Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


acento.com.do. Marino (Vincho) Castillo puesto al desnudo en su reino del miedo

Publié par siel sur 5 Juillet 2013, 14:00pm

Catégories : #AYITI-RD relations

 


    SANTO DOMINGO, República Dominicana.- “Un día como hoy, 14 de junio pero del año 1959 mientras los patriotas que desembarcaban por Constanza, Maimón y Estero Hondo eran acribillados o torturados, el hoy protagonista de la lucha contra las drogas era un funcionario de la Era de Trujillo”.

De esta manera hizo referencia el periodista Fausto Rosario Adames a las resposabilidades históricas y a los cargos desempeñados por el abogado Marino Vinicio Castillo (Vincho), a quien estudia y describe en su libro “El Reinado de Vincho Castillo Droga y Política en República Dominicana”, cuyas segunda y tercera ediciones fueron puestas en circulación la noche de este viernes en un acto celebrado en la Biblioteca Pedro Mir, de la Universidad Autónoma de Santo Domingo (UASD).

El autor plantea en su libro la tesis de que el país ha fracasado en su lucha contra el narcotráfico, en primera instancia, por haber puesto a cargo de la poolítica contra el narcotráfico a una persona que ha hecho un uso político partidista de este importante problema, utilizándolo como arma contra todo el que no asienta con sus ideas y no esté conteste con sus propósitos.

Un personaje, además, con antecedentes que lo comprometen con hechos dolorosos y avergonzantes, como los que sufrió el pueblo dominicano durante la dictadura de Trujillo, a la cual sirvió Vincho Castillo. Y es a ese mismo hombre público que se le ha confiado la lucha contra la corrupción y el cuidado de la ética y la integridad de la administración pública.

 

 SUITE : link



Si j'ai choisi de vous informer sur cet article c'est que le personnage Marino Vinicio Castillo (Vincho) dont il est question dans cet article est un Monsieur hyper puissant en RD et aussi très anti-Haïtien.


Pour mémoire, il faut se rappeler que venus de France, des USA, d'Haïti et d'ailleurs, des Haïtiens s'étaient rencontrés en RD ( juste après qu'un Haïtien ait été décapité et dont la mort avait été filmée par un public amusé par cette décapitation  in life) pour une de leurs nièmes rencontres autour de la Nouvel- lE Haïti. Ca se passait bien  avant le tremblement de terre. Cette réunion, était, d'après ce que l'on dit, financée et organisée par Boulos, patron du journal Le Matin et de la station de radio Vision 2000 et chacun voulait participer à ce bal de vendus.

Tous ces gens-là qui ont participé à cette rencontre, qui écrivain primé/surprimé, qui politicien socialiste, qui membre de parti politique démocrate, qui homme d'affaires,  faisaient partie des boycotteurs de la commémoration   de l'Indépendance d' Haïti en 2004, acteurs très impliqués dans le "dechoukaj de la dignité" qui permettra aux troupes françaises d'occuper le territoire national pour la première fois depuis 1804.
Donc, à cette réunion concernant le devenir d'Haïti, avait été convié le personnage dont il est question dans cet article, partisan de Trujillo et farouche anti-Haïtien.
Ce qui n'avait pas dérangé les grandiloquents patriotes et à la fois mercenaires, qui n'en étaient plus à ça prêt, après avoir sollicité l'intervention des troupes de l'ONU sur le territoire haïtien.


Donc, il s'agit d'un livre  écrit par un journaliste de la RD,  Fausto Rosario Adames, intitulé : "Le Reigne de Vincho Castillo Drogue et Politique en République Dominicaine."

La thèse développée dans le livre c'est qu'un personnage comme Castillo, qui a été pendant des années au service de la dictature de Trujillo, n'est pas qualifié pour se retrouver aujourd'hui à la tête de la commission contre la drogue et de surveillance du respect de la justice et de l'éthique dans l'administration publique.
L'auteur souligne que ce personnage qui a participé à la dictature de Trujillo ne s'est jamais expliqué et n'a jamais demandé pardon aux victimes, assassinées, disparues et torturées par ce régime. Il dit également que raconter la vie d'un personnage qui fait peur à beaucoup, n'est pas pour lui un acte de courage, il s'agit avant tout de parler de faits avérés, afin d'aider la société dominicaine à voir plus clair dans son histoire.
Notez-bien, encore une fois, que pour les Haïtiens Gnbistes, cela ne posait aucun problème de se réunir avec ce personnage viscéralement et violemment anti-Haïtien et  qui, de plus, d'après ce qui a été rapporté, leur aurait donné des conseils sur la manière de gérer Haïti.

Berk. Ces Gnbistes, héritiers des Duvalier, n'ont honte de rien.
Notez également que nous assistons au même phénomène en Haïti, où des duvaliéristes et enfants de duvaliérises fiers des hauts faits criminels de leurs parents sont en charge  de la justice, de l'éducation, du sport et autres fonctions importantes dans le gouvernement. Sans compter la présidence elle -même.

Ni haine ni oubli.
Ni oubli ni pardon.
Justice pour nos martyrs.


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents