reseau-pour-la-gestion

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents