Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Correspondance du Dr Frantz Large à la ministre du Tourisme

Publié par siel sur 29 Juin 2013, 13:39pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET

Madame Stéphanie Villedrouin

Ministre du Tourisme

En son office

                                                       

Madame la ministre,

J’élève par la présente les protestations les plus vives devant la décision par votre ministère d’édifier un mur en face du hall dont j’ai fait l’acquisition sur la rue du Commerce, interdisant de ce fait tout accès de cet édifice a la place de la Douane, rebaptisée place des Amériques.

Pour avoir visité les lieux, vous n’êtes pas sans savoir qu’un tel geste ôte a la bâtisse toute sa raison d’être, la vocation du lieu étant de constituer une attraction aux visiteurs d’une place historique, dont , il y a  de cela deux siècles, de jeunes jacmélien, sous la houlette de mon ancêtre , le général Magloire Ambroise, s’embarquaient avec enthousiasme pour porter a l’Amérique Latine le flambeau de la Liberté.

Or ce qui se passe actuellement n’est pas simplement un affront aux héros de Jacmel, mais également une gifle a tous les amants du bon gout dont les âmes planent, j’imagine non sans douleur, au dessus du ciel de ma Cite.

Je me retrouve en effet aujourd’hui , madame la ministre, face a un quidam, de nationalité dominicaine , cela va de soi,( puisqu’il semble avoir été décidé une fois pour toutes par l’administration dont vous faites partie que les ingénieurs et les architectes haïtiens n’ont tout simplement plus rien a démêler dans les affaires de leur pays ) je me retrouve donc aux mains d’un individu dont le traitement de l’une des plus jolies places de notre ville, relève , dans le meilleur des cas du crétinisme, dans le moins innocent, d’une décision planifiée de mettre la main, en leur ôtant au préalable toute valeur , sur de couteux investissements tel que le mien.

Je m’étonne en effet , madame la ministre, de n’avoir jamais été mis au courant d’aucun appel d’offre , ni de passation des marchés, ni d’aucune invitation a la chambre de commerce du Sud Est, dont je suis l’un des vice présidents, a discuter de la mise en valeur de la place des Amériques.

Je m’étonne, en tant que propriétaire, de n’avoir jamais été contacté pour être au moins informé du traitement barbare qu’on comptait infliger à une acquisition faite à prix d’or.

Il va sans dire, madame la ministre, que ma dizaine de lettres, écrites, sous vos encouragements, a la BDI, ne m’ont même pas valu un rendez vous, de même que ma soumission d’un projet pour répondre a la soi-disant offre faite par votre ministère de ravalement des façades.

J’ose espérer, madame la ministre que le beau nom que vous portez vous interdit de vous prêter, a un  jeu sinistre de persécution politique sur fond de calendrier électoral. a l’endroit du Dr Frantz Large.

Si cette éventualité venait à se concrétiser, je n’aurais d’autre choix que celui de porter l’affaire devant la presse nationale et internationale, ainsi que devant les organismes de défense de droit humain.

Aussi, j’ai l’honneur, madame la ministre, tout en espérant une réponse des plus rapides a la tentative de détérioration de patrimoine dont je suis victime, de vous saluer en la Patrie

Ce lundi 27 mai 2013

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents