Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


La décision de baptiser l'aéroport du Cap Haïtien du nom de Hugo Chavez provoque l'ire du présentateur vedette de Vision 2000

Publié par siel sur 23 Avril 2013, 10:31am

Catégories : #REFLEXIONS perso

 Il déverse avec force cris- comme à son habitude- un tombereau de faux nationalisme- eux qui ont boycotté les 200 ans d' indépendance d'Haïti, eux qui ont demandé aux troupes de l'ONU de venir s'installer en Haïti cette même année 2004- un déluge à la duvaliérienne-(  c'est marrant ce journaliste plus ses chevilles enflent, plus il prend des accents duvaliéristes- de là à ce qu'il en vienne un jour à parler  du nez à la zombi...)

 

Je n'ai rien à priori contre son opposition à ce que l'aéroport porte le nom de Chavez.

 

En réalité ce débat autour du nom d'un aéroport ne me passionne pas. Surtout que les noms ne sont pas inscrits dans la pierre, ils peuvent être changés. VOIR La place de l'Hôtel de Ville va changer de nomlink


Mais me révulse,  cette utilisation d'un faux nationalisme, le rappel des Héros, des grands hommes, ect. Alors même que ces journalistes-là, écrivent et disent "Marchand Dessalines "ou Marchand tout court pour la ville de Dessalines, le véritable héros de l'indépendance d'Haïti qui a été non seulement assassiné mais  dont, encore aujourd’hui, ils "assassinent le caractère" ayant intériorisé les leçons d'histoire des enseignants français.


Ce sont les mêmes encore qui s'insurgeaient contre le fait qu'Aristide ait débaptisé le nom de l'aéroport François Duvalier pour le nommer Toussaint Louverture. Ces nationalistes  préféraient atterrir à l'aéroport François  Duvalier qu'à celui de Toussaint Louverture.

 

Sympa pour les victimes de la barbarie de François Duvalier !

Venant de l'étranger où ils ont été exilés, ils tombent en revenant dans leur pays sur le nom glorifié de ce même individu.

Un comble dans la sottise.

Et pour les touristes, les chefs d'Etat étranger, les journalistes, quel accueil réconfortant !


D'ailleurs, aucune compagnie d'aviation n'a jamais appelé cet aéroport François Duvalier. Ils l'ont toujours appelé Mayi Gate, un nom ridicule qui leur a toujours semblé bien suffisant.

De plus, où dans le monde un Président donne à un bien national, construit avec l'argent du pays, son propre nom ?

Ce n'est qu'à la mort d'un dirigeant  qu'on choisit ou pas de nommer un bien public de son nom.

Mais, ces  irresponsables avancent  pour tout argument, un truc aussi limité que le bout de leur nez  :« c'est lui qui l'a construit, il doit porter son nom"

Avec l'argent de son papa ?


Alors, si ça devrait en être ainsi, Chavez est 1) décédé, 2) c'est lui qui a financé l'aéroport; donc selon leur logique l'aéroport devrait porter son nom.

 

Ce n'est pas que je sois pour ou non.


D'ailleurs, la proposition du journaliste de l'appeler Vertières me semble une bonne idée. Le nom est joli, il renvoie à l'histoire, il rassemble, non pas seulement les gens du Nord, mais l'ensemble de la population haïtienne. Et puis, tous les peuples du monde pour lesquels Haïti  c'est "manman libète". Un nom symbolique.


Par contre, ce qui serait inquiétant serait que le gouvernement rose décide de l'appeler " aéroport Jean-Claude Duvalier" ou bien " aéroport Mme Max Adolphe".

 

Et il en serait bien capable dans son entreprise de blanchiment de la dictature, quand on sait que l'actuelle ministre des sports et de la jeunesse- mezanmi !- est l'unique rejeton du bourreau de Fort-Dimanche. Tout un symbole !


Ce que je trouve minable c'est cet appel à un nationalisme primaire : la fierté capoise, les gens du Nord, etc- pour justifier que l'aéroport ne porte pas le nom de Chavez. Le réveil de cet instinct primaire qui provoque, inmanquablement,  violences et kraze brize.


En réalité, il aurait mieux valu, à cette occasion, soulever la question de la coopération avec Chavez sous Préval.

Rappelez-vous que Chavez, par la voix de son ambassadeur avait proposé la construction d'une université populaire.

Préval avait finalement refusé et préféré s'acoquiner avec Fernandez de la RD qui semblait avoir de l'argent à dépenser pour construire l'université du Roi Christophe, dite de Limonade.


Parce que, les mêmes qui s'insurgent contre la décision de Martelly/ Lamothe - que je présume cependant totalement intéressée -   n'avaient de cesse d'harceler Préval sur ses relations avec "le dictateur" Chavez et à répandre  toutes sortes de  zen et de conneries telles que Chavez réprimait la  presse.


Une presse venezuelienne, notez-le bien, à 90% aux mains de l'opposition.


Ca aussi, tout comme l'accaparement de 50% des ressources par 5% de la population, le journaliste  vedette ne devait pas le savoir, trop enclin à répéter les leçons de ses maîtres.

 

Pourtant, l’animateur vedette qui est rédacteur en chef d’un journal  Le Matin, propriété d’un de ces 5% qui se partagent 50% des ressources du pays, devrait se garder de donner des leçons de faux-nationalisme aux gens du Cap. Il s’agirait de balayer d’abord devant sa porte..

 

Il faut savoir laisser les gens respirer et ne le pas les entraîner dans de faux débats  pseudo nationalistes qui servent principalement à se gargariser et à jouer aux z-héros- comme en 2004 pour, au final, accoucher d'un pays totalement livré aux mains des étrangers.


Ca devrait être ça "l'Haïti nouvell-le".

 

Chacun balaye devant sa porte et parle en fonction de ses propres actions.

 

 Ca mettrait fin à un paquet d'hypocrisies et donnerait des vacances aux donneurs de leçons de nationalisme à la Duvalier qui bouffent à tous les rateliers.


Et puis, il y avait cette autre proposition de construire des aéroports, évoquée dans ce commentaire :

 

"Hugo Chavez avait offert 4 aeroports internationaux a Haiti et 4 Aeroports internationaux a Nicaragua. Le Nicaragua tres independent sous le leadership de Noriega accepta. Haiti tres dependante des retombees des bevues commanditees par les Amis destrusteurs d'haiti de 2004 et sous la maestria du tres nul Preval ne pouvait pas decider si elle devait accepter ou non ces aeroports de ce champion latino Americain. Resultat, Nicaragua progresse avec son industrie touristique et le support de ces 4 aeroports internationaux. Haiti trepide avec des efforts anodins d'un dept du tourisme sans programe et completement a l'oral. Washington devrait approuver ce don offert par l'ennemi numero de George Bush. Il nous a denié la construction de ces aeroports. Les grandes Ambassades et les grande capitales ne savent que nous concocter des coups d'état a l'emporte piece.Leurs dirigeants sont pour nous autres Haitiens des ingenieurs ou des industriels de terreur et de la desunion. Ils achetent a vil prix nos mercenaires et nos intellectuels Ils leur donnent le poison social. Hugo Chavez a voulu nous aider sans leur arrogance ni leur ingerence sans infliger a notre peuple le calice des divisions sociales.
Merci Hugo! yon plot craché pour les georges bush, Colin Powell, Chirac, et Dominique De Vilpin.
Hugo Chavez est plus Haïtien ques ces Voyous de bas etages qui ont si longtemps representé notre pays aux Yeux de ses ennemis."

 

 

 

 

"

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents