Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Pitie Pour Evans Paul-K-Plim, Serait-il plus confortable avec tèt kale qu’avec Lavalas? Par L. Sept

Publié par siel sur 1 Juillet 2013, 12:12pm

Catégories : #LU SUR LE NET

images-3.jpeg
Kompe Plim: N'appartient ni à la Droite, ni à la Gauche, ni au Centre. C'est un joueur flottant dans l'équipe, à Droite sur le Flanc Gauche, A Gauche sur le Flanc Droit, il essaie de se garder sa place dans le jeu  même quand il serait le seul dans son équipe à jouer toutes les positions




Mais l'on ne doit jamais rejeter complètement un vieux guerrier qui s'est battu, a reçu et donne des coups. Il mérite même une médaille pour ses succès si on doit lui infliger le blâme pour ses défaites. Ce ne serait que du fair-play. Il fut celui qui avait repris la chandelle lorsque la lutte était extrêmement dangereuse et sa contribution en valait toute la peine.

 
Après une longue traversée de l'océan politique bouleversé en Haiti, le vieux guerrier mérite un "Ochan", même quand il fut parmi ceux qui s'allièrent avec un certain Stanley Lucas, sorte de Conze du 21ème siècle, au sens sublime du terme, pour faire d'Haiti ce qu'elle est aujourd'hui: un pays occupé militairement, un protectorat transnational
Mais comparons Evans Paul à ces grands Écrivains, Intellectuels, Constituants haïtiens qui ont cassé leurs plumes et avalé leurs claviers face à la situation actuelle du pays, l'on trouvera que Paul demeure un héros.
 
Tout au début de cette aventure burlesque qu'Haiti est en train d'offrir actuellement, l'un de nos grands intellos médaillé à l'étranger était si abasourdi par l'ascension d'un champs de champignons sur l'excrément de 2004 qu'il eut a écrire: "C'est sur le Flanc Gauche qu'il faut attaquer le Populisme" Ainsi, Lyonel Trouillot se retrouvait dans une balançoire idéologique ou tout ce qu'il ne comprenait pas était du... "Populisme"! Lavalas était du "Populisme de Gauche" que ses ouailles appellent, rien que pour brasser le couteau dans la plaie à la bonne maniere des assassins pathologiques: "Anarcho-Populisme". En effet, comment appeler "Populiste" un président élu qui a offert publiquement un agenda de gauche, basé sur une émanation traditionnelle de la gauche du nom de "Repons Peyizan" pour établir un pouvoir d'extrême-droite dont le premier officiel proposé ne fut nul autre que Gerard Daniel Rouzier, un Haitien transnational (qui ne réside ni en Haiti, nià l'étranger), grand héritier et profiteur ultime des politiques économiques néo-liberalistes si attachées à l'extrême-droite mondiale? Avec toute sa science, Lyonel Trouillot ne peut pas nous dire qu'il a été dupé à l'instar du reste de la population! Quant aux masses haïtiennes, elles n'ont pas éte du tout dupes. Elles ont tout simplement donné le change à cette classe de politiciens intellectuels qui les a trahis tant de fois en collaborant avec l'ennemi contre elles: par exemple les Manigat qui avaient craché sur leurs choix en 2005 pour revenir solliciter ce choix en 2010!
 
Lorsque Sweet Micky devient président, par la grâce des puissants intérêts etrangers et de leurs commis locaux, subitement, le "Populisme" prit une couleur de "Droite" pour nos intellectuels et ils découvrirent qu'il leur fallait l'attaquer sur le Flanc Gauche!
 
Alors, allons-nous oublier l'auteur de cette rubrique du Nouvelliste: "Est-il Normal que dans un Pays...", courtoisie de notre romancier mythomane, Gary Victor. Il semble que depuis l'avènement de Martelly, ce dernier s'est perdu "Sur la Piste des Sortileges" et que tout devient normal! Mais, que voulez-vous? Quelques prix, ou rumeurs de prix venus de Paris ou de Rome suffiront pour lui faire retrouver son chemin vers l'anormal!
  
Un autre grand disparu de la circulation: sociologue de son état, Laennec Hurbon! Il n'a donné signe de vie depuis l'accomplissement de sa mission de 2004. Cet écrivain prolifique de 2004, faisait-il partie de la dernière "Folie Collective" que certains ont attribué aux livres en plein champs de Canne-à-Sucre? Aucune observation (sighting en Anglais) du bon Père Hurbon n'a été rapportée, il y a belle lurette! Le prolifique pamphlétiste de 2004 semble avoir regagnéson sanctuaire ou seulement les échos des chérubins peuvent le protéger contre l'oeuvre dont il avait solidement contribué au succes en 2004: l'ecroulement totale de l'Etat haitien comme séquelle à la blessure de 1991, et son remplacement par un Etat multinational ou meme la nationalite du président de la Republique reste flottante. En Haiti, le suffixe "-publique" de la racine gréco-romaine du "Res-publica" signifierait "Multinationale", d'où la désignation la mieux appropriée à Haiti serait: "La Res-multinationale d'Haiti", "La Chose multinationale"!
 
Ainsi, Michel Martelly, Joseph Lambert, Desras Simon Dieuseul, les intérêts étrangers et alliés locaux, ont tout simplement déchiré la Constitution de 1987 pour se servir des pages comme Micky disait souvent durant ses jours de gloire de musicien grivois: du papier-toilette qui disparaitra dans les grouffres de la latrine dictatoriale peuplée des créatures telles, par exemple, les tueurs rouge de sang, en liberté permanente tels Valentin Calixte, Guy Philipe, Louis Jodel Chamblain...
 
Tout ceci, à la barbe de notre constituant, Dr. Georges Michel, qui jouit encore du malheur d'être à la fleur de l'âge pendant que son oeuvre s'engloutit sous ses yeux dans la matiere que Sweet Micky a tant de fois décrit aux pourcentage de 200%, 400%, 800%, en fait, une progression logarithmique des lettres KK! Qui penserait que les Mathématiques seraient de la Musique, et que la Musique deviendrait Politique?
 
Jusqu'au jour ou une danse de cobra enchevétra les vertèbres de Sweet Micky à celui du patron des patrons, grand palfrenier de la Caravane de l'Espoir, grand sachem du Groupe 184, le sous-traiteur suprême, sous-fiffre de l'imperialisme en Haiti, Andre Apaid! " Se Aristide ki nan KK avek Apaid, mwen Micky, mwen pa nan KK avek Apaid! Li prale peye enpo!" s'ecriat Martelly.

  Et Apaid de convoquer une super conférence de presse a l'hotel Plaza:
Vraiment? M'empêcher de laisser mon pays, la Resmultinationale d'Haiti pour aller dans mon pays, la République Souveraine des Etats-Unis, Ou pral konn Joj " En un tour de main, Michel et Sophia Martelly, et toute une batterie d'avocats  se retrouvaient à Miami, en en train de travailler furieusement pour tirer leur fils, Olivier Martelly, des griffes d'un animal usuellement incube par les complots légaux! Ainsi, on n'entendit plus parler des problèmes fiscaux d'André Apaid, et Olivier put laisser calmement le pays de sa mère, les Etats-Unis d'Amérique, pour revenir vers sa patrie, Haiti, afin de continuer son oeuvre à transformer les terrains de foot-ball en lit d'amour, ou il engrossera quelque deputée qui levait les pieds un peu trop haut pour taper le ballon rond, ne realisant pas que ce ballon n'était pas necessairement un outil de foot, mais les boules d'Olivier!
 
Ainsi, Evans Paul, l'ancien acteur vedette de KPK (Troupe théatrale Konbit Pitit Kay) est probablement le plus courageux de tous ceux qui ont contribué à creer le fiasco de 2004. Il a maintenu la lutte dans les périodes les plus dangereuses de l'Odyssee contemporaine du peuple haïtien, de la dictature duvalierienne à nos jours.
images-2-copie-2.jpeg
 
Il faut remarquer que jusqu'ici, pas une de ces saboteurs de 2004 n'a presenté ses excuses au peuple haïtien pour avoir causé cette catastrophe manufacturée par eux. A travers les assassinats politiques, les massacres, les occupations militaires étrangeres, les épidémies de maladies infectueuses, les occupations militaires, les cyclones, les temblements de terre, les pillages du pays par les ONG, les spoliations du peuple haïtien par les intérêts internationaux et locaux, ces intellectuels, politiciens, écrivains, hommes de pouvoir, etc. ont continué impertubablement leurs chemins, collectant sur le passage des prix de l'étranger et d'Haiti, invectivant même ceux qui ont choisi de rester en dehors de ce manque  de vergogne, comme ce fut le cas du poète Anthony Phelps!
 
Pas un d'entre n'a pensé à présenter ses excuses au peuple haïtien. Les plus petits d'entre eux ont choisi plutot de persévérer dans l'erreur anti-populaire, anti-souveraineté nationale.
 
Le jour ou Evans Paul fera publiquement son mea-culpa sincère d'avoir participé à une action qui a abouti  a l'écroulement total de l'Etat haïtien et a causé son remplacement par un état multinational sera le jour où un chemin nouveau sera tracé pour Haiti et pour les générations futures.
  
L. Sept
28 Juin 2013

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents