Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Staytuned Africa. Qui est Michel Martelly et pourquoi les manifestations contre son régime ?

Publié par siel sur 19 Novembre 2013, 17:02pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET

La majorité des faits reportés dans cet article sont vrais. Nous avons relayé la plupart de ces informations sur le blog. Martelly, lui-même n'a jamais caché son "amour"pour la dictature. N'avait-il pas déclaré dans son entretien avec Fombrun, visible sur le net,  que Duvalier était le seul chef d'Etat à avoir TOUT fait en Haïti.  Une  grossière stupidité qui renvoie à sa propre mégalomanie  -entretenue par de rampants courtisans qui se manifestent dans les radios- qui lui permet de croire qu'il a pratiquement créé Haïti , laquelle  n'existait pas avant lui.  Les duvaliéristes, en général sont atteints de cette maladie de Deus ex machina.  Martelly s'identifie à un conquistador comme Hernan Cortès, lui, ce n'est pas le Mexique qu'il prend d'assaut pour le réduitre en cendres et tuer ses habitants, les Atzèques, mais Haïti et le peuple haïtien.

Il n'y a pas besoin de faire un dessin. Toutes les actions de Martelly, dès son arrivée  portent le label "militaro/macouto/duvaiériste". Ce sont ses repères, son éducation, sa culture de violence, ses idées réacs et grivoises, ses amis avec lesquels il partage depuis longtemps une même manière de voir le monde.

 

Il aurait pu changer. Mais il ne l'a pas fait. Il s'est accroché à ses repères identitaires et à ses repères de bandits légaux.

 

C'est le seul monde qu'il connaisse. Il ne faut pas oublier, qu'avant d'être président ,il n'avait pas vu beaucoup de pays, ses voyages se passant principalement entre Miami  et Haïti.

 

Si les voyages forment la jeunesse, la lecture aussi ouvre de nouveaux horizons. Or, Martelly, comme il l'a dit, déteste les livres. Ca ne veut pas dire qu'il soit sot : "analfabet pa fòseman bèt", mais que  ses expériences de vie et ses fréquentations constituent un bagage, vite  limité, pour appréhender les complexités politiques socio- économiques à partir desquelles se gère un pays.


La dictature c'est toujours la voie la plus simple quand on ne possède pas les outils pour appréhender le réel.


On provoque, on gueule, on détruit ce qu'on n'est pas à même de comprendre (dans comprendre il y a cum : avec et prendre, il s'agit d'une intention collective)  et, bien sûr, on tape dans le tas. VoiR  AYITI EXTREME DROITE


Quelqu'un disait, à propos de je ne sais quel homme politique français, que le seul outil qu'il avait dans sa boite était un marteau, donc dès qu'il voyait un clou il tapait dessus.


Martelly c'est un peu du même genre. Il est le produit de son milieu. Ce dont j'avais parlé ici.link

 

Et des gens avec l'exact même profil, avec cette pénurie d'éducation formelle et morale,  dans la société haïtienne, dans les porteurs de diplômes et les analphabètes,  en haut comme en bas,  pro ou anti Martelly, il y en a pas mal. D'où la tolérance à laquelle il a droit .


On pourrait établir une analogie, entre la sclérose en plaques link qui  affecte notamment les yeux , l'acuité du regard, la sensibilité,  et provoque asthénie (fatigue), troubles du comportement et paralysie, avec le fonctionnement du gouvernement Martelly.

 

Donc, on pourrait croire qu'il n'y a rien de nouveau à apprendre sur le profil et les objectifs du groupe sclérosé qui constitue le gouvernement Martelly, que tout a été dit. La représentation de l'Haïti actuelle 27 ans après la chute des Duvalier


Cependant,  cet article nous apporte  des informations d'une "gravité grave"- passées sous silence par les média et les intellectuels passifs et/ou complices. C'est à propos de lois liberticides  réactivées par Martelly et son groupe..


  • 1-A 1935 law on “superstitious beliefs,” which would ban Vodun once again.
  • Une loi datant de 1935  sur les croyances superstisieuses qui cible le Vodou.


    • 2-A 1977 law establishing the Court of State Security to increase state surveillance and repression.
    • Une loi datant de 1977 qui établit la la Cour de Sécurité de l'Etat afin d'augmenter le niveau de la surveillance de l'etat et de la répression.

    3-A 1969 law that condemns all “imported doctrines,” thereby attacking freedom of thought and freedom of association. Violation of this new law can result in the DEATH PENALTY. The 1987 Haitian Constitution had eliminated the death penalty.

Une loi datant de 1969 condamnant les "doctrines importées" et par conséquent attaquant la liberté de pensée et le droit de s'associer. La violation de cette nouvelle loi peut  déboucher sur la peine de mort.  Pourtant, la constitution haïtienne de1987 a aboli la peine de mort. 

 

Alors là, c'est la totale.

 

C'est inouï et abject.

 

Comment des intellectuels haïtiens, des parlementaires, la société civile, ont-ils pu accepter un tel anachronisme ? Croient-ils que ces lois réactivées pour museler la population ne risquent pas de leur retomber dessus comme sous Duvalier ? Du fait de se désolidariser du peuple, croient-il se mettre à l'abri de l'arbitraire. Ces gens-là pensent-ils que c'est en faisant marche arrière qu'on va avancer ? Une nouvelle loi de la physique découverte par les duvaliéristes ?

 

Bon j'arrête là. Il faudrait plus que les mots, plus que ce blog pour dire et expliquer  le carrefour dangereux dans lequel se trouve Haïti avec des gens capables d'adopter de telles lois et d'autres capables de les accepter.

 

Les parlementaires doivent, dès la fin de ce régime, abolir ces lois liberticides. Il s'agit d'un impératif catégorique pour renouer avec  la confiance et aller vers la stabilité.

 

Ils veulent quoi exactement ces duvaliéristes ? Ouvrir Haïti aux affaires et fermer les Haïtiens au monde ?

 

En faire des esclaves qui regarderaient passer le cortège de voitures blindées, ramasseraient les pièces jetées par terre; travailleraient dans les bateyes, les zones franches, pour un salaire de misère; s'exileraient sur des rafiots pour aller chercher la vie ailleurs; consommeraient les saletés importées à droite et à gauche;  vivraient comme des rats dans leurs cages à poules; s'éteindraient rapidement de toutes sortes de maladies, choléra y compris en disant  "mèsi papa bon kè, comme au temps paradisiaque "d'avant ces 25 dernières années"  ?

 

Dingue. Un tel mépris. Moun sa yo mechan tèt kale.


 

L'article

bWho is Michel Martelly and why is the Haitian grassroots movement protesting against him?

1. Who is Michel Martelly? Martelly grew up during the 29-year dictatorship of Francois “Papa Doc” Duvalier and his son, Jean Claude “Baby Doc.” He joined the Duvalierist death squad, the Tonton Macoutes, at the age of 15 and later attended Haiti’s military academy. Under Baby Doc (correction it as under Cedras), Martelly, a popular musician, ran the Garage, a nightclub patronized by army officers and members of Haiti’s tiny ruling class.

As another way to signal their opposition to Martelly, the Haitian masses march with red cards, which, when given to a player by a football (soccer) referee, mean he’s out for that match and the next. The people are telling Martelly to get out. [Haiti Action Committee]

Suite :link

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents