Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


En Haiti, les droites "s'enragent" (Rediff.)

Publié par siel sur 26 Septembre 2013, 13:48pm

Catégories : #PEUPLE sans mémoire...

Jeudi 17 mars 2011

.

"Tout voum se do"

qu'on pourrait traduire dans ce cas précis par

"On n'attrape pas des mouches avec du vinaigre."


 Les 2 candidats à la présidence sélectionnés par l’international

pour tenir le rôle de porte drapeaux avec bénéfices secondaires à l’appui

pour l'heureux élu et sa bande.

A savoir: pouvoir, enrichissement, droit de cuissage, Lexus blindées

et autres colifichets
s'empressent de faire différentes alliances pour s’assurer le max de votes.
Ce qui est tout à fait normal.

en politique politicienne  où
l’opportunisme est  plutôt la règle – ici comme ailleurs- pour accéder à la
magistrature suprême.


Mais que dire des supporteurs de l’une et l’autre équipe sur le web ?
C’est absolument hilarant et cruel (pour eux) d’assister  à leurs
volte-face, arrangements, justifications boiteuses,  pirouettes-cacahouètes,

plaidoyers, analyses tête en bas, reniements
et autres retournements de veste sans en avoir l'air.

 

L' égérie  du Granlakouzen, « La Madone des Zen »

l'héroine de ma pièce de théâre,

celle qui, hier encore, niait au créole le statut de langue,

recommande vivement à Mme Manigat de s’adresser à la population

« dans la langue qu’elle comprend » (sic)
Celle qui fustigeait le populisme des leaders haïtiens

forcément médiocres,

supplie  Mme Manigat de « descendre de ses talons kikit »

pour se mettre au niveau du peuple.
Tiens donc ! Je pensais qu’on la jouait noble à la Anténor Firmin ?
A l’intellectuelle, 
face au chanteur dépourvu de morale et  de diplômes ?


Dès le départ, ces élections arrangées auraient dû être refusées

ne serait-ce que par dignité

précisément par ceux-là même

qui s'octroient le titre d'intellectuels.

L’ensemble des candidats potentiels et partis

auraient dû se réunir pour dire niet à l’international

et lui proposer un plan de sortie de crise comprenant

l’organisation d’élections supervisées par un autre CEP.

 

Dès le départ, la candidature de M. Martelly aurait mérité d'être écartée.

Non pas parce qu’il n’a pas de diplômes.
Parce qu'encore une fois son expérience de vie

qui l’a entraîné à se confronter à diiférents types de situations

et à une compréhension relativement rapide des enjeux

plaiderait plutôt en sa faveur.

Ni parce qu'il est duvaliériste et a des copains facho.

De l'autre côté chez Manigat c'est pareil.


Michel Martelly aurait mérité d'être écarté parce que son profil d’artiste

provocateur

( je n’ai rien contre personnellement en tant que chanteur il fait ce  qu'il veut  pour attirer les  foules et se faire  du  fric.)

ne correspond pas à celui d’un chef d’Etat.
 

 

Par comparaison, le défunt Coluche a été candidat à la présidence en France.
Il n'aurait sans doute pas été élu

mais aurait remporté un nombre de voix conséquent

si la mort ne l’avait emporté avant le suffrage.
Mais Coluche était un artiste engagé, qui a d’ailleurs créé les restos du cœur avec l’abbé Pierre

et qui faisait dans ses sketches une critique acerbe et drôle de la société, du monde politique.
Coluche était pour certains (toujours les mêmes)  un populiste.

Mais il ne flirtait pas avec le porno et ne descendait pas son froc sur scène

uniquement pour plaire à un public.

 

Pour poursuivre dans cette veine,

s' il faut mettre sur la table des valeurs

comme l'éthique et la responsabilité civique,

les candidats auraient tous dû refuser d’entrer dans le jeu

de la compétition avec Martelly.


Quand l’opportunité a été donnée

à Mme Manigat de faire corps avec les 12 dans la stratégie de l’annulation,

elle a choisi en connaissance de cause de se mesurer avec M. Martelly.

Ce compromis la plaçait, de fait, au même niveau d’ « immoralité » que lui face à la nation

Et les insultes de ses partisans contre Martelly

(que je subodore d'être une stratégie du camp Martelly)

ne font qu'accentuer

cette compromission.

Mme Manigat a, non seulement trahi une entente avec les autres candidats,

auxquels elle avait donné sa parole (hum, ça promet)

mais de plus elle a accepté de se confronter à un personnage

qualifié par ses partisans de "marchande de poissons."

Si vous vous mettez dans cette situation,

sachant fort bien que la « marchande de poissons » en question est populaire

vous acceptez de vous faire piéger

d'aller sur son terrain

de faire de la surenchère

de porter une casquette à l'envers

de clamer que vous allez gouverner ce pays

avec une "pantalet en acier", etc.

 

Pour contrer

ce "rouleau compresseur" Mme Manigat s'est trouvé obligée

de faire des alliances avec ceux-là même qu’hier

elle dénonçait comme pratiquement des assassins

" On s'attend à un festival de ballles dans la nuit avant le premier tour

pour empêcher les gens d'aller voter" disait-elle.

Festival de balles qui, selon la candidate, était organisé par

les gens de l'Unité, ses nouveaux alliés.

Quant aux alliances avec les ex,néo-lavalassiens

pa menm pale !


Les partisans de "l’intellectuelle" dans le même temps sur le net

jouent à l’équilibriste pour défendre les alliances avec les diables rouges d’hier,

ceux qui cousaient des « marb dans leurs parties génitales"

pour violer les jeunes filles de la bourgeoisie.

Du coup on, assiste à des acrobaties du style :

« Et si la presse haïtienne était indépendante, que tant de questions qu’on aurait pour le Sénateur élu de INITE? M. ZENNY est un saint…m’m ! »

Ce même Zenny encensé en 2004, dans sa lutte virile grenn-nanboundaique contre le tyran pire qu'Hitler.

« Vous devriez savoir qu’en Haïti « pa gen sekrè lan fè kola ». Pase’m isit pase’m  lòt bò, les linges sales se lavent en Famille, en ami d’enfance etc

Tiens donc. Enfin un soupçon d'honnêteté qui synthétise fort bien l'essence

des événements de 2004.

« Alors ne me dites pas parce que Nawoom est LAVALAS, il est diable et l’autre est ce qu’il est et il est ANGE »
Ce même Nawoom, dont il y a peu, ils désiraient voir la tête au bout d’une pique.

 

« Le pasteur Jean Chavane Jeune, un Judas Iscariot qui a trahi Leslie F. Manigat contre la pédagogie du second tour en 2006 s’arrange auprès de Michel en espérant un p’tit job de Directeur Général. Chavane Jeune, va-t-il lui donner en mains propres « la ville des Cayes » qui est Mickiste à 80% ? »

Voici comment un "héros" Grenn-nanbounda termine à la poubelle.

« Si nous ne faisons rien, mon ami, nous n'aurons plus d'intellectuels au pays comme nous n'avons plus de militaires aujourd'hui pour défendre Haiti. »
 Pleurnichements nationalistes classiquement hypocrites à la Duvalier.

D'ailleurs de quels intellectuels s'agit-il ?

De la crème de la crème des duvaliéristes après Duvalier?

Et peut-on savoir, quand les militaires ont défendu Haïti ?

 Quand les militaires ont-il jamais protégé les Haïtiens  ?
 
Bref, on voit comment ces gens de droite

qui brandissent des slogans tels que

"Banm manman mwen » ou « Tet kale net »

sont embarqués dans le même bateau,

de la bassesse, du tout voum se do, de laideur inhérente à l'idéologie duvaliériste

qui consiste à séduire un peuple fragilisé, exploité, méprisé, traumatisé par un séisme

auquel on promet le miracle d’une « manman en pantalet en acier »

ou bien d’un « Tèt kale net sak pa kontan anbake ».

 

L'offre a,  certes, un emballage nettement plus vulgaire d'un côté.


 
Mais, comme l’a souligné la presse étrangère,

les programmes de ces deux candidats sont plus ou moins similaires

et tout aussi généralistes pour ne pas dire flous.

Et que tous deux, comme le note la presse étrangère encore,

appartiennent à la droite réactionnaire, ultra-libérale

héritière du duvaliérisme

des macoutes, léopards, zenglendo

et de l'armée kraze zo. Quleques noms de grands macoutes de Duvalier et comment l'esprit macoutique a imprégné toutes les couches de la société.


Commenter cet article

S
<br /> A propos de l'affaire de ce monsieur de Paris, rien ne m'étonne, J'avais entendu parler de cela en relation aussi avec un Anglais qui avait établi une production à Jacmel d'articles en cuir aussi<br /> et qui s'est vu fermer son entreprise sous prétexte qu'il faisait de la concurrence aux artisans haïtiens ! La bêtise humaine !<br /> <br /> <br /> Je ne suis pas si sur que les Américains aient pu se débarrasser de F. Duvalier aussi facilement par coup d'état local, en l'espace d'un scillement comme vous dites... Il avait pris soin de<br /> boucler l'armée à son profit, explusé la mission US de coopération et fusillant ou exilant tout officier ayant une sympathie personnelles pour les Eatst-Unis hors bien entendu du controle du<br /> Duvalier... entretenant 300,000 miliciens dont 40,000 lourdement armés et relativement bien formés. C'eut peut-être été possible mais alors de façon sanglante, les Américains le savaient.<br /> Ils leur restaient l'intervention militaire, risquée tout de même et il était facile à Duvalier de brandir la menace communiste, le castrisme etc...Donc ceux-ci ont du s'accomoder.<br /> <br /> <br /> Il a été plus facile de le faire sous Jean-Claude qui avait permis aux USA de former les Léopards et ont donc profité de la situation bien entendu, toujours est-il que l'armée à balancer<br /> Jean-Claude avec l'aide américaine, mais une fois que Gorbatchev était bien assuré du pouvoir à Moscou avec son relachement de la pression sur Washington à propos de l'Amérique Latine.<br />  Révolution tronquée bien sur puisque l'armée à nouveau sous controle US avait pris le pouvoir et avait la ferme intention de le garder.<br />
Répondre
S
<br /> <br /> "Ce monsieur de Paris' est un HaÏtien natif natal. Evidemment, maintenant après tant d'années d'exil où il lui aura fallu refaire sa vie à partir de zéro, il est devenu Français. Il n'y avait pas<br /> d'histoire de concurrence avec les producteurs haïtiens mais un simple vol d'entreprise.<br /> <br /> <br /> Au fait qui vendait les armes  et  les munitions  utilisés par les macoutes lourdement armés ?<br /> <br /> <br />  Qui vendait  le pétrole pour les chars,  camions et  voitures ?<br /> <br /> <br />   Qui surveillait les côtes et l'espace aérien haïtien ?<br /> <br /> <br /> Vous voyez, en l'espace d'un cillement.<br /> <br /> <br /> Suffit de couper les  source s d'approvisionnement .<br /> <br /> <br /> Sauf que Duvalier faisait bien l'affaire des Américains.<br /> <br /> <br /> D'abord, parce qu'il était leur meilleur allié ( dixit Duvalier  )  dans la  guerre contre  le communisme .<br /> <br /> <br />  Ensuite,  parce  qu'il donnait d'Haïti une image  de pays de dingues sanguinaires, de zombis presque animaux, qui allait complètement dans le sens des idées racistes contre<br /> les Noirs en général et contre Haïti en partiiculier.<br /> <br /> <br /> "Voyez de quoi ces "nègres " sont bons !  Juste à accepter de se soumettre à un mégalo/parano qui dans son délire se prend pour un génie  ( Il n'y en a pas mal de la même trempe en<br /> Haïti)"<br /> <br /> <br /> "On ne changera jamais leur mentalité d'esclave et leur puérilité, leur absence de rationnalité qui les poussent à croire à toutes les fables inventées par Duvalier."  .  <br /> <br /> <br /> C 'est ce qu'il faut à ces Haïtiens des Duvalier, des Tèt  Kale.<br /> <br /> <br /> Les "Blancs " étaient contents avec les 2 Duvalier.<br /> <br /> <br /> Ils le sont avec Lamothe/Martelly.<br /> <br /> <br /> Voyez-vous ça ! Le président du "pays le plus pauvre de l'hémisphère ouest" qui se prend 20. 000$ US de per diem par jour.<br /> <br /> <br /> Une vraie caricature de "nègre" émotionnel :rien dans la cervelle, tout dans les grenn.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Tout baigne.<br /> <br /> <br /> Clinton n'a t-il pas dit que Martelly était le plus inelligent<br /> <br /> <br /> des présidents haïtiens qu'il eut à rencontrer ?<br /> <br /> <br /> C'est vous dire...   <br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Non siel, je ne crois pas que le Duvalierisme était un rempart contre le libéralisme puisque cess messieurs ont été laissés au pouvoir après le départ de Jean-Claude priés de modérer leur<br /> discours "idéologique" et bien entendu en se convertissant à la nouvelle religion libérale. Par contre, je parle des structures intrinsèques de l' Etat-Duvalier: organisation politique du pays,<br /> institutions, milice etc..et la structure économique dont les entreprises d'état et les monoples, qui, je le sais aussi ne sont pas des créations de François Duvalier. Il n'y a pas non plus<br /> qu'Haïti qui soit victime de l'ultra-libéralisme Vous faites référence à la RD, vous aviez la même structure monopolistique sauf que l'économie était propriété de Trujillo et de sa famille,<br /> toutes ses industries étaient en main propre du clan y compris la bière Presidente et l'hotel Jaragua, bien entendu la production de sucre aussi. Les Américains, décidés à se débarrasser du<br /> dictateur, argumentaient en groupes restreints, que la pénétration du marché dominicain était aussi impossible que celle d'un pays socialiste tellement celui-ci était bouclé. D'autant plus que<br /> ces industries étaient hyper-productives, pas de corruption non-plus sous peine de morts sans jugement ! Donc imaginez les requins nord-américains devant la situation ! Le complot contre Trujillo<br /> n'avait pas les mêmes motivation suivant si vous étiez dominicains et opposants ou si vous étiez américain. Il y a eu alliance stratgégique...Le régime actuel à Saint-Domingue est une continuité<br /> du système Trujilo, libéralisé, plus démocratique certes, plus mondialisé bien sur, mais toujours sur les rails d'un développementisme actif. Mais toujours sous controle de l'armée crée elle<br /> par Trujillo. Il serait fier de ses héritiers lui, pour qui le développement du pays était primordial. La RD a su s'adapter, pas Haïti... Bon week-end.<br />
Répondre
S
<br /> Je ne dis pas que vous n'avez pas raison. Cependant la structure économique était sous Duvalier, beaucoup plus étatisée que de nos jours. La Téléco, l'EDF, la Cimenterie, la Minoterie et les<br /> monopoles d'état confiés a des intérêts privés tels que la Hasco, la Fabnac, l'Aciérie et bien d'autres...étaient ou des entreprises d'état ou mixtes ou privées sous monopoles. Les<br /> importations sauvages ont commencé à grande échelle dês le départ de Jean Claude, organisées par d'autres grandes familles dont on connait les noms avec le support de l'armée et contre<br /> commissions bien entendu. On pensait que c'était le mal absolu la contrebande, mais si l'on analyse avec recul, "sous le controle de l'armée" veut dire enrichissement bien sur, mais sous<br /> l'impulsion des Etats-Unis puisque celle-ci était sous son controle absolu, je parle des gouvernments CNG, Namphy et autre Avril sans oublier Cedras/Michel François, Michel "le vrai<br /> Sweet Micky" ! La loi a du légalisé la contrebande et chassé la "macoutisme économque" en abasissant ou supprimant les droits de douane. Le déchoukage était pain béni pour les Américains car ils<br /> pouvaient prendre le train de la démocratisation en y incluant la libéralisation économique tout en se réclamant du bien et de la morale, tout ça avec la bénédiction du peuple, assoiffé de<br /> démocratie. La production locale a été eradiquée tout comme les cochons créoles. les produits américains ont envahi le pays, un peu comme en Occident les produits chinois maintenant saud que<br /> l'Occident peut déchainé sa propagande anti-chinoise dans la presse et aplliquer des restrictions aux importations alors que l'Haiti de l'époque n'avait aucunement les moyens de le faire pour les<br /> produits US. Vous remarquerez que le discours démocratico-libéral est toujours là en Occident, les pays résistant à l'Empire sont classés comme dictatoriaux et la "démocratie" n'hésitera pas à<br /> tuer pour "libérer" les peuples de leur oppression. Les Hollande/Fabius, ralliés au néoconservatisme en sont un exemple flagrant...<br />
Répondre
S
<br /> <br /> Ecoutez, Duvalier François était un dictateur. Point barre. Avec tous les attributs qui vont avec la fonction.<br /> <br /> <br /> Ensuite, sous Duvalier il existait des entreprises d'Etat comme en France sous De Gaulle.<br /> <br /> <br /> Ici, en France, pratiquement toutes les entreprises d'Etat ont été privatisées au nom de la doxa néolibérale.<br /> <br /> <br /> Comme je vous l'ai dit, mais vous semblez comme beaucoup de gens en Haïti, envisager le pays comme un isolat, avant le tsunami néolibéral, tous les pays même aux USA (poste, chemin de fer,<br /> téléphone, eau, etc- possédaient de grandes entreprises nationales.<br /> <br /> <br /> Elles ont été demantelées, vendues par morceaux ( le chemin de fer en Angletterre ).<br /> <br /> <br /> Duvalier François n'a strictement rien à voir dans cette histoire d'entreprises d'Etat, qu'il a d'ailleurs trouvé là à son accession au pouvoir. Le dictateur a créé ces entreprises  ?<br /> Eclairez-moi sur ce sujet ?<br /> <br /> <br /> De même que Duvalier François aurait absolument été dans l'incapacité de dire non au FMI. Vous avez-vu la Grèce ? <br /> <br /> <br /> L'armée sous contrôle des Américains l'aurait éjecté vite fait; Et ce n'est pas sa bande de macoutes armés pour  terroriser les gens désarmés qui aurait pu faire face.<br /> <br /> <br /> Pour conclure, le duvaliérisme en rouge et noir et le nationalisme façon pintade en gros bleu  a servi  à maintenir le  pays dans le  sous-développement en lui donnant le rôle<br /> de  fournisseur de main d'oeuvre à bon marché, dans  les  Caraïbes, aux    USA et  de  cadres  moyens dans  les  organisations<br /> int ernationales et  de profs dans les pays d'Afrique nouvellement indépendants.<br /> <br /> <br /> Aucune création d'empiois dans le pays, aucune construction d'infrastructures : routes, autoroutes, hopitaux, réseaux de distribution d'eau, d'électricité; aucune formation de la population :<br /> création d'universités, d'écoles techniques, de laboratoires. Aucune politique de conservation de la faune, la flore.<br /> <br /> <br /> Rien pendant 29 ans. Un pays qui vit sur ses rentes (bénéfices des  entreprises d'Etat,taxes  exportations de sucre, café et autres) et ses emprunts  et ne<br /> redistribue Rien. Ni à la population, sommée d'aller chercher la vie ailleurs. Ni au pays, dont à l'inverse de Trujillo, il s'en fout.<br /> <br /> <br />  Sous-développement qui a été accentué avec les programmes de privatisation, la question des cochons noirs décimés et celle du riz importé .<br /> <br /> <br /> Je vous le répète, pour se développer, un pays doit s'occuper de sa population, lui donner les moyens de s'instruire, de se former, d'entreprendre et de créer et de rester en bonne santé. Hors de<br /> ça point de salut. La porte devient grande ouverte à tous les bandits de grand chemin qui trouvent l'opportunité de s'y installer en pays conquis.<br /> <br /> <br /> nous avons un monsieur ici à Paris, qui avait une usine de fabrication  d'objets en cuir  (sandales, sacs, chaussures, ceintures, etc)aux Cayes. Son usine fonctionnait très bien. <br /> <br /> <br /> Un jour, comme un autre, des partenaires érangers, comme cela se fait sont venus visiter son usine. Les macoutes des Cayes sont allés dire à Duvalier François que cett homme complotait contre<br /> lui. Ils sont venus le chercher et l'ont mis dans un avion pour Paris sans un centime. Sa femme a été retenue dans le pays pendant 1 an  ( son nom ne montait pas, beurk !); c'était en 1962 .<br /> Ces gens-là ont été tellement traumatisés qu'ils ne sont plus jamais revenus en Haïti;<br /> <br /> <br /> L'usine. Je ne sais pas ce qu'elle est devenue. Sans doute qu'un macoute du coin se la sera appropriée et aura revendu les machines.<br /> <br /> <br /> En tous les cas, tous ceux qui travaillaient dans cette  usine ont perdu leur emploi. Et s'en sont allés à l'étranger.<br /> <br /> <br /> Ce n'est pas, comme vous le laisez entendre les 2 Duvalier qui rauraient représenté un rempart contre la mondialisation. La chute de Duvalier J-Cl a fourni l'opportunité ( théorie du chaos ) de<br /> faire appliquer ces programmes(qui tôt ou tard l'auraient été), déjà en cours dans les Caraïbes et l'A. Latine.<br /> <br /> <br /> oh la chico, le temps ne s'arrête pas aux portes d'Haïti, comme le nuage de Tchernobyl aux frontières de la France!<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> Francketienne fait une autre analyse à propos du Duvaliérisme et de l'ultralibéralisme. Il pense que les Etats-Unis n'auraient jamais laissé les duvaliéristes au pouvoir avec la mondialisation.<br /> Ceux-ci n'auraient jamais accepté le démantèlement de l'état et de l'économie au profit des importations subventionnées. La suppression des monopoles d'état soit : -si vous avez une production<br /> nationale d'un produit, l'état se doit de vous protéger en taxant les importations afin d'éviter votre disparition- Les monopoles d'état étaient la pierre angulaire du projet économique du<br /> duvaliérisme, compètement incompatible avec la pensée unique ultralibérale.<br /> <br /> <br /> D'ailleurs, lors des réformes de "libéralisation" de l'économie de l'après-Duvalier, la "propangande" distillée par la "grande presse" nationale accusait les structures économiques de l'époque<br /> comme du macoutisme, de type "droits de douane élevés = macoutisme, "monopole accordé à une industrie nationale - à démanteler sinon =  macoutisme...Maintenant, il est fort probable que<br /> des duvaliéristes d'origine transgressent et se tournent bon gré mal gré vers l'ultralibéralsime bien sur...Lavalas l'a bien fait !<br /> <br /> <br /> Je vous fais cette remarque tirée d'une interview de Franckétienne en vous précisant que je ne défends pas le Duvaliérisme afin d'éviter à siel une réponse commençant par : "C'est bien la preuve<br /> que vous défendez le Duv..."<br /> <br /> <br /> Merci et bon week-end.<br />
Répondre
S
<br /> <br /> Mezaanmi, les analyses de Frankétienne  valent d'être totalement subjectives.<br /> <br /> <br /> Avec des si...<br /> <br /> <br /> Elles me paraissent à moi personnellement, moins dignes d'intérêt que ses romans.<br /> <br /> <br /> Par ailleurs, ces propos de Frankétienne, entrent en contradiction avec la politique économique menée par les 2 Duvalier, politique économique décrite et analysée par Leslie Péan, toute de<br /> soumission aux intérêts étrangers., au delà des rotomondades nationalistes en rouge et noir sur fond d'apologie du concept de la négritude mal assimilé,  dévoyé  et autorisant les<br /> crimes les plus abjects, dont celui de prendre en otage une population et de la macoutiser.<br /> <br /> <br /> Affirmer que les duvaliéristes "n'auraient jamais accepté le démantèlement de l'état et de l'économie au profit des<br /> importations subventionnées..." est assez comique, quand on sait qu'ils ont accepté sous la pression des USA et du Mexiue interressés à l'affaire, de décimer le cheptel porciin et de le remplacer<br /> par des cochons roses dont la nourriture était précisément importée.<br /> <br /> <br /> Le mythe d'un Duvalier François et de ses descendants biologiques et idéologiques  super nationalistes a, je vois,<br /> malgré   les études économiques approfondies faites sur cette période de 1957 à 1986, de beaux jours surtout quand il est relayé par les impressions d'un romancier connu.<br /> <br /> <br /> Savez-vous qu'un pays ne peut pas se construire sans ses ressources humaines qui vont des intellectuels jusqu'aux paysans en<br /> passant par ceux qu'on appelle les professionnels aux USA (médecins etc) ?<br /> <br /> <br /> La déstructuration du pays opérée sciemment en connaissance de cause, avec l'appui des USA par les 2 Duvalier<br /> en forcant à l'exil les plus formés dans toutes les professions ne pouvait que stopper le développement du pays et sa stagnation sous forme de république bananière..<br /> <br /> <br /> Cet arrêt organisé du développement du pays permettait d'un autre côté, aux Américians d'appliquer leur plan<br /> qui était de développer la rd en utilisant la main d'oeuvre presque gratis haïtienne.<br /> <br /> <br /> Ce qui fut fait avec l'accord ds 2 Duvalier. En1986, avant de partir d'haïti, Duvalier Jean-Claude recevait un<br /> dernier virement de la RD pour la "vente " des travailleurs haïtiens.<br /> <br /> <br /> La fameuse armée d'Haïti était financée, formée  par les USA et aurait pu si la chute de Duvalier<br /> François était dans l'agenda des USA, le renverser l'espace d'un cillement.<br /> <br /> <br /> La mondialisation de l'économie libérale sous la houlette du FMI a été imposée  (et continue à l'être ) à<br /> tous les pays du monde.<br /> <br /> <br /> Les Américians ont  aidé au "dechoukaj " de Duvalier Jean-Claude , non pas parce ue celui-ci aurait<br /> résisté  aux transformations de l'économie (Mezanmi avec quoi ce monsieur aurait résisté aux USA ? mais )parce que  dans le package de l'ultralibéralismme rentre le volet "démocratie".<br /> avec  respect des droits de l'homme, des droits individuels, liberté d'expression, droit de vote, droit de s'assembler, etc.<br /> <br /> <br /> Or Duvalier Jean-Claude et ses potes ne l'entendaient pas de cette oreille. Vendre le pays oui. Mais garder le<br /> pouvoir à tout prix.<br /> <br /> <br />  Dans l'un de ses derniers entretiens télévisés Duvalier Jean-Claude affirmait qu'il était président à<br /> vie et comptait le rester.<br /> <br /> <br /> Ce projet ridicule  n'était pas compatible avec la mondialisation.et la fin de la guerre<br /> froide.<br /> <br /> <br /> <br />

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents