Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Ayibobo pour le musicien Richard Morse pour sa lettre à Ban Ki-moon

Publié par Elsie HAAS sur 3 Avril 2009, 09:28am

Catégories : #R.MORSE chronique

 

Ayibobo
pour M. Morse !

Ayiti a 
encore des individus critiques et courageux et qui vivent sur place. Oser parler  ainsi en pleine "restauration makout" , ça, ce n'est pas évident !.  Ayibobo M. Morse ! Ayisyen toupatou, siouple, voye mesaj solidarite pou M.Morse. Lè konsa lap vin gen plis kouraj, lè konsa "chef " yo, gwo zouzoun zotobre makout yo pap vinnn kozel pwoblem.  Fok nou koumanse di moun kap farouche epi touye tout  pitit peyi a ki leve kanpe  pou reklame jistis ak dignite, ke sa pap pase konsa anko. Ayiti pa fet pouk  se kriminel ak fatra selman ki viv alez.
Sinon pour l'histoire des taxes et de Digicel, je ne suis pasd'accord avec M. Morse qui semble présenter Digicel comme une société de bienfaisance et non pas une redoutable multinationale qui comme les corsaires d'antan  sillone les pays de la Caraïbe et  y aborde pour se saisir de consommateurs . Digicel,au vu des bénéfices  monstrueusement élevés, qu'elle réalise   pourrait verser des taxes  plus importantes à l'Etat comme elle le fait à la Jamaïque, par exemple. Son chantage c'est du pipeau. Digicel a autant besoin d'Haïti qu'Haïti a besoin d'elle, surtout en cette période de crise. Le problème  c'est que ce supplément de taxation pourrait terminer dans les comptes en banque de particuliers bien souchés depuis 1957.
Par contre, je  suis tout à fait d'accord avec lui quand il met le doigt sur cette exclusivité de la communication imposée par les "familles". Ce n'est pas seulement le téléphone, ce sont les moyens de transport défectueux, l'abscence de routes qui rendent la communication difficile d'un coin à l'autre du pays pour ceux qui n'ont pas de 4X4 et qui ne peuvent pas prendre l'avion.  C'est aussi l'absence d'alphabétisation, la politique de grenn-nanbounda, la loi du plus fort qui même sur internet tentent de terroriser, de  décridibiliser ceux qui ne partagent pas l'idéologie réactionnaire, criminelle de l'extrème-droite. C'est une politique voulue, politique fasciste de controle de la population qui allait  même, sous les Duvalier, jusqu'à exiger des Haïtiens un visa pour rentrer chez eux. Haïti ayant été le seul pays au monde à exiger de ses propres ressortissants un visa !
A cette époque(1957-1986) les paltoquets d'extrème-droite qui, aujourd'hui "ô miracle !" se déguisent en démocrates donneurs de leçons,  pour répandre leurs insanités, leurs mensonges et leurs désinformations, fermaient leurs clapets et serraient les fesses de peur de finir leurs jours à Fort-Dimanche.
Un autre point important que M. Morse soulève, c'est cette histoire  "d'oublier son passé"  très à la mode dans les mêmes milieux d'exploiteurs réactionnaires. "On" demande au peuple haïtien
(et à l'ensemble des peuples exploités)   "d'oublier son passé" , au moment même où  les Etatsuniens ,eux ,se réfèrent à leur passé pour mieux appréhender  leur futur. Obama ne manque pas une occasion de s'appuyer sur l'exemple des "fondateurs de la nation" dans ses discours.
 En Haïti, les criminels veulent absolument que le passé de leurs exactions soit oublié.
 Ils veulent des cérémonies grotesques de "lave peche" pour que le monde rit encore plus du spectacle des comédies haïtiennes. Le scénario qui plaît à cette extrème-droite républicaine, criminelle, réactionnaire, menteuse, affabulatrice, de comédiens héritiers des Duvalier, c'est celui-ci :
"Bonjour M. L'Assassin, tu as tué en 1992, mon père, ma mère, violé ma soeur, permets-moi de t'embrasser et de dire "oublions le passé".
De vrais pervers ces militaro-makout duvaliéristes habitués de jouir à l'image de la victime humiliée, violentée,à genoux entrain de demander pardon à son bourreau.
Les Haïtiens ne veulent pas de "lave peche", ils réclament  justice et dignité.


April 1, 2009 | Counterpunch
http://www.counterpunch.org/morse04012009.html

An Open Letter to Ban Ki-Moon 

Une lettre ouverte à Ban Ki-Moon

Why Haiti Can't Forget Its Past

Pourquoi Haïti ne peut pas oubllier son passé
By RICHARD MORSE

Dear Mr Ban Ki-Moon,

Cher M. Ban Ki-Moon
Thank you for the attention you have brought to the country of Haiti.

Merci pour l'attention que vous avez montré pour Haïti
In response to your New York Times op ed piece I wanted to widen your perspective a bit.

En réponse à votre papier dans le New York Times, je souhairerais élargir votre champ de perspective un tant soit peu.


I don't pretend to represent anyone.

Je ne prétends  représenter personne d'autre que moi-même


I've been living in Haiti since 1985. I grew up in New England with my Haitian mother and my American father during the 1960's and 1970's.

Je vis en Haïti depuis 1985. J'ai grandi à la Nouvelle Angleterre avec ma mère, une Haïtienne et mon père, un Etatsunien au cours des années1960 et 1970.

 


Though my parents were both teachers, I'm nothing more than a musician/innkeeper. When I arrived in Haiti, the Creole pig, an indigenous Haitian pig which was the backbone of Haitian peasant life, had recently been wiped out because of a supposed threat of swine flu.

Bien que mes parents aient été tous les deux des professeurs, je ne suis rien de plus qu'un musicien et patron d'hôtel. A mon arrivée en Haïti, le cochon Créole, un cochon indigène haïtien qui représentait la colonne vertébrale de la vie du paysan, avait été éradiqué à cause de la menace d'une soit-disant  grippe porcine.


At the same time, Leslie Delatour and "the boys from Chicago" (an economic club) were convincing everyone that Haitians ought to be importing inferior rice and sugar instead of producing it themselves.

A la même époque, Leslie Delatour et" les Chicago boys" (un club économique) persuadaient tout le monde que les Haïtiens devaient importer le riz de qualité inférieure et le sucre au lieu de les produire eux-mêmes.


Those three acts (Pig, sugar, and rice) have destroyed the rural lifestyle in Haiti and created overcrowding in the cities. Those three acts also enriched the Gang of Eleven, Haiti's economic elite, who aside from profiting from all that happens in Haiti, also gave us the repressive regimes of, Henri Namphy, Raoul Cedras and Gerard Latortue.

Ces trois acttions (cochon, sucre et riz )  ont détruit la vie rurale en Haïti et ont créé une surpopulation dans les villes. Ces trois actes ont enrichi le "Gang des Onze", l'élite économique haïtienne, qui en plus de profiter de tout ce qui se passe en Haïti, nous ont également donné les régimes répressifs de Henry Namphy, Raoul Cedras et Gérard Latortue.

Health care in Haiti; non existent. Public education in Haiti; non existent, infrastructure in Haiti; non existent, foreign aid getting to the people in Haiti; non existent.

Santé publique en Haïti : non existante. Education publique : non existante. Infrastructure en Haïti : non existante, Aide étrangère parvenant à la population haïtienne : non existante


How many hundred million dollars were allocated to Gonaives since Hurricane Jeanne in 2004? The last time I drove through Gonaives I couldn't tell if more than a few hundred dollars had been spent.

Combien de million de dollars ont été versés pour Gonaïves depuis l'ouragan Jeanne en 2004 ? La dernière fois où j'ai circulé en voiture à travers Gonaïves, il ne me semblait pas que plus de quelques centaines de dollars aient été dépensés.

The textile act that you're supporting (HOPE) will further enrich Haiti's wealthy elite but will only provide an opportunity for a small part of the Haitian masses to "tread water", as most of the salaries made at these factories only cover transportation to and from work along with a meal at lunch time. If, however, you're considering  providing health care, a meal and an education for at least two  children for all the factory workers plus a reasonable wage, then I  think you're working towards something. Otherwise, I think you may be  on the wrong side of the fence.

La loi (HOPE) sur le textile que vous soutenez, enrichira encore plus la riche élite mais offira  à une infime partie des masses haïtiennes  la possibilité de maintenir leur tête hors de l'eau, étant donné que la plupart des salaires payés dans ces usines, couvrent seulement le coût du transport aller et retour et un repas du midi. Si, cependant vous envisagez de procurer une système de santé, un repas et l'éducation pour au moins deux enfants en plus d'un salaire raisonnable, alors, je pense que vous êtes sur la bonne voie. Autrement, je crois que vous vous trouvez du mauvais côté de la barrière.


When cell phones first came to Haiti, the companies were run by Haitian  elites and their representatives. The phones and phone cards were too expensive for the general  population. The "Communication Club" in Haiti was an exclusive club and  meant to be that way. The "families" wanted it that way. Out of  Ireland came Digicel to the rescue: inexpensive phones, low rates,  superior service. Anyone who wants to communicate in Haiti can now  communicate. Democracy in communication. Digicel has had so much success in Haiti  that they've moved their Caribbean headquarters here. When the government saw Digicel's  success they immediately wanted to raise all communication taxes. Digicel threatened to leave.*

Quand le téléphone cellulaire est arrivé en Haïti, les compagnies étaient dirigées par les élites haïtiennes et leurs représentants. Les téléphones et les cartes étaient trop chers pour l'ensemble de la population. Le " club de la communication" en Haïti était un club exclusif et qui voulait le demeurer. Les "familles" le voulaient ainsi. Venant d'Irlande arrive Digicel à la rescousse : téléphones bon marché, tarifs bas, service supérieur. Quiconque souhaite communiquer avec Haïti, peut le faire maintenant. Démocratie dans la communication. Digicel a eu tant de succès en Haïti, qu'ils y  ont installé leur quartier général pour la Caraïbe. Quand le gouvernement a vu le succès de Digicel, il a voulu augmenter les taxes des communications. Digicel a menacé de partir.


If you're preaching democracy in the Haitian economy, I'll support you,  but if you're preaching the Gang of Eleven gets richer and every one  else gets poorer then I wouldn't even know how to support you. The Haitian people  vote the governments in and the gang of Eleven buys them. 

Si vous plaidez pour la démocratie dans l'économie haïtienne, je vous soutiendrai, mais si vous plaidez pour que le "Gang des Onze" devienne plus riche et le reste des gens plus pauvres, je ne saurais même pas de quelle manière vous apporter mon soutien. Le peuple haïtien a voté pour des dirigeants et le Gang des Onze les a achetés.

 


The last time Mr Clinton was in town, I had the opportunity to meet him  here at my home, the Hotel Oloffson. He asked me how long I've been in  Haiti and I replied "22 governments".

Lors du dernier passage de M. Clinton en Haïti,  j'avais eu la possibilité de le rencontrer chez moi, à l'Hotel Oloffson. Il m'avait demandé depuis combien de temps je vivais en Haïti et je lui avais répondu : "Ca fait 22 gouvernements".


On your recent trip, Mr Clinton  asked us to forget our past and look towards the future. Haitians can't  forget their past.

Lors de votre récent voyage, M. Clinton nous a demandé d'oublier notre passé et de regarder vers le futur. Les Haïtiens ne peuvent pas oublier leur passé.


Aristide is a phenomenon created as a reaction to  the way the Gang of Eleven likes to rule this country. Haitians have an  obligation to try and forgive but we don't have the luxury to forget  the trials and tribu lations of our past.

Aristide est un phénomène créé  en réaction à la manière dont le Gang des Onze dirige ce pays. Les Haïtiens ont l'obligation d'essayer de pardonner mais nous ne pouvons pas nous permettre le luxe d'oublier les tribulations de notre passé.

We also have a culture with  deep roots in the past that makes this comment a bit insensitive. I  understand and want to believe that you and Mr Clinton have all the best  intentions for Haiti, but some times decisions are made and the potential  impact of the decisions aren't well represented in the decision making process. 

Nous avons également une culture profondément enracinée dans le passé, ce qui fait que ce type de commentaire apparaît légèrement dépourvu de sensibilité. Je comprends et veut croire que M. Clinton  et vous-même avez  les meilleures intentions pour Haïti, mais parfois des décision sont prises sans tenir compte de leur impact potentiel.

 


We desperately need National Production coming out of Haiti's  countryside. Perhaps President Preval is not in a position to tell you  this, but its a reality. We also need to provide jobs for the urban  sector. That's where your HOPE bill comes in. If your support is only for  the HOPE bill everyone from the countryside is going to be moving to  the capital looking for a job. Please don't forget the irrigation in  the countryside, the farmers in the countryside, schools in the  countryside and infrastructure in the countryside and don't forget that  when you make your inevitable deals with the Gang of Eleven, they're  often looking to suck Haiti dry and spend their long weekends in Miami. 

Nous avons désepérément besoin de besoin de développer la  production nationale dans la campagne. Peut-être que le Président Préval n'était pas en position de vous le dire, mais c'est la réalité. Si votre soutien va uniquement à HOPE, tous  les gens de la campagne vont venir à la capitale à la recherche d'un job. S'il vous plaît, n'oubliez pas l'irrigation, les paysans, les écoles, les infrastructures dans les campagnes et n'oubliez pas, dans votre inévitable deal avec le Gang des Onze, qu'ils sont à la recherche la plupart du temps de moyens  pour sucer  Haïti  jusqu'aux os et passer leurs longs weekends à Miami.

Most Haitians aren't allowed into Miami.

La majorité des Haïtiens n'est pas autorisée à se rendre à Miami.

My personal issues are with Culture and Tourism; I'll save those  subjects for another day. Hopefully, by then, it won't be too late to  correct the path we're heading down.

Mes préoccupations sont la Culture et le Tourisme; Je parlerai de ces sujets une autre fois. En espérant que d'ici là, il ne sera pas trop tard pour corriger le chemin dans lequel nous sommes poussés.  

Yours truly,

Sincèrement votre,  


Richard Morse 
Port-au-Prince Haiti

Richard Morse runs the Oloffson Hotel Port-au-Prince Haiti and the leads the Haitian band RAM.

 

Traduction (approximative) en français : Elsie Haas

Commenter cet article

A
Bonjour ,En Passant chez Vous ; Je vous laisse un Petit Papillon , à la recherche d'une Adresse de Fleur ...!  çA Phot ' Aux Yeux ...!A+ de vous relire , Sincère Salutations ... A.S
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents