Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


L’Amérique latine après Chávez. Par Luiz Inácio Lula da Silva

Publié par siel sur 27 Mars 2013, 11:06am

Catégories : #NUESTRA AMERICA

L’histoire confirmera, à juste titre, le rôle joué par Hugo Chávez dans l’intégration de l’Amérique latine et l’importance de ses quatorze années de présidence pour les pauvres du Venezuela, où il est mort mardi (5 mars) après une longue lutte contre le cancer.

 

Toutefois, avant de permettre à l’histoire de nous dicter son interprétation du passé, nous devons disposer d’une compréhension claire de la signification de l’oeuvre de Monsieur Chávez, à la fois dans le contexte politique national et international. Ce n’est qu’ensuite que les dirigeants et les peuples d’Amérique du Sud - on peut d’ailleurs affirmer que celle-ci constitue aujourd’hui la région la plus dynamique au monde - pourront définir clairement les tâches qui nous attendent. Et ce, afin que nous puissions consolider les avancées vers l’unité internationale réalisées ces dix dernières années. Ces tâches ont acquis une importance nouvelle maintenant que nous sommes privés de l’aide apportée par l’énergie sans limite de Monsieur Chávez, par sa confiance profonde dans le potentiel d’intégration des nations d’Amérique latine, et par son engagement en faveur des transformations sociales nécessaires au soulagement de la misère de son peuple.

 

Les campagnes sociales de Monsieur Chávez, notamment dans les domaines de la santé publique, du logement et de l’éducation, ont réussi à améliorer le niveau de vie de dizaines de millions de Vénézuéliens.

 

Personne n’est obligé d’être d’accord avec tout ce qu’a dit ou fait Monsieur Chávez. Il ne fait aucun doute qu’il était un personnage controversé qui laissait rarement indifférent. Il ne refusait jamais le débat. Pour lui, aucun sujet n’était tabou. Je dois avouer que j’ai souvent eu le sentiment qu’il aurait été plus prudent pour lui de ne pas dire tout ce qu’il a dit. Mais c’était une de ses caractéristiques et elle ne devrait pas, si peu que ce soit, porter le discrédit sur ses qualités.

 

Chacun peut également être en désaccord avec l’idéologie de Monsieur Chávez et avec un style politique que ses contempteurs qualifiaient d’autocratique. Il n’a jamais fait des choix politiques faciles et n’a jamais hésité dans ses décisions.

 

Cependant, toute personne un tant soit peu honnête - même parmi ses opposants les plus virulents - est obligée de reconnaître le haut niveau de fraternité, de confiance et même d’amour qu’éprouvait Monsieur Chávez pour les pauvres du Venezuela et pour la cause de l’intégration latino-américaine. Des nombreux personnages influents et responsables politiques que j’ai côtoyés dans ma vie, peu ont autant cru dans l’unité de notre continent et de ses populations diverses – Indiens indigènes, descendants d’Européens et d’Africains, immigrants récents – que lui

 

SUITE : link

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents