Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


A bas les mensonges! Jenès Ayiti a refize pran manti.(7)

Publié par Elsie HAAS sur 9 Décembre 2009, 10:12am

Catégories : #MEDIA MENSONGES

"History teaches us that the only time you move forward is when decent men and women are prepared to stand up and put their lives on the line, or take the risk that they will go to prison."
"L'histoire nous enseigne que les seuls moments où des avancées se réalisent, c'est quand deshommes et des femmes sont prêts à se dresser et à mettre en jeu leurs vies, ou à prendre le risque de se faire mettre en prison."
(anonyme)

Dans l'histoire récente d'Haïti
rares sont les Jacques Roumain,  les Jacques Stephen Alexis
les Paul Laraque
Les Père Jean-Juste, les Jean Dominique
Les Lovinsky Pierre, les Izmery
et d'autres que je ne citerai pas par prudence
 parce qu'ils sont encore vivants.

Au lieu d'être considérés comme des modèles
dans la société haïtienne,
ils font figure de déclassés
des "tèt chaje"
de fauteurs de trouble
qui viennent déranger
le bon ordre de l'injustice.
Ce sont des des sortes d’ovni, rapidement sacrifiés
emprisonnés, assassinés, portés disparus.
Ce sont des hommes qui, quant à eux,  n'ont reçu aucun prix.
parce qu’ils n’avaient pas de prix.
Le Président Préval le sait bien

Les autres, les  « Nègres d’exception »
et les hommes d’affaires
leurs mensonges
sont devenus les armes du Président Préval.
Les arroseurs ont été arrosés.

Le président Préval connaît bien toutes les faiblesses
de ce petit monde, le même
qui sort par une porte
et repasse par une fenêtre depuis 1957,
leurs secrets, leurs mensonges

Dans une feinte indifférence,
Au cours de soirées conviviales « entre nous »
Il a écouté et observé.
Il sait bien que leur plus grand honte,
comme le dit si bien Mme Arendt,
c’est l’anonymat ou le manque d'argent
et qu’ils sont capables de faire feu de tout bois
Pour les éviter.
VOIR:
A bas les mensonges ! Jenès Ayiti a refize pran manti.(6)

La politique menée par M. Préval
qu'on l'apprécie ou pas,
révèle aux yeux de chaque citoyen
la pratique velléitaire
des « Nègres d’exception ».

C’est un coup dur pour" l’intelligentsia tropicale"
et pour les hommes d’affaires tout aussi tropicaux.
Pour  tous ces gens-là qui  humilient leurs concitoyens
les traitent de kokorat, de chiens,  de ratpakaka.
Les voici ravalés au même rang.

Chaque citoyen  du pays
peut observer, désormais,
l'image dérisoire de ces gens-là.
Pour parler vulgairement, Préval les a dégonflé.


 A travers ses méthodes politiques
le Président Préval
démasque
les postures,
les mensonges
l'imposture
des G184
des « Collectif Non »
des « Caravanes de l’espoir »
de  l’ensemble des partis politiques.


Selon certains observateurs, cette
 « humiliation »
des partis politiques et des intellectuels
s’apparenterait à une forme de fascisme.
Ce serait le cas,
si quelques uns des membres de cette intelligentsia,
comme sous Duvalier, avaient exprimé
leur opposition  à la prédation
au vol des ressources du pays
et  s'étaient placés du côté des défavorisés.


Ce « dégonflage » des dites élites
a quelque chose de tragique
comme une mise en abyme
du pays
de son histoire
du projet de ses fondateurs.

En somme, le Président Préval
ne fait qu’appliquer le programme
réclamé par les G184
et les zentellectuels
bovarystes :
le programme néolibéral
sous surveillance des troupes de l'ONU.
Ils l’ont voulu, ils l’ont eu, pourrait
déclarer le Président Préval.
Les balayeurs ont été balayés

Le peuple haïtien
dans sa lutte deux fois séculaire
pour l’indépendance
pourrait utiliser
le « bas les masques »
du  Président Préval
mettant à nu
les donneurs de leçons de morale
les civilisés en lutte contre la barbarie haïtienne
pour boycotter les élections.
et donner une leçon à la fois à Préval
et aux "Nègres d'exception"

La politique de M. Préval prouve
qu’il n’y a pas de miracles
en dehors de la corruption,
 et qu’un pays dont le budget dépend à 60% de l’étranger
n'a pas les moyens  de mener des actions en faveur de la population.
VOIR : Vidéo, l'économiste Jeffrey Sachs s'exprime sur la politique économique du gouvernement Aristide

La politique de M. Préval montre
qu’il ne s’agit pas de changer
de Président, de ministres,
de députés, de sénateurs,etc.
qui tous se valent plus ou moins,
mais de système économique.
Et ça, je trouve que ce n’est pas mal du tout.

Ce déshabillage des élites par M. Préval, paradoxalement,
alors même que sa politique sert leurs intérêts,
 et permet aux uns de sortir de l’anonymat
et aux autres de s'enrichir,

 est une des principales causes
de la  vive haine que lui vouent les bénéficiaires du statu quo
c'est-à-dire de la politique menée par M. Préval.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents