Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Ceux qui peuvent vous faire croire à des absurdités peuvent vous faire commettre des atrocités"

Publié par siel sur 12 Août 2013, 14:52pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET

 

J'ai lu ça sur le net :

 

"NI JEAN MONARD AK TOUT LILIANE PIRRE PAUL C PEYI A YO PAVLE OUE NINPOT LOBEY KI PETE NAN PEYI A NA BAN'M NOUVEL YO PEP LA AP BOULE BOUDA YO TOU 2 WA DI'M TE DI NOU SA"

 

Notez l'emploi des majuscules, une observation déjà faite ici, qui traduit l'idéologie du commentateur.

martelly-lamothe-carnaval-2013-600

Martelly, Lamothe, carnaval des fleurs 2012.

 

Autre citation, cette dernière biblique : "Qui vit par l'épée périra par l'épée"


Un petit rappel du verbe incendiaire  et mortifère de ces ici pris à parti,  Jean Monnard et Llilanne Pierre-Paul en 2003-2004


Et, lisez donc Les Quatre Accords Toltèques, Lecture pour l'été. Les Quatre Accords Toltèques dont le premier accord se nomme "lLa parole impeccable " dans lequel il est question du  pouvoir négatif (ou positif ) de la parole qui de zen en zen, de mensonges en mensonges est capable d'influer sur le destin d'une personne et, pourquoi pas, d'une société.

 

N'oubliez pas non plus de lire , si vous avez le temps, cet essai d'Arendt sur mensonge et violence : Lecture pour temps de vacances. Du mensonge à la violence de Hannah Arendt

 

A parcourir les commentaires sur les réseaux sociaux haïtiens, on reste " sezi" par l'emploi systématique d'injures et d'insultes - aussi bien chez des lettrés "connus" (je pense à  la vulgarité de celui-là, agronome duvaliériste  faisant campagne pour Mme Manigat, aujourd'hui travaillant pour le régime rose, qui n'hésitait pas à utiliser "grosse vache" pour parler de Mme Montas. Maintenant qu'il sert les Martelly, osera-t-il dire de l'épouse du président qu'elle est une "grosse vache ?) ) que chez le simple quidam, comme plus haut.

 

A votre avis, ces  commentaires dépourvus d'humour et remplis d'ordures venant de ceux qui savent lire, écrire et ont accès à internet, sont-ils un miroir de la société des lettrés haïtiens (lettré signifiant, ici,qui n'est pas analphabète) ou bien du courant actuellement au pouvoir ?

haiti31

Pouvoir rose à l'nauguration de l'Hôtel "Oasis".

 

Les Martelly, les Théano, les Zenny (entre autres) qui traitent leurs opposants politiques de "voleurs de poules",  des avocats de "pauvres", qui crachent au visage des gens, qui traitent les députés de l'opposition de" terrorirstes issus de familles monoparentales "représentent-ils une manière de voir le monde dominante au sein des  dites élites tous courants confondus, au sein de l'ensemble de la population ?

 

 Le culte du boundaisme et du nasillement,  façon zombi de salon, est-il devenu une parmi les  caractéristiques de l'identité haïtienne ?

 

Admis par tous et banalisé.


Mieux encore, une sorte de titre de noblesse.

 

424567 294317987299736 164046275 n

Gens du pouvoir rose.

 

Peut-être bien que,  oui,  l'utilisation de gros mots et d'attaques ad  hominem sont devenus des signes ostentatoires  de richesse et de pouvoir.


VOIR le fils de Sean Penn, l'un des "sauveurs" d'Haïti et démolisseur du Palais national,  qui dit à un photographe africain-américiain; "ferme-là, espèce de nègre" link  Un maître de Zenny ?

 

Parce que, sans vouloir tomber dans une apologie naïve de la culture paysanne, lors de mes séjours dans le "peyi en deyò", chez les pauvres parmi les pauvres,  j'ai rarement entendu proférer autant d'insanités que je n'en lis dans les commentaires sur le web où à la suite d 'articles dans les média, ou bien dans les radio.

 

Le choléra  importé par la Minustah  a tué des milliers de personnes. Les mots sales, dont le président actuel fait un grand usage, sont une peste qui  encourage à la violence et contamine les esprits d'une génération, censée être l'avenir du pays.


C'est alarmant d'avoir à la fois la peste et le choléra,  dans un peiti pays comme Haïti, sans boussole autre que l'extrême droite, ouvert à tous les mauvais vents.

DownloadedFile-6.jpeg

Lucmanne Dellille, acteur de GNB contre Attila, promu Commissaire du  régimet rose, très actif dans la chasse aux pantalons sous les fessses, aux tennis sales et aux cheveux pas peignés.

 

Faire la chasse aux pantalons sous les fesses, c'est aussi bête que de repeindre les maisons des bidonvilles, sans eau, sans électricité, sans toilettes, en couleurs chatoyantes; aussi injurieux que d'organiser un carnaval des fleurs  à la date de l'occupation US et de s'en vanter comme d'un exploit. Vidéo. Laurent Lamothe , à propos du Carnaval des Fleurs : " Ayiti ap vanse. Ke yo vle ke yo pa vle, peyi-a ap vanse"

 

Finalement, quand on y pense, toutes ces fêtes martelliques link, ces dépenses fastueuses,  ces per diem, la corruption de l'Exécutif, des parlementaires et des femmes et hommes politiques vénaux, ne sont pas différents de ces gros mots diffusés sur le net par les partisans du pouvoir rose.

 

Même registre sous une forme différente.


 Cela fait partie d'un même "package", d'une même enveloppe,  de mépris, de sottise, d'arrogance et de cupidité. Lexpress.fr. Haïti: appel urgent à l'aide humanitaire pour lutter contre la famine et le choléra sur lesquels, selon leur expression, "capitalisent" les héritiers des Duvalier pour intimider et manipuler l'ensemble de la population, à l'exception de certains Gwo Zouzoun qui, tel Apaid, ne s'en laissent pas compter.




Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents