Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


"La pâte est mauvaise" Rediff

Publié par siel sur 9 Janvier 2013, 11:15am

Catégories : #REFLEXIONS perso

 

Le texte est ici :  link


Texte écrit en 2009, avant le séisme naturel de 2010 et celui politique de 2011 avec le retour officiel (ils ont toujours été derrière les rideaux) sur la scène des mauvais et méchants comédiens duvaliéristes. En cette année 2009, ça faisait exactement 6 années (2003-2009)  que les zentellectuels s'étaient mis à faire sournoisement, d'abord, puis de plus en plus ouvertement la promotion du temps béni "d'avant ces 25 dernières années". C'est-à-dire celui des dictatures des 2 Duvalier.

 

Haïti est, je crois , le seul pays de cette région des Amériques, dans lequel on trouve un aéropage- une sorte de secte-  de dits intellectuels qui  n'hésitent pas à  mépriser les sacrifices du peuple pour la démocratie, à moquer  la mort des personnages engagés dans la lutte contre la dictature (JSA),  à  mentir avec arrogance, à falsifier la réalité, à réécrire l'histoire afin d'en arriver à accoucher d'une apologie d'un régime sanguinaire et prédateur.

 

 

Bien évidemment, ces zentellectuels qui ont assimilé la commémoration des 200 ans d'indépendance d'Haïti avec un problème de politique intérieure et sont allés demander que ce problème soit résolu par la "communauté internationale," laquelle s'est empressée- elle n'en demandait pas tant,  mais se sot ki bay e inbesil ki pa pran- de répondre à leurs désiderata  en envoyant vite-fait un corps expéditionnaire, dit forces de la paix de l'ONU en Haïti, cette même année 2004.

 

 

Le fait que ce dits intellectuels se soient  servis d'un texte datant d'il y a 100 ans de Rosalvo Bobo -texte avec lequel ils ont inondé les réseaux sociaux haïtiens- pour justifier de leurs actions immatures, égoistes et infantiles, montre à quel point leur monde est celui de la répétition du pareil au même; et combien ils  sont déconnectés des enjeux sociaux-économiques du 21 siècle dans le monde, et plus particulièrement dans la région des Amériques du Sud et des Caraibes.


Ces zentellectuels, depuis quelques temps devenus  aussi silencieux que la paix des cimetières dont ils vantaient les mérites, ont déroulé un tapis rouge aux conservateurs et à l'extrême droite.

 

 

Leurs analyses tête en bas, leurs appels à la délation sur les radio, à la haine dans leurs écrits, à la vengeance  dans leurs films, le mépris revendiqué  des classes populaires haïtiennes sont en grande en partie  responsables de l'avènement du pouvoir rose tèt kale qui se nourrit de cette rhétorique.

 

 

Quand vous en êtes à faire publiquement le portrait d'un mercenaire- qui lui-même reconnaîtra  par la suite ses crimes- en le traitant de "dandy" ou à  louanger des assassins

en les qualifiant de "combattants de la liberté", le reste suit.

La pente est prise. Suffit de laisser glisser.

Ya pas photo ni mystère. Il s'agit d'un enchainement logique. Comme 2 et 2 font 4.

 

 

Toute personne avertie, en les écoutant attentivement sur RFI, France Inter, France Culture, entre 2003-2005, à cette époque où ils étaient partout, pouvaient déceler dans leur discours, non seulement la promotion pour le temps "d'avant ces 25 dernières années", mais la propagande larvée pour un retour à cet ordre.

 

 

C'est, d'ailleurs, pour cette raison que je me suis intéressée sur ce blog  au discours de ces personnages, dont j'entrevoyais les dégâts qu'il ne manquerait  pas de provoquer sur la politique du pays et sur la psyché de l'Haïtien de classe moyenne -à partir  de la répétition, de l'assimilation et de la propagation d'un axiome aussi imbécile que "la pâte est mauvaise"-  qui prétend  que l'Haïtien serait "né mauvais" et évacue les questions économiques déterminantes auxquelles le pays fait face depuis son indépendance.

 


 Eh bien, on peut dire que ça n'a pas raté.

Le pays se vautre dans cette régression.

 

VOIR sur ce sujet :link

        

 


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents